Je Sais Tout ... Les Animaux et les Plantes Retour Menu  Accueil

H (1/2) de  HAMSTER  à  HÉVÉA
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Hamster
HAMSTER

Le grand hamster est un mammifère rongeur qui pullule en Allemagne, d'où l'origine germanique de son nom. Il peut atteindre une longueur de 30 cm et ressemble à un cochon d'Inde. Son corps, ramassé, se termine par une queue très courte, généralement velue. Sa tête, aux grosses joues, porte 2 petites oreilles. Les hamsters vivent isolés dans des terriers composés de plusieurs chambres qui communiquent par de longs couloirs. Ils y accumulent d'énormes réserves de GRAINES et il n'est pas rare qu'un seul terrier renferme plus de 100 kilos de BLÉ, d'ORGE ou d'AVOINE. Le grand hamster vit en Alsace, mais nulle part ailleurs en France.

Contrairement à son frère sauvage, le hamster doré (domestique) est un petit ANIMAL familier, au caractère aimable, qui supporte très bien la captivité. Il dort le JOUR, enfoui dans un véritable nid qu'il confectionne avec les déchets de laine qu'on met à sa disposition. Quand la NUIT vient, il se réveille et déploie une activité fébrile. Il engloutit avec précipitation la nourriture qu'on lui donne et qu'il prend, délicatement, entre ses pattes de devant. Il en remplit ses abajoues et, quand celles-ci sont bien gonflées, court se débarrasser de leur contenu dans un coin de sa cage, revenant aussitôt chercher une nouvelle provision.


HANNETON 1 référence trouvée

Insecte très connu en Europe, le hanneton, dont le nom scientifique est Melolontha, est l'un des plus grands ennemis des cultures et des FORÊTS. Engourdi tout le JOUR sur les feuilles des arbres, il ne prend son vol, lourd et incertain, que lorsque le SOLEIL se cache, à l'HEURE du crépuscule, pour se livrer à son travail de destruction. "Étourdi comme un hanneton" : qui agit sans réfléchir.

Ce coléoptère aux élytres durs de couleur brune naît sous la terre, à plus d'un mêtre de profondeur, et ne sort qu'au PRINTEMPS, La femelle s'enfonce à quelques centimètres dans la terre et dépose ses 20 à 30 oeufs au fond de petits tunnels. Les larves, ou vers blancs, d'où sortiront les INSECTES, mettent 3 ans à se développper. Pendant ce temps, elles s'attaquent aux racines des cultures les plus diverses qu'elles détruisent. L'apparition en masse des hannetons, qui se produit donc de 3 ans en 3 ans, "l'ANNÉE des hannetons", cause de terribles ravages parmi les arbres. Les dégâts sont si considérables qu'il faut organiser une véritable CHASSE, le hannetonnage, pour détruire les insectes adultes, et recourir à l'AVIATION pour répandre des poudres insecticides.

Hanneton

Hareng
HARENG 2 références trouvées

Le hareng est un poisson téléostéen, de la famille des clupéidés de couleur bleuâtre, avec les flancs et le ventre argentés. Il vit par bancs de plusieurs millions d'individus dans l'Atlantique Nord, la Manche et la MER du Nord, où il donne lieu à une PÊCHE intensive. La femelle pond de 20.000 à 30.000 oeufs, au PRINTEMPS ou en AUTOMNE, suivant les espèces. On a cru longtemps que les harengs effectuaient de grandes MIGRATIONS, mais il est prouvé aujourd'hui que leurs voyages sont restreints, commandés par les déplacements du PLANCTON dont ils se nourrissent. On consomme le hareng frais, salé ou salé et fumé (hareng saur).

Le 12 février 1429, au cours du siège d'Orléans, les Anglais devaient recevoir, sous le commandement du capitaine Falstaff, un convoi de vivres et de munitions. Les Français décidèrent de l'intercepter et lui barrèrent le passage, près de Rouvray-Saint-Denis, Falstaff se retrancha derrière ses chariots d'où les Français tentèrent en vain de le déloger. Après quelques HEURES d'affrontement, ces derniers durent se replier, vaincus. Au cours de l'engagement, quelques tonneaux de harengs avaient été défoncés par les boulets français, répandant dans l'ATMOSPHÈRE le parfum du POISSON fumé. On a appelé cette bataille la "Journée des Harengs".


HARICOT 4 références trouvées

Le haricot est une HERBE volubile à végétation rapide, de la famille des légumineuses papilionacées. Ses FLEURS sont blanches et groupées en grappes. Son fruit est une gousse garnie de graines. Certaines espèces grimpantes, comme le haricot d'Espagne, sont cultivées pour leur aspect ornemental sur les tonnelles et le long des clôtures. Table haricot : table en arc de cercle, rappelant la forme d'un haricot.

Le haricot, originaire d'Amérique du Sud, a été introduit en Europe par l'intermédiaire de l'Italie. Lorsque la jeune princesse italienne CATHERINE DE MÉDICIS vint en France pour épouser le fils de FRANÇOIS 1ER, le futur Henri II, elle apporta, dit-on, des haricots dans sa corbeille de mariage. Désirant satisfaire celle qui deviendrait bientôt leur souveraine, les cuisiniers français eurent à coeur d'accommoder les GRAINES de haricots de différentes façons, tandis que les médecins découvraient les vertus de ses gousses dans le traitement des troubles des REINS. Sous l'Ancien Régime, le collège de Montaigne, à Paris, reçut le nom d' "hôtel des Haricots", parce que les pensionnaires y avaient une nourriture frugale et peu variée. Pendant la RÉVOLUTION, en 1792, le collège devint hôpital, puis prison militaire, mais le nom lui resta.

Haricot

Héliotrope
HÉLIOTROPE

Plante de la famille des borraginacées, l'héliotrope se présente sous la forme de grandes HERBES ou de sous-arbrisseaux à feuilles alternes et à petites FLEURS de couleur variable. Il pousse dans les régions chaudes et tempérées. On en connaît plus de 150 espèces différentes. En France, les héliotropes les plus répandus sont l'héliotrope des champs, vulgairement appelé tournesol ou herbe de saint Fiacre, et l'héliotrope du Pérou, que l'on cultive dans les JARDINS et dont les petites fleurs LILAS exhalent un parfum agréable. L'héliotrope est aussi une pierre opaque verte, tachée de rouge, qui rappelle l'agate.

Le mot "héliotrope" vient du grec et veut dire "qui se tourne vers le SOLEIL". On a tout naturellement donné le nom d'héliotropes à des instruments de PHYSIQUE qui servent à réfléchir et à renvoyer les rayons du soleil, permettant notamment de faire des signaux. Le plus connu est l'héliotrope de Gauss qui a été utilisé dans de nombreuses études GÉODÉSIQUES. C'est un héliostat, c'est-à-dire un appareil qui permet de projeter les rayons du soleil sur un point fixe, malgré le déplacement apparent de cet ASTRE au cours de la journée. Il comporte un miroir qui peut être orienté à la main et permet des observations à plus de 150 km.


HÉRISSON 2 références trouvées

Ce petit mammifère a le dos recouvert de poils piquants qui se hérissent - ce qui lui a valu son nom. Il mesure 25 cm de longueur et se nourrit d'animaux nuisibles : rongeurs, ESCARGOTS, HANNETONS. Les hérissons sont répandus dans tout l'Ancien Monde. Certaines espèces, qui vivent dans les régions FROIDES, s'endorment l'HIVER comme les MARMOTTES. Autrefois les fantassins suisses se formaient en "hérisson", opposant de tous côtés aux cavaliers ennemis les pointes de leurs lances et de leurs piques. On ramone les cheminées à l'aide d'un "hérisson", ensemble de lames de fer autour d'une tige métallique.

Lorsqu'il est attaqué, le hérisson se met en boule : il replie sa tête et ses pattes sur son ventre et darde ses piquants. Il est alors pratiquement à l'abri des morsures des autres ANIMAUX, et même la VIPÈRE ne peut sortir victorieuse du combat qu'elle a entrepris bien inconsidérément contre un adversaire d'ailleurs insensible à son venin. Seul, le grand-duc parvient à tenir tête au hérisson et à le tuer. Enroulé toute la journée dans son terrier ou sous des feuilles, le hérisson ne sort que la NUIT. Il se déplace très lentement et périt souvent sous les roues d'une AUTOMOBILE, s'il commet l'imprudence de traverser une route fréquentée.

Hérisson

Hermine
HERMINE

Petit mammifère carnassier, la vive hermine, qui vit dans le Nord de l'Europe et de l'Asie, est très recherchée pour sa fourrure. Elle s'attaque audacieusement aux OISEAUX, aux SOURIS et aux RATS, ce qui est utile pour l'AGRICULTURE, mais aussi aux perdreaux, aux LAPINS et, beaucoup plus rarement, aux POULES. Blanc comme l'hermine : innocent, au-dessus de tout soupçon.

De forme allongée, l'hermine trotte d'une façon admirablement souple, rapide et sinueuse sur ses courtes pattes. Toujours en mouvement, elle saute, grimpe, bondit, nage et CHASSE de préférence la NUIT, mais son activité débordante peut se prolonger le jour. Elle n'hésite pas à s'attaquer aux SERPENTS et à plonger pour se saisir de POISSONS et même d'ÉCREVISSES. L'ÉTÉ son pelage est marron sur le dos et plus clair sur le ventre. L'HIVER il est plus épais et devient blanc mais le bout de la queue reste noir en toutes SAISONS. C'est cette fourrure blanche qui est particuliérement appréciée. Autrefois, les manteaux d'apparat des rois étaient doublés d'hermine blanche qui, aujourd'hui encore, orne les costumes de cérémonie des hauts magistrats et de certains professeurs. La fourrure de l'hermine figurait également sur les blasons des grandes familles, de villes ou de provinces.


HÉRON 2 références trouvées

Le héron est un échassier de la famille des ardéidés, répandu dans le monde entier. Son corps massif repose sur 2 longues pattes effilées. Son cou, mince et recourbé, porte une tête fine que termine un long bec vigoureux. Les hérons vivent au bord des eaux, volontiers perchés sur les arbres, d'où ils peuvent surprendre leurs proies : POISSONS, BATRACIENS et petits mammifères. Ils cachent leur nid dans les branches, et comme plusieurs couples s'assemblent pour se reproduire les uns à côté des autres, ils forment une colonie que l'on appelle "héronniére". Le héron goliath, des FORÊTS équatoriales, atteint presque la taille d'un homme.

Le héron, très méfiant, fuit l'homme, qu'il a appris à craindre. Le vol du héron était, au Moyen Age, un des moments les plus recherchés et les plus admirables de la CHASSE au FAUCON; aussi, par ordonnance royale, avait-on interdit le massacre de ce bel OISEAU pour le réserver aux exploits du souverain et de ses vassaux. Le héron passe pour un ANIMAL prétentieux et hautain. Dans sa célèbre fable, Le Héron, La Fontaine le décrit comme un être difficile qui dédaigne d'ouvrir le bec pour une CARPE, une TANCHE et un BROCHET et qui, mourant finalement de faim, est tout aise de se contenter d'un LIMAÇON. Conseil de mesure donné à tous ceux qui veulent toujours plus...

Héron

Hévéa
HÉVÉA

L'hévéa est un arbre de la famille des euphorbiacées. L'espèce la plus répandue est l'hévéa du Brésil, originaire du BASSIN de l'Amazone, qui s'est parfaitement acclimaté en Extrême-Orient. C'est un grand arbre, touffu, dont les feuilles, découpées, évoquent celles du MARRONNIER. Incisé, son tronc laisse s'écouler un suc laiteux, le "latex", dont on tire le caoutchouc. On cultive les hévéas dans de vastes plantations. Pour extraire le latex, on pratique dans le tronc de l'arbre des incisions obliques qui convergent vers une coupure centrale, au pied de laquelle on dépose un récipient. Le liquide recueilli coagule : c'est le caoutchouc brut.

Justement inquiète de la prolifération des vieux pneus, une grande firme de pneumatiques américaine leur a trouvé une utilisation originale. Ayant appris que les pneus usagés, immergés, se recouvraient de microorganismes qui peuvent nourrir des POISSONS, elle a décidé de créer, avec ses vieux pneus, de véritables RÉCIFS artificiels. La première expérience a eu lieu au large des Caraibes, la seconde au Japon. A l'HEURE actuelle, tout un plan de repeuplement des OCÉANS est mis sur pied dans le Pacifique, les entassements de pneus pouvant donner naissance, à bref délai, à de substantielles réserves de PÊCHE.


Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011