Je Sais Tout ... Les Animaux et les Plantes Retour Menu  Accueil

F (1/2) de  FAISAN  à  FOU DE BASSAN
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Faisan
FAISAN 1 référence trouvée

Le faisan est un OISEAU de l'ordre des gallinacés qui diffère assez peu du COQ, bien qu'il soit, en général, de plus grande taille et que sa tête, emplumée, soit dépourvue de crête. Comme le coq, il possède une queue multicolore qui, au lieu de se dresser en panache, s'étale sur le SOL, pouvant atteindre 2 mètres chez le faisan vénéré de Chine. Le faisan est répandu dans l'Ancien Monde. Il vit avec sa femelle, la faisane, de teinte plus terne et à la queue plus courte, dans les régions montagneuses, les PRAIRIES et à proximité des FORÊTS qu'il affectionne particulièrement. Le faisan se nourrit de GRAINES et d'INSECTES.

En 1454, à la demande du pape que la prise de CONSTANTINOPLE par les Turcs avait bouleversé, le duc de Bourgogne, Philippe le Bon, réunit à Lille ses principaux vassaux et leur offrit un festin magnifique. A la fin du repas, le roi d'armes présente au duc un faisan, orné d'un collier d'or, rehaussé de perles et de pierreries. Philippe se leva aussitôt et, ayant invité ses barons à l'imiter, il fit voeu "à Dieu, à la Vierge, aux dames et au faisan" d'entreprendre une nouvelle CROISADE et d'exterminer les Turcs. Ce voeu que l'Histoire appelle le "Voeu du Faisan" n'eut pas de suite, l'opposition du roi de France Charles VII ayant fait échouer le projet de croisade.


FAUCON 3 références trouvées

Le faucon est un rapace de la famille des falconidés dont il constitue le type. C'est un OISEAU de formes robustes, à bec court et crochu, dont la mandibule supérieure porte une sorte de dent et qui a des ailes pointues. La forme la plus connue, le faucon pèlerin, est gris ardoise, teinté de bleuâtre sur le dos et de blanc sur le ventre : il habite dans les corniches rocheuses, sur les 5 CONTINENTS, et, comme les autres falconidés, il ne construit jamais de nid. Il fond sur sa proie à une vitesse, en piqué, de 200 kilomètres à l'HEURE. On a dressé, dès avant l'ère chrétienne, les faucons pour la CHASSE. En France, la fauconnerie connut son apogée sous Louis XIII. Le faucon se portait sur le poing droit, la tête couverte d'un chaperon, et, libéré par son maître, se lançait à la poursuite de sa proie.

Au XVIe siècle, on a donné le nom de faucon à une petite pièce d'artillerie dont le poids et le calibre ont considérablement varié d'une décennie à l'autre. C'est ainsi que, sous Henri II, parmi les 6 calibres employés en France, le faucon est décrit comme une pièce de 700 kilogrammes tirant des boulets de 2 livres, alors que 20 ANNÉES auparavant, on signalait des faucons de 50 kilogrammes. Les faucons et fauconneaux, encore plus légers, sont restés en service jusqu'au milieu du XVIIIe siècle.

Faucon

Fenouil
FENOUIL 1 référence trouvée

De la famille des ombellifères, le fenouil est une HERBE vivace, haute de 1,50 m, qui pousse à l'état sauvage sur les talus et dans les terrains pierreux des pays tempérés de l'Ancien Monde. Il est également cultivé. Ses feuilles sont découpées, ses FLEURS jaunes et ses fruits ornés de côtes épaisses. Une espèce très appréciée en Italie, le fenouil de FLORENCE, est consommée crue, en hors-d'oeuvre, ou cuite.

Le fenouil est connu depuis l'Antiquité : les Égyptiens, les Grecs et les Romains s'en servaient déjà pour accommoder leurs mets. Hippocrate, qui vivait 400 ANS avant notre ère, le recommandait aux nourrices pour que leur lait soit riche et abondant : il l'utilisait également pour soigner les malades menacés de cécité. Les Chinois et les Hindous neutralisaient les morsures de SERPENTS et de SCORPIONS avec une pommade à base de GRAINES de fenouil. Au Moyen Age, les magiciens prétendaient chasser les mauvais esprits en accrochant un bouquet de cette plante aux poutres des maisons. En pharmacie, ses venus médicinales font entrer le fenouil dans la composition de nombreux remèdes. Sa graine, enfin, dont le parfum est proche de celui de l'anis, sert à fabriquer des liqueurs célèbres, telles la chartreuse et l'anisette.


FENNEC

Le fennec, dont le nom vient de l'arabe fennek, est un mammifère de la famille des canidés qui vit dans les DÉSERTS de l'Afrique du Nord. Il ne dépasse guère 40 cm de long, queue comprise, celle-ci, très touffue, mesurant elle-même près de 20 cm. Le fennec a une tête triangulaire ornée de 2 oreilles très développées. Ses pattes, assez courtes, sont terminées par 4 doigts robustes, parfaitement adaptés à la marche dans le SABLE. Le fennec CHASSE la nuit et se nourrit d'OISEAUX, de REPTILES et de BATRACIENS, il est très friand d'oeufs. Il creuse, dans le sable des dunes, de longues galeries qui lui servent de terrier. On lui a donné le surnom de "RENARD des SABLES".

Habitant de régions particulièrement inhospitalières, le fennec doit de survivre à son intelligence rusée et aux qualités PHYSIQUES dont la NATURE l'a doté : ainsi, ses larges oreilles, en pavillon, lui permettent de capter le moindre bruit, et sa queue l'enveloppe tout entier lorsque, la NUIT, il s'en recouvre pour se protéger du FROID. Le fennec se laisse capturer assez facilement et paraît s'attacher au maître qui le nourrit. Toutefois, habitué aux grands espaces, il supporte difficilement la captivité et il faut souhaiter que l'homme renonce, de lui-même, à cette forme de domestication forcée dont il est le seul à tirer satisfaction et bénéfice.

Fennec

Fève
FÈVE

Plante potagère et annuelle de la famille des légumineuses papilionacées, la fève peut atteindre 1 m de hauteur. Ses feuilles sont composées : ses FLEURS, blanches ou violettes, sont disposées en grappes. Chaque fleur donne naissance à une gousse noire qui renferme de 2 à 5 GRAINES volumineuses de teinte rougeâtre. La fève, originaire de l'Asie, a été cultivée depuis la préhistoire en Europe et dans les pays arabes. Et si, de nos jours, elle sert surtout, dans les pays riches, à nourrir le bétail, elle demeure, pour les pays pauvres, une denrée irremplaçable. On donne le nom de "fèves" à maintes graines.

Les chrétiens fêtent l'Épiphanie le 6 janvier. Ce JOUR fut, tout d'abord, consacré à l'adoration de la naissance de Jésus-Christ. Mais, lorsque à la fin du IVe siècle Noël fut définitivement fixé au 25 décembre, le 6 janvier devint la fête de l'Épiphanie, d'un mot grec qui signifie apparition, c'est-à-dire la fête de la manifestation du Christ et de l'adoration des Rois Mages. Le 6 janvier, on "tire les rois" autour d'un gâteau qui renferme une fève. Cette coutume est traditionnelle dans le monde entier. On l'appelle aussi la "fête des Rois".


FIGUIER 4 références trouvées

Ce grand arbre de 8 à 10 m, de la famille des moracées, qui pousse dans les pays méditerranéens et en Asie, a la particularité de donner toute l'ANNÉE, lorsque le climat est favorable, un fruit sucré, la figue. Une espèce, que l'on rencontre aux Indes, a de hautes et solides racines hors de terre, soutenant les branches étalées horizontalement. D'autres espèces donnent du caoutchouc.

Le figuier est connu depuis les temps les plus anciens. Les Égyptiens le vénéraient, car ils considéraient que la figue avait été, après le gland du CHÊNE, la première nourriture des hommes. Une légende raconte que les fondateurs de Rome, Romulus et Rémus, abandonnés, enfants, par leur mère, avaient été trouvés à l'emplacement de la ville sous un figuier par une LOUVE qui les nourrit de son lait. Les peuples de l'Antiquité se firent souvent la guerre pour conquérir des terres où croissait cet arbre au fruit si délicieux et si utile. Le philosophe Platon, qui vécut 4 siècles avant Jésus-Christ, disait que la figue renforçait l'intelligence et l'appelait "l'amie des philosophes". Aujourd'hui encore, on recourt aux propriétés nourrissantes de ce fruit contre la FATIGUE PHYSIQUE et nerveuse.

Figuier

Flamant
FLAMANT

Le flamant est un oiseau de 1.50 m de hauteur. Son corps volumineux, au plumage blanc, rose, rouge et noir, repose sur 2 longues pattes très fines, aux doigts palmés. Son long cou ondulant est terminé par un bec extraordinaire, courbe aux bords festonnés, qui lui permet de draguer la vase et de filtrer les matières organiques. Les flamants vivent en immenses troupes, dans des eaux saumâtres ou salées, où ils séjournent, impassibles, des HEURES durant, juchés sur une seule patte. Au moindre bruit, ils s'envolent, battant lourdement l'AIR de leurs larges ailes. Le flamant rose habite le pourtour de la Méditerranée, le centre de l'Asie, l'Afrique, les Antilles et l'Amérique du Sud.

Les flamants sont connus depuis fort longtemps. Les Anciens les appelaient "phoenicoptères" et les riches Romains en apprivoisaient volontiers dans leurs villas du bord de la MER. Les plumes du flamant, écarlates sur les ailes, ressemblent à de véritables flammes, ce qui a valu à cet OISEAU le nom de "flammant", simplifié plus tard en flamant. On l'appelle "flamenc" en provençal, dans cette Camargue où il aime se fixer; le climat chaud, les vastes étendues d'EAU calme du delta du Rhône conviennent particulièrement à cet oiseau peu actif, qui se nourrit de DIATOMÉES (ALGUES microscopiques) et d'invertébrés.


FOU DE BASSAN

Le fou de Bassan est un grand OISEAU marin de la famille des sulidés. Long de 1 m, ses ailes déployées ont une envergure de 1,70 m. Il a un assez long cou, un bec et une queue allongés et pointus. Il vient au monde couvert d'un duvet blanc qu'il troque contre un plumage brun foncé qui s'éclaircit peu à peu et devient blanc vers l'âge de 4 ans. D'autres espèces vivent dans toutes les parties du globe. Celle d'Europe doit son nom à l'ÎLE de Bass Rock en Écosse. On l'a surnommé "fou" parce qu'on le croit stupide. Il n'est que trop confiant et se laisse approcher trop facilement par les hommes dont il ne se méfie pas.

Le fou vit en colonies de plusieurs milliers d'individus. Sa femelle ne pond qu'un oeuf, dans un nid sommaire de VARECH, au milieu des autres nids, et le couve à tour de rôle avec le mâle. Le fou passe une grande partie de sa VIE à PÊCHER. Il plonge d'une hauteur de 20 à 40 m et s'enfonce dans la MER jusqu'à 2 m pour se saisir de POISSONS, MAQUEREAUX ou SARDINES, qu'il avale sous l'EAU. Pour le forcer à se débrouiller seul lorsqu'il hésite à voler et à plonger, les parents l'abandonnent et ne lui apportent plus à manger. Au Pérou, on recueille le GUANO, matière formée par les déjections de millions d'oiseaux et qui se sont accumulées au cours des ANNÉES. Le guano est un ENGRAIS utilisé en AGRICULTURE.

Fou de Bassan

Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011