Je Sais Tout ... Les Animaux et les Plantes Retour Menu  Accueil

B (1/3) de  BALBUZARD  à  BEC-CROISÉ
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Balbuzard
BALBUZARD

Perché sur une branche morte au bord de l'EAU, un grand rapace se repose. Noir dessus, blanc dessous, c'est le balbuzard, un spécialiste de la PÊCHE. Cet OISEAU se nourrit uniquement de POISSONS qu'il capture en se jetant dans l'eau d'une hauteur de 10 à 20 m environ. Long de 60 cm, mesurant 1 m 60 d'envergure, il pèse.1,5 kilo. Les poissons qu'il pêche ont un poids moyen de 300 grammes, mais il lui arrive de s'en prendre à des proies plus volumineuses. Quelques balbuzards nichent encore en Corse. Ailleurs en France, cet oiseau est seulement de passage. Il habite les 5 CONTINENTS.

Il existe, au nord de l'Écosse, un SAPIN extraordinaire : il est truffé de micros, entouré de barbelés, et son tronc est renforcé par des barres de fer ; enfin, à une distance de 180 mètres, on a construit une cabine de guet où 9 veilleurs se relaient. Que renferme donc cet arbre si précieux ? Simplement un nid de balbuzards, le seul de tout le Royaume-Uni. Pour une raison inconnue, ces oiseaux avaient déserté l'Écosse lorsqu'en 1958 quelques couples réapparurent. Hélas, des voleurs d'oeufs les pourchassèrent. Un dernier couple a résisté et revient chaque ANNÉE se poser sur le même sapin. On comprend pourquoi il est entouré de tant de sollicitude !


BALEINE 10 références trouvées
voir les 2 définitions

Longue de 25 à 30 m, pesant 150 tonnes et plus, la baleine bleue est un mammifère CÉTACÉ. Sa tête, énorme, s'ouvre sur une bouche immense, garnie de fanons ; son corps, trapu, s'amincit brusquement vers la queue. La baleine, qui a un gosier étroit, se nourrit de petits CRUSTACÉS (CREVETTES) qu'elle avale par centaines de kilos. Les baleines vivent en troupeaux, dans les MERS FROIDES. Elles ont le plus souvent un seul petit qui pèse 6 tonnes à sa naissance. Alors qu'en 1930, on comptait encore dans le monde 300.000 baleines, les zoologistes estiment qu'il ne reste plus actuellement que 1.000 baleines bleues. Leur CHASSE est aujourd'hui soumise à une sévère réglementation, mais malheureusement celle-ci n'est pas respectée...

ANIMAL monstrueux, la baleine a, de tout temps, impressionné les hommes. Ainsi le prophète Jonas, plus de 700 ANS av. J.-C., fut, dit-on, avalé par un énorme POISSON qui fut, par la suite, assimilé à une baleine. Au XIXe siècle, l'écrivain Herman Melville a mis en scène une fabuleuse baleine blanche. Moby Dick - c'est son nom et le titre de ce roman - a arraché jadis la jambe du capitaine Achab qui la poursuit, depuis, sans relâche. Hélas ! lorsqu'il la rattrapera enfin, ce sera pour mourir, le cou enserré dans le filin du harpon qu'il vient d'enfoncer dans le flanc de son ennemie, Cette "baleine" était, en fait, un CACHALOT.

Baleine

Bananier
BANANIER 4 références trouvées

Le bananier est une plante monocotylédone, de la famille des musacées, qui pousse dans les régions tropicales d'Amérique et d'Afrique. C'est un arbre de grande taille dont le tronc est recouvert et semble fermé par les gaines de ses feuilles. Celles-ci sont très longues et très larges, en forme de PALMES. Les fruits du bananier sont les bananes qui se groupent en grosses grappes appelées régimes : il y a jusqu'à 100 fruits par régime. La banane est très nourrissante.

Jusqu'en 1928, la grande majorité des Français n'avait pas mangé de bananes, ces fruits délicats ne supportant pas le long voyage depuis leur pays d'origine. Cette année-là, la Compagnie Générale Transatlantique transforma un de ses CARGOS en "bananier". A cet effet, elle fit aménager les cales du navire en chambres FROIDES afin que, durant le voyage, les bananes arrêtent de mûrir. Cette expérience fut un succès et, de 1928 à 1939, on construisit une vingtaine de bananiers. Durant la seconde guerre mondiale, ces navires, rapides, furent transformés en croiseurs auxiliaires. La paix revenue, les survivants ont repris leurs rotations, en compagnie des nouveaux bâtiments qui, chaque ANNÉE, viennent renforcer la flotte bananiére française.


BAR 2 références trouvées
voir les 2 définitions

Le bar est le roi des poissons, affirme-t-on souvent... C'est vrai pour la finesse de sa chair, et aussi pour la noblesse de son comportement. Il tire son nom de l'allemand bars, qui veut dire PERCHE, et il est, en effet, voisin des percidés. Il peut atteindre de 30 à 80 cm de longueur et un poids de 8 à 10 kg. Il se caractérise par 2 nageoires dorsales rapprochées et dont la première est tendue par des arêtes épineuses. Le bar est commun sur les côtes de France. On l'appelle "LOUP" en Méditerranée.

Carnassier et vorace, le bar vit, quelquefois, sur les grands fonds et, le plus souvent, à proximité des côtes. On l'aperçoit, aux abords des PLAGES (entre 25 et 30 m), nageant dans les rouleaux. C'est à cet endroit, en effet, qu'il trouve à profusion, déterrés par le RESSAC, les petits POISSONS et les CREVETTES dont il se nourrit. Le bar, méfiant, se déplace toujours parallèlement au bord, mais son appétit insatiable en fait une proie facile pour les pêcheurs qui l'appâtent avec des vers ou des COQUILLAGES fraîchement ramassés sur le rivage.

Bar

Basilic
BASILIC

Le basilic est une plante de la famille des labiacées dont les feuilles, d'un beau vert, utilisées comme le THYM, offrent aux cuisiniers un assaisonnement qui donne aux mets un goût très agréable. En Inde, dont il est originaire, le basilic était l'objet d'un véritable culte : dans toutes les familles brahmanes, on rendait chaque JOUR hommage à un pied de basilic sacré, par des offrandes de FLEURS et de RIZ. Apporté et cultivé en Europe, on l'appela longtemps l'HERBE royale. Du XVIe au XVIIIe siècle, les médecins l'employèrent en infusion pour guérir le rhume de cerveau. Au Gabon, en Afrique, les orateurs mâchent des feuilles de basilic et se donnent ainsi le courage de parler en public.

Le basilic est aussi un REPTILE saurien de la famille des IGUANES. Il vit en Amérique Centrale. Long de 60 cm environ, il nage avec agilité et se nourrit d'INSECTES. Le mâle a le dos orné d'une crête érectile. Le basilic tire son nom d'un SERPENT fabuleux. La légende disait qu'il était né d'un oeuf de COQ couvé par un CRAPAUD et que son regard avait le pouvoir de tuer ; elle affirmait même qu'il pouvait se tuer lui-même, rien qu'en se regardant dans une glace, ce qu'il évitait soigneusement de faire...


BÉCASSE

La bécasse est un oiseau échassier de la famille des scolopacidés qui vit dans nos régions. Son bec a 7 cm de longueur, alors que sa taille ne dépasse pas 35 cm. La bécasse fait son nid, dans les bois tranquilles, de quelques feuilles sèches avec lesquelles son plumage se confond. Si un danger survient, la femelle s'envole et, parfois, transporte ses petits entre ses pattes. La bécasse se nourrit de vers de terre, d'INSECTES et de GRAINES, et peut atteindre le poids de 350 grammes. La bécassine et les bécasseaux, ou ALOUETTE de MER, sont de petits échassiers qui vivent dans les MARAIS ou sur nos côtes, mais, seule, la bécasse niche en France.

Les MIGRATIONS des bécasses sont encore mal connues. On sait seulement que, chassées par les grands FROIDS de Laponie, de Sibérie, de Scandinavie et du Nord de l'Écosse, elles apparaissent en France dès la fin octobre. Les unes y demeurent tout l'HIVER, les autres poursuivent leur route vers l'Afrique. C'est le moment où on les CHASSE. La chasse à la bécasse qui se pratique uniquement au CHIEN d'arrêt, est une de celles où l'ANIMAL garde ses chances. En effet, la NATURE a doté la bécasse d'une "parade" : un crochet que l'OISEAU fait quelques instants après son envol, juste au moment où le chasseur qui la vise, tire... et la rate !

Bécasse

Bec-Croisé
BEC-CROISÉ

Ce petit passereau, de la famille des fringillidés, doit son surnom à une particularité de son bec dont les extrémités se croisent. L'espèce la plus répandue, le bec croisé des sapins, pèse 35 grammes et son plumage varie selon le sexe et l'âge : celui du mâle est rouge, celui de la femelle jaune verdâtre et celui des petits, brun. Il vit en Europe, en Amérique, en Asie et même en Afrique. Les oisillons naissent avec un bec droit, mais, à l'âge de 3 semaines, le croisement des mandibules commence à devenir visible.

Le bec-croisé habite les FORÊTS DE CONIFÈRES des régions montagneuses ou de PLAINE. Son curieux bec lui permet de soulever les écailles des cônes et d'extraire les GRAINES des POMMES de PIN ou de SAPIN. Il revient manger chaque JOUR sur le même arbre jusqu'à ce que celui-ci soit complètement dépouillé. Le bec-croisé n'est pas un OISEAU MIGRATEUR mais un nomade, c'est-à-dire qu'il ne se déplace pas selon les SAISONS d'un pays à un autre, mais que, lorsqu'il a épuisé les ressources d'une région, il s'en va, au hasard, vers d'autres cieux. Le bec-croisé est un des rares oiseaux à nicher en toute saison, même en HIVER, quand il fait FROID : il construit un nid, solide et chaudement rembourré, au sommet d'un pin ou d'un sapin.


Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011