Bandes Dessinées Fantastique Retour Menu  Accueil

TitreLégendes d'Aujourd’hui     ScénaristePierre CHRISTIN     DessinateurEnki BILAL     EditeurDargaud


Les Albums

Les Couvertures
Toutes les couvertures
01 -La Croisière des Oubliés(1975)
02 -Le Vaisseau de Pierre(1976)
03 -La Ville qui n'existait pas(1977)
04 -Les Phalanges de l'Ordre Noir(1979)
05 -Partie de Chasse(1983)

L'Histoire par Geneviève DELAUNAY   le 28/10/2002.

C'est une série caractéristique du fantastique français des années 80. Un personnage étrange traverse la série en passant d'un rôle important à un rôle d'observateur selon les albums.
"La Croisière des Oubliés" : une expérience militaire a de curieuses conséquences sur les alentours... et sur les militaires participants.
"Le Vaisseau de Pierre" : un promoteur veut créer un "Saint-Tropez" breton, mais le projet ne va pas se dérouler comme prévu. Les villageois ne veulent pas devenir des "indiens bretons" dans une réserve à touristes.
"La Ville qui n'existait pas" : une riche héritière veut faire le bonheur des ouvriers des usines de sa famille. Mais peut-on imposer le bonheur aux gens ?
"Les Phalanges de l'Ordre Noir" : 40 ans après, 2 groupes adversaires pendant la guerre d'Espagne se battent à nouveau pour des idées (fascisme contre socialisme). Aucun des personnages n'a vraiment trouvé sa place dans une société qui condamne tous les extrémismes.
"Partie de Chasse" : en 1983, le "rideau de fer" existait encore. En Pologne, des dirigeants de divers pays de l'Est se retrouvent pour une chasse à l'ours. Ils vont beaucoup parler de l'évolution du monde.


Mon Avis par Geneviève DELAUNAY   le 28/10/2002.

Noire, très noire, la vision des années 1980 vues par Christin et Bilal.

Les albums sont à présent réédités sans la notion de série et je trouve que c'est dommage. Il y a une continuité dans la contestation de ces livres : expérimentation militaire, urbanisme sauvage, paternalisme industriel, extrémistes vieillissants, la chute du socialisme à la russe. Cette continuité est aussi due au personnage sans nom qui la traverse : héros du premier album et simple apparition dans le dernier.

Les albums sont très inégaux. Les dessins de Bilal se sont affermis au fil de la série.

Mon album préféré est "Le Vaisseau de Pierre" qui est le plus fantastique de tous.
J'aime aussi "La Ville qui n'existait pas" car j'ai connu les villes ouvrières du Nord et de l'Est de la France et que j'ai retrouvé l'ambiance qui y régnait à cette époque.



Votre Avis


par Julien MAWART   le 18/08/2003.
Portrait brutal des années 70-80 frappées par la crise (tant politique qu'économique), cette série constitue les premiers pas de Bilal dans la cour des grands après ses histoires courtes (dans "Mémoires d'Outre Espace" et "Mémoires d'Outre Temps"). Son trait s'affirme pour devenir peu à peu celui que l'ont connaît.

En effet, cette série gagne à être considérée dans son ensemble, tant les thèmes abordés font preuve d'un souci de cohérence.

Mes préférés sont "Partie de Chasse", formidable intrigue politique sur fond de neige, et surtout "Les Phalanges de l'Ordre Noir", tuerie inutile entre vieillards oubliés.

En 1972 est sorti le premier album de la série "Rumeur sur le Rouerge", dessiné par Jacques Tardi (déjà avec Christin au scénario). Ne l'ayant pas lu, je ne peux vous en dire plus.
De plus, les trois premiers (de ceux dessinés par Bilal) ont été regroupés dans une intégrale. "Les Phalanges de l'Ordre Noir" et "Partie de Chasse" devaient suivre.




J'attend vos commentaires, n'hésitez pas à les rajouter en cliquant ICI !


Dernière modification de cette page le Lundi 18 Août 2003