Je Sais Tout ... Les Animaux et les Plantes Retour Menu  Accueil

M (1/4) de  MÂCHE  à  MARMOTTE
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Mâche
MÂCHE

On désigne sous le nom de mâche une valérianacée, connue également sous le nom de "doucette" et de "salade de chanoine". C'est une herbe, qui pousse 2 fois par AN, dont les feuilles vert foncé, molles et arrondies, constituent une salade fort agréable au goût. Ses fleurs, blanches ou bleuâtres, sont petites et disposées en ombelles. La mâche se mange en HIVER. On la plante dans les jardins en août, pour la récolter en octobre, et en septembre-octobre, pour la récolter en janvier. Elle ne craint pas les hivers ordinaires, mais doit être protégée sous des paillons en cas de fortes gelées.

Les valérianacées, dont on connaît plus de 50 espèces, poussent volontiers dans la région méditerranéenne. La valériane officinale est une plante herbacée. Ses FLEURS, rosées, sont groupées en bouquets. Ses racines, très développées, ont des propriétés multiples : elles sont anti-spasmodiques, font tomber la fièvre et sécrètent, par distillation, une essence verdâtre qui renferme de l'ACIDE valérianique. Elle pousse dans les endroits humides et exhale une odeur qui attire irrésistiblement les CHATS, d'où son surnom d' "HERBE aux chats". Il existe encore une valériane des MARAIS, très répandue en France, et une grande valériane, cultivée dans les JARDINS potagers.


MACREUSE

Comme l'EIDER, la macreuse est un CANARD plongeur marin de l'HÉMISPHÈRE boréal. Son plumage varie du noir profond au brun foncé, selon les 3 espèces. Infatigables plongeurs, les macreuses passent une grande partie de l'ANNÉE en MER, souvent loin du rivage et par les plus gros temps. Elles se nourrissent de CRUSTACÉS. Elles nichent en Scandinavie, dans la TOUNDRA et les tourbières, ou au bord des LACS. Les macreuses viennent hiverner sur les côtes de la mer du Nord, de la Baltique et de l'OCÉAN Atlantique.

La macreuse est chassée sur les côtes de l'Ouest. La chair de macreuse était autorisée, jadis, durant le Carême. La raison de ce passe-droit est singulière. Pendant des siècles, la macreuse, dont l'arrivée et la disparition soudaines étaient inexpliquées, fut considérée comme une bête mystérieuse, à l'origine controversée. Certains affirmaient le plus sérieument du monde qu'elle naissait d'un fruit, d'autres d'un CHAMPIGNON ou d'une MOUSSE. D'où l'habitude de considérer sa chair comme une denrée non ANIMALE que l'on pouvait manger sans commettre un péché, le vendredi. Au XIIème siècle, le pape Innocent III s'éleva en vain contre cette croyance...

Macreuse

Maïs
MAÏS

Le maïs est une céréale de la famille des graminées. Sa tige droite, haute de 2 m, porte de longues et larges feuilles vertes, en forme de fer de lance, et de lourds épis aux grains très serrés. Selon la couleur de ces derniers, on distingue des maïs rouges, blancs et jaunes qui n'ont pas les mêmes dimensions. Cette plante a deux sortes de FLEURS : des fleurs mâles en panicule et des fleurs femelles en épis. Ses feuilles et ses épis entrent dans l'alimentation du bétail. On tire de ses GRAINES de l'alcool, de l'huile et de l'amidon. Les deux plus grands pays producteurs de maïs sont les États-Unis et l'U.R.S.S.

Le maïs, qui doit son nom au caraïbe mahis, est surnommé "BLÉ des Indes". Il nous vient d'Amérique Centrale, où les Indiens le cultivaient bien avant l'arrivée des Espagnols. Ceux-ci l'importèrent en Europe dès la fin du XVe siècle. Aujourd'hui, le maïs est de plus en plus consommé dans le monde. Les Indiens mangent ses grains verts comme des petits POIS. Les Américains apprécient particulièrement les espèces sucrées. Les Italiens utilisent sa farine dans la préparation de la polenta. En France, la culture du maïs, autrefois limitée au Sud-Ouest, s'est répandue plus au nord. Elle produit 50 millions de quintaux par an.


MANCHOT EMPEREUR

Le manchot empereur est un gros OISEAU, dont la taille peut atteindre 1 m 20. Il vit sur le CONTINENT antarctique. Son corps est recouvert de plumes à l'aspect écailleux et ses ailes sont transformées en nageoires. Le dos noir ou bleu foncé, le cou taché de jaune, le ventre blanc, il marche très droit, solennel, sur ses pieds situés en arrière du corps. Il peut se déplacer plus rapidement à plat ventre sur la GLACE, en prenant appui sur ses courtes ailes pour avancer. Contrairement au "PINGOUIN", avec qui il ne faut pas le confondre, il ne peut voler. En revanche, c'est un nageur infatigable. Il se nourrit de poissons et de CRUSTACÉS.

Les manchots empereurs vivent en colonies de plusieurs milliers d'individus. Les femelles ne pondent qu'un seul oeuf que les mâles portent sur leurs pattes et recouvrent d'un pli de la peau de leur ventre pour couver. Ils restent alors sans manger, n'étanchant leur soif de temps en temps qu'avec un peu de NEIGE, pendant près de 100 JOURS, jusqu'à ce que l'oeuf éclose. Nourri pendant quelques semaines par ses parents, le petit manchot est ensuite élevé dans de véritables crèches collectives, gardées par quelques femelles et ravitaillées par les autres parents qui se livrent à la CHASSE en MER et rapportent à terre du POISSON pour toute la jeunesse.

Manchot Empereur

Mandragore
MANDRAGORE

La mandragore appartient à la famille des solanacées. C'est une HERBE à grosse racine, aux grandes feuilles, aux FLEURS bleues, rouges ou blanches, qui pousse dans les régions méditerranéennes. La forme contournée de sa racine, souvent divisée en deux branches, présente si l'on a une certaine imagination une VAGUE ressemblance avec le corps humain. Cette particularité explique le rôle que la mandragore a joué depuis toujours dans de nombreuses légendes et superstitions. Au Moyen Age, on l'employait comme ANESTHÉSIQUE, mais en même temps on redoutait ses propriétés vénéneuses. La mandragore officinale, encore cultivée en Sicile et dans le Sud de l'Italie, est utilisée en pharmacie pour les affections des yeux.

Certaines légendes affirmaient que les premiers hommes étaient nés de racines de mandragore chauffées par le SOLEIL et sorties de la TERRE. Les Grecs et les Romains préparaient, avec la poudre de cette racine, divers philtres destinés notamment à faire naître l'amour. Au Moyen Age, on prêtait à la mandragore le pouvoir d'apporter la richesse, de guérir les maladies, aussi bien que de jeter le mauvais sort, selon l'usage qu'en faisaient les magiciens. L'homme d'État italien Niccolo Machiavel écrivit, en 1513, une comédie, La Mandragore, dans laquelle l'influence supposée de la plante magique produit des effets du plus haut comique.


MANGOUSTE

Les mangoustes sont des petits carnassiers de l'Afrique et de l'Asie tropicales. Il en existe plusieurs espèces différentes selon le milieu où elles vivent. L'une, l'ichneumon, se rencontre autour de la Méditerranée. On distingue les mangoustes de FORÊT, de SAVANE, de marécage ou de MONTAGNE, dont la taille varie de celle d'un gros rat à celle d'un CHIEN moyen. Elles ont en commun un corps couvert d'un pelage grossier, terminé par une queue au poil très fourni, un museau pointu et des pattes courtes. Elles se nourrissent d'INSECTES, de rongeurs, de BATRACIENS et de serpents qu'elles n'hésitent pas à affronter, si nécessaire.

Dans l'Antiquité, les Égyptiens protégeaient les mangoustes qui, très friandes d'oeufs, détruisaient ceux des CROCODILES, empêchant ainsi ces derniers de devenir trop nombreux, malgré la vénération dont ils étaient l'objet. La mangouste s'apprivoise facilement et rend de très grands services en éliminant la vermine autour des habitations des pays chauds. Les SOURIS, les RATS et les REPTILES sont ses proies préférées. Elle attaque avec intrépidité les SERPENTS les plus venimeux. Grâce à son agilité et à des réflexes très rapides, elle les tue sans se faire mordre.

Mangouste

Maquereau
MAQUEREAU 2 références trouvées

Le maquereau est un poisson de la famille des scombridés au corps en forme de fuseau, pointu aux deux extrémités. Ses écailles brillantes sont noires, vertes et bleues sur le dos, d'un blanc nacré sur le ventre. Long de 20 à 40 cm, il est activement pêché pour sa chair lourde et huileuse. Il vit en bancs et se nourrit de petits poissons et du PLANCTON qui flotte à la surface de la MER. Remarquablement adapté pour la nage rapide, il parcourt de longues distances dans l'OCÉAN Atlantique et la Méditerranée. Il reste près de la surface pendant tout l'ÉTÉ et disparaît en HIVER dans le fond de la mer, où il reste immobile et sans manger jusqu'au PRINTEMPS.

La PÊCHE au maquereau se pratique le plus couramment au filet, et aussi en traînant des lignes derrière un bateau. Arrivés sur un banc important de maquereaux, les pêcheurs doivent déployer une grande activité. Pour prendre le plus grand nombre possible de POISSONS, ils sont obligés de retirer rapidement leurs lignes, de les réamorcer et de les relancer dans l'EAU sans perdre de temps. En Europe, chaque ANNÉE, il est pêché plus de 150.000 tonnes de maquereaux.


MARABOUT 1 référence trouvée

De la famille des ciconiidés, comme la CIGOGNE, le marabout est un grand oiseau échassier d'Afrique, haut de 1 m 50, au crâne chauve, au long bec redoutable et aux pattes effilées. Sur sa poitrine, une longue poche, reliée à son appareil respiratoire, se profile comme un ballon ou, dégonflée, pend comme un sac vide. A terre, son attitude compassée, ses ailes d'un noir à reflets verts et son ventre blanc grisâtre lui donnent un aspect triste. Mais lorsqu'il prend son vol, déployant ses ailes de plus de 3 m d'envergure, il retrouve toute sa majesté. Le marabout se nourrit d'animaux morts et de déchets qu'il dispute aux VAUTOURS : c'est un ANIMAL d'une très grande utilité.

De son nom scientifique leptoptilus, cet OISEAU a été surnommé "marabout" à cause de sa ressemblance, lorsqu'il s'accroupit, avec un musulman en prière. En Afrique du Nord, le marabout est un personnage jouissant d'une influence considérable sur les fidèles de la religion islamique, par sa connaissance des moyens d'entrer en contact avec Allah et l'exemple de sa VIE de prières et de pauvreté; de plus, le marabout soigne et guérit les malades; on lui attribue un pouvoir surnaturel, la "baraka", qui donne la chance. Les Touaregs appelaient le père de FOUCAULD, qui vivait parmi eux en ermite à Tamanrasset, en plein coeur du Sahara, le "Marabout blanc".

Marabout

Marguerite
MARGUERITE 4 références trouvées

Le nom de marguerite vient du latin margarita qui signifie perle. Cette plante, de la famille des composées, est caractérisée par ses petites feuilles légèrement découpées et la couronne de pétales que forme sa FLEUR. Elle est très voisine de la PÂQUERETTE dont la distingue seulement sa grande taille. La reine-marguerite est un aster originaire de Chine. Effeuiller la marguerite : arracher, un par un, les pétales d'une marguerite, en disant : "Je t'aime un peu... beaucoup... passionnément... à la folie... pas du tout !"

Le grand poète allemand Goethe a tiré son Faust d'une vieille légende germanique. Vieillard dégoûté de l'existence, le docteur Faust supplie Méphistophélès, incarnation du Diable, de lui rendre sa jeunesse et de lui accorder la science universelle; en contrepartie, il lui vend son âme. Marguerite, troisième personnage du drame, est une jeune fille du peuple, pure et innocente. Faust la séduit sans difficulté et l'abandonne, alors qu'elle attend un enfant. Responsable involontaire de la mort de sa mère et de son frère, Marguerite trouve dans la mort l'oubli de sa honte et le pardon de Dieu. Dans le Faust de Charles Gounod, chanté dans le monde entier, la faveur du public va au personnage extrêmement touchant de Marguerite, notamment au cours de la célèbre scène du miroir.


MARMOTTE 2 références trouvées

Mammifère rongeur vivant sur les ALPAGES des MONTAGNES, la marmotte est un gentil animal de la grosseur d'un LIÈVRE, à l'épaisse fourrure brune. Elle se nourrit de GRAINES, d'HERBES et de racines. Elle aime jouer en famille et prendre des bains de SOLEIL près de l'entrée de son terrier. Très méfiante et douée d'une vue perçante, elle reste toujours en éveil. En cas de danger, l'apparition d'un AIGLE dans le CIEL par exemple, l'une des marmottes émet un sifflement strident. A ce signal, toute la famille se réfugie dans le terrier. Elle aménage avec soin cette demeure en la tapissant d'herbes fines séchées au soleil et qui constituent sa réserve de nourriture pour l'AUTOMNE. Lorsqu'elle a épuisé ses provisions, elle s'endort d'un profond sommeil jusqu'au PRINTEMPS suivant. Dormir comme une marmotte : dormir longtemps et profondément.

La marmotte a été longtemps chassée pour sa graisse qui était utilisée en pharmacie pour soulager les douleurs. Cette CHASSE avait lieu l'HIVER. Les chasseurs défonçaient les terriers et prenaient les animaux endormis. Cette pratique, dont tout esprit sportif était absent, a été interdite en France. Aujourd'hui, on recherche surtout les marmottes pour leur fourrure. Cet ANIMAL se laisse facilement apprivoiser et les petits Savoyards qui venaient autrefois ramoner les cheminées, portaient toujours une marmotte sur leur épaule.

Marmotte

Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011