Bandes Dessinées Historique /Classique Retour Menu  Accueil

TitreMaus     ScénaristeArt SPIEGELMAN     DessinateurArt SPIEGELMAN     EditeurFlammarion


Les Albums

Les Couvertures
Toutes les couvertures
01 -Mon Père saigne l'Histoire(1987)
02 -Et c'est là que mes Ennuis ont commencé(1992)

L'Histoire par Geneviève DELAUNAY   le 13/01/2003.

Plus qu'une BD, c'est un roman en BD qui raconte la vie du père d'Art Spiegelman pendant la Seconde Guerre Mondiale. Il était juif, polonais et relativement riche. 3 raisons d'avoir été persécuté avec tous les siens et envoyé en camp de concentration.
Il y a une interraction entre les souvenirs du père et la vie du fils qui l'interroge pour mieux cerner le passé.


Mon Avis par Geneviève DELAUNAY   le 13/01/2003.

Dans ces livres, les juifs sont dessinés sous la forme de souris, les allemands sont des chats, les polonais des cochons,...
Le père Spiegelman est un odieux vieillard qui veut régenter tout son entourage : sa femme, son fils et sa belle-fille. Mais cela s'explique en partie par ce qu'il a vécu.

Art Spiegelman a réalisé une oeuvre autobiographique très dure : la vie de son père est racontée dans toute son horreur et la sienne transparait à travers les difficultés de communication et de compréhension qu'il a avec son père. En quelque sorte, c'est une auto psychanalyse.

Maus est une oeuvre difficile dont on ne sort pas totalement intact.
Maus est un morceau de mémoire du passé qu'il faut connaître et préserver.

À lire au moins une fois dans sa vie.



Votre Avis


par Julien MAWART   le 18/08/2003.
"Maus" est de ces bandes dessinées dont les gens disent : "ce n'est pas vraiment une BD, cela parle de choses sérieuses, comme un vrai livre".
Unanimement salué comme un chef d'oeuvre, "Maus" a même été couronné en 92 du prix Pulitzer.

"Maus", c'est l'holocauste à la première personne, le récit des camps de la mort par un père à son fils, dans toute sa cruauté. Car même le dessin animalier ne dissipe pas la noirceur du récit. Au contraire, ce graphisme simple, associé au ton direct des textes, accentue la crudité de l'histoire.

"Maus", c'est aussi le récit d'un artiste confronté à un projet qui le dépasse, aux implications émotionnelles et morales trop fortes. Confronté aussi au souvenir de Richieu, "frère fantôme" mort pendant la guerre avant que lui ne soit né, et au suicide de sa mère qui n'a pu le supporter.

"Maus" aurait pu n'être qu'un catalogue des misères des juifs durant la guerre. Mais Art Spiegelman réussit à faire passer à travers son histoire et celle de son père une telle émotion que l'on sort changé de cette lecture.

A lire, à faire lire et à méditer.

Préférez l'édition intégrale qui est plus belle et ne coûte pas plus cher que l'édition en deux volumes.




J'attend vos commentaires, n'hésitez pas à les rajouter en cliquant ICI !


Dernière modification de cette page le Lundi 18 Août 2003