Je Sais Tout ... Les Animaux et les Plantes Retour Menu  Accueil

D (1/1) de  DAIM  à  DROSERA
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Daim
DAIM

Le daim est un mammifère ruminant de la famille des cervidés, caractérisé par ses bois palmés et la longueur de sa queue. Sa robe, de couleur fauve, est tachetée de blanc et présente, autour de la queue, un disque blanc cerclé de noir. Le daim vit dans les FORÊTS de la région méditerranéenne. En Europe, il est en voie de disparition et ne vit pratiquement plus que dans les parcs et les réserves. Jadis, le daim était très recherché pour sa chair et son cuir. Le "daim" qui sert actuellement pour la chaussure et la ganterie est de la peau de MOUTON "chamoisée".

Olivier le Daim ne fut pas seulement un des plus fidèles serviteurs du roi Louis XI, il fut aussi son complice. Il s'appelait de son vrai nom Olivier Necker et devait son surnom d'Olivier le Daim au justaucorps en cuir de daim qu'il portait habituellement. Officiellement barbier du roi, il lui servait à l'occasion d'homme de main et de bourreau; et il remplit, sans aucun scrupule, les diverses missions dont son maître voulut bien le charger. Avant de mourir, Louis XI recommanda à son fils, le futur Charles VIII, Olivier le Daim, mais le nouveau roi fit arrêter et exécuter celui qu'il considérait comme l'âme damnée de son père.


DAPHNÉ

Le daphné est une plante de la famille des thyméléacées que l'on trouve en France. C'est un arbuste aux feuilles allongées, aux FLEURS blanches, jaunes ou roses. Son écorce contient une résine âcre, douée de propriétés vésicantes : elle provoque la formation sur la peau de petites cloques. Son fruit est une baie souvent vénéneuse. Le daphné existe encore, sous différentes espèces, dans de nombreuses FORÊTS européennes. On le cultive, dans les JARDINS, comme plante d'agrément.

Selon la légende mythologique, Daphné était une nymphe d'une grande beauté. Le dieu Apollon tomba amoureux d'elle. Daphné, voulant lui échapper, demanda protection à son père. Celui-ci la changea en LAURIER. C'est pour cette raison qu'Apollon est souvent représenté avec un laurier. Une autre légende raconte que Daphné était courtisée par Leucippe, le fils du roi d'Élide. Pour l'approcher, celui-ci se déguisa en jeune fille et se mêla aux compagnes de la jeune nymphe. Or, sur le conseil d'Apollon, cette dernière entraîna ses amies au bain... Le stratagème fut découvert et Leucippe chassé.

Daphné

Dattier
DATTIER 1 référence trouvée

Le dattier est un PALMIER dont les nombreuses palmes, réunies au sommet du tronc, retombent vers le SOL en un mouvement gracieux. C'est un arbre des pays chauds. Pour atteindre sa taille normale de 30 m, il exige l'humidité et le SOLEIL : on dit de lui qu'il "pousse le pied dans l'eau et la tête dans le FEU". Ses palmes servent à faire des nattes et divers objets de vannerie. Comme celle du COCOTIER, sa sève donne le vin de palme. Ses fruits, les dattes, se développent le long d'une tige et forment des régimes : ils sont très nourrissants. On cultive le dattier notamment en Afrique du Nord, en Égypte et en Perse. Il est, par excellence, l'arbre des OASIS.

Pour féconder les dattiers, on secoue au-dessus des FLEURS femelles le POLLEN des fleurs mâles prises sur un autre pied. Le dattier commence à produire des fruits dès sa douzième ANNÉE. Ceux-ci sont CUEILLIS à l'AUTOMNE. Les cueilleurs, pieds nus, grimpent le long du tronc et détachent à coups de machette les régimes. Il existe plus de 200 variétés de dattes, de celle, sucrée et onctueuse, qui est exportée, à celle, sèche et peu sucrée, qui est la base de l'alimentation dans les pays producteurs. Le "VIN de dattes" est une boisson obtenue par la fermentation de dattes préalablement écrasées dans l'EAU.


DAUPHIN 7 références trouvées

Mammifère CÉTACÉ, le dauphin se rencontre dans toutes les mers, mais particulièrement dans les eaux chaudes ou tempérées. Excellent nageur, pouvant atteindre la vitesse de 45 km/h, il doit remonter souvent à la surface de l'EAU pour respirer. Longs de 1,50 m à 9 m, suivant les espèces, les dauphins ont un corps allongé et svelte, le dos noir et le ventre blanc. Leur tête se termine par une sorte de bec étroit armé de dents. Doués d'un sens social très développé, ils vivent en troupes et se nourrissent de POISSONS. Ils sont très familiers. Les Grecs de l'Antiquité avaient déjà apprécié cette qualité.

Le dauphin est un ANIMAL étonnamment intelligent. Outre un important cerveau, il est doté d'un véritable "SONAR" qui lui permet de déterminer l'emplacement des obstacles. Il possède aussi un langage propre et peut ainsi communiquer avec ses congénères. Décidée à exploiter ces qualités exceptionnelles, la Marine américaine a créé, dés 1960, une "Unité Dauphin". C'est ainsi qu'en 1965, lors d'une expérience de VIE sous-marine, la liaison entre la surface et les maisons sous la MER a été assurée par une équipe de dauphins qui portaient les charges et les messages...

Dauphin

Dindon
DINDON 1 référence trouvée

Gallinacé de grande taille, le dindon a un plumage brillant, noir ou bronzé, la tête et le cou rouges et dépourvus de plumes, une queue large et étalée. D'origine mexicaine, il s'est très bien acclimaté en Europe et vit dans les basses-cours. La chair du dindon est très appréciée : la dinde est le plat traditionnel de Noël. Le dindon ne possède pas une réputation de grande intelligence et on dit : "bête comme un dindon". Quelqu'un qui s'est laissé duper est "le dindon de la farce".

Le 26 novembre 1570, le roi de France Charles IX épouse Élisabeth, fille de l'empereur Maximilien II. Au cours du repas de noce, on sert, sur des plats d'or, deux gros OISEAUX farcis de TRUFFES, recouverts de leurs ailes, de leur queue et de leur tête. C'est celle-ci, surtout, qui rebute les convives. Un silence contraint s'installe autour de la table... Elisabeth le rompt, en goûtant courageusement une aiguillette : "C'est délicieux !" s'exclame-t-elle, immédiatement imitée par tous les convives.
On donna longtemps aux dindons le surnom "d'oiseaux de la paix boiteuse" car les deux seigneurs qui les avaient introduits en France, les sires de Mesmes et de Biron, étaient boiteux et avaient réconcilié, par la paix de Saint-Germain-en-Laye signée le 8 août 1570, protestants et catholiques.


DROMADAIRE

Le dromadaire est un mammifère ruminant de la famille des camèlidés, très voisin du CHAMEAU dont il se distingue par son unique bosse dorsale et son poil plus court et moins touffu. Il se déplace très rapidement : son nom vient d'ailleurs du grec dromas-ados qui signifie coureur. Il est utilisé comme bête de somme et comme monture dans une vaste zone qui va de l'Indus en Asie, au Sénégal, en Afrique.

Dans l'Antiquité, le dromadaire avait été utilisé à des fins militaires, notamment par les armées perses.
Dès son débarquement en Egypte, le général BONAPARTE décida de créer un régiment de dromadaires. Celui-ci était constitué de fantassins qui combattaient à pied et n'utilisaient leurs montures que pour se déplacer et transporter leurs armes. Ils pouvaient ainsi, par exemple, emporter 150 cartouches supplémentaires. Des chameliers recrutés sur place - 1 pour 6 chameaux - s'occupaient des bêtes et les gardaient durant les combats. Le régiment, créé en 1798, fut dissous en 1802.

Dromadaire

Drosera
DROSERA

Le drosera - mot grec qui veut dire couvert de rosée - est une plante dicotylédone de la famille des droséracées. Le drosera à feuilles rondes, le plus répandu en France, se présente sous l'aspect d'une petite HERBE vivace qui pousse dans les tourbières et les marécages. Ses feuilles, rougeâtres, ont la face supérieure recouverte de poils : elles sont étalées en couronne, au ras du SOL. Ses petites FLEURS blanches se groupent tout en haut de la tige. Son fruit est une capsule qui renferme des GRAINES riches en albumen. Les droseras poussent dans toute l'Europe. Leurs feuilles sont utilisées en médecine.

Comme tous les êtres vivants, ANIMAUX ou végétaux, les droseras ont besoin d'AZOTE. Or l'EAU, dans laquelle ils baignent, est pauvre en sels azotés et ils doivent se procurer cet aliment essentiel, comme le font l'homme et de nombreux animaux, en devenant carnivores. Leurs feuilles, d'apparence inoffensive, sont de véritables pièges, et les "poils" qui les tapissent, des tentacules aptes à attirer et à emprisonner les proies qui passent à leur portée. Chaque poil est surmonté d'une goutte d'un liquide visqueux dans lequel s'engluent les petits INSECTES. Leur forfait accompli, les poils se referment et, la DIGESTION terminée, ils se redressent, prêts pour une nouvelle prise.


Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011