Je Sais Tout ... Les Animaux et les Plantes Retour Menu  Accueil

M (2/4) de  MARRONNIER  à  MERCURIALE
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Marronnier
MARRONNIER 1 référence trouvée

Les marronniers sont des arbres dont on connaît une vingtaine d'espèces. La plus répandue est le marronnier d'Inde. Ce bel arbre, au tronc droit, à la cime arrondie ou conique, peut atteindre 30 m de haut. Ses FLEURS blanches, tachées de rose, forment de très jolies grappes. Son fruit farineux, le marron, non comestible, est protégé par une coque hérissée d'épines. Plantés en alignement le long des avenues et dans les JARDINS, les marronniers d'Inde sont très décoratifs.

Originaire de l'Inde, le marronnier fut importé en France en 1615. Dès cette époque, ses GRAINES et ses fruits furent employés en pharmacie pour leur action bienfaisante sur la CIRCULATION DU SANG. Aujourd'hui encore, à la campagne, le marron est considéré comme un remède efficace contre la douleur et on recommande d'en porter quelques-uns dans sa poche pour combattre les rhumatismes. La farine du marron d'Inde entre dans la fabrication d'une colle à bois qui a la propriété d'éloigner les INSECTES rongeurs. Le marron se prête à la sculpture et des mains habiles peuvent en tirer une foule de petits objets imprévus ou cocasses. On disait d'ailleurs, jadis, d'un visage grotesque : "C'est un véritable marron sculpté."


MARSOIN

Le marsouin tire son nom de l'allemand Meerschwein "cochon de MER". C'est un mammifère CÉTACÉ (le plus petit), de la famille des delphinidés, aux formes massives, à la tête ronde, au museau court et dont le dos porte une unique nageoire triangulaire. Les marsouins vivent en bandes, dans les MERS FROIDES et tempérées : ils se nourrissent de POISSONS et aiment accompagner les navires, mais ne bondissent guère hors de l'EAU, comme leurs compères les DAUPHINS. Le marsouin commun, que l'on trouve sur le LITTORAL de toutes les mers européennes (il est peu fréquent en Méditerranée), mesure 1 m 50 de long. Il remonte souvent les FLEUVES.

Le nom de marsouin a pris, dans la marine, de nombreuses significations. Il désigne, notamment, une pièce de la coque des navires et la tente que l'on étend sur le gaillard d'avant pour protéger le pont du SOLEIL. Les matelots ont aussi donné le sobriquet de "marsouin" aux soldats de l'infanterie de marine. Le 27 novembre 1942, tandis que la flotte française se sabordait à Toulon, trois sous-marins parvenaient à s'échapper du port, malgré la présence de l'armée allemande. Parmi eux, le Marsouin, qui, illustrant magnifiquement l'habileté de l'ANIMAL dont il portait le nom, réussit à gagner Alger.

Marsoin

Martin-Pêcheur
MARTIN-PÊCHEUR 2 références trouvées

Cet OISEAU, de la famille des alcédinidés, se caractérise par son long bec de 4 cm pour une taille de 16 cm et son plumage bleu-vert sur le dos et rouge sur le ventre. Le martin-pêcheur vit en Europe, en Afrique du Nord, en Asie et au Japon, au bord des cours d'EAU, des LACS et des étangs. Il se nourrit de POISSONS qu'il attrape en plongeant, tel l'ÉCLAIR, et qu'il emporte sur un perchoir pour les avaler. Il fait son nid près de l'eau. Il creuse un long couloir aboutissant à une chambre où la femelle pond ses 6 ou 7 oeufs. Les petits restent dans ce nid jusqu'au JOUR où ils partent au loin, car le père défend son terrain de PÊCHE contre ses propres enfants.

Une très ancienne légende grecque raconte que le géant Alcyonée avait entraîné les autres géants dans une guerre contre les dieux. La déesse Athéna le tua d'une flèche. Les filles d'Alcyonée, désespérées par la mort de leur père, se précipitèrent dans la MER et furent métamorphosées en oiseaux fabuleux, les alcyons. Ces oiseaux verts et rouges, au long bec, étaient les martins-pêcheurs. La légende dit qu'ils faisaient leur nid à la surface des flots et qu'ils avaient le pouvoir d'apaiser les TEMPÊTES. Aussi, les marins grecs étaient-ils convaincus qu'ils feraient une traversée paisible s'ils avaient la chance de rencontrer des alcyons sur leur route.


MARTINET 3 références trouvées

Petit OISEAU de la famille des apodidés, le martinet a un plumage terne, généralement brun foncé, presque noir, d'où le nom de martinet noir qui a été donné à l'espèce la plus répandue en Europe, en Afrique du Nord et en Asie. Ses ailes sont longues, en forme de faux, et ses pattes extrêmement courtes. Il ne se pose jamais sur le SOL et passe presque toute la journée en vol, se nourrissant d'insectes qu'il attrape en l'AIR et buvant en rasant la surface de l'EAU. Il niche dans les fentes des murailles, sous les toits. Grand MIGRATEUR, il arrive dans les pays tempérés à la fin du MOIS d'avril et regagne, dès juillet, les régions tropicales.

Le martinet est l'un des rares oiseaux pouvant vivre dans les grandes cités. Admirable voilier, grâce à ses longues ailes, il vole à une vitesse étonnante, dépassant quelquefois 200 km/h pendant quelques secondes. Tout le JOUR, il vole au-dessus des toits. Le soir, on peut voir des groupes de 15 ou 20 martinets tourbillonner autour des pâtés de maisons ou des clochers. Les petits peuvent rester plusieurs jours sans manger lorsque le mauvais temps empêche leurs parents de leur apporter des INSECTES. Le "martinet" est un instrument composé d'un manche sur lequel sont fixées des lanières de cuir. On s'en servait autrefois pour corriger les enfants désobéissants...

Martinet

Martre
MARTRE 1 référence trouvée

De la famille des mustélidés, la martre ou marte est un mammifère carnivore. Longue de 50 cm, elle a un beau pelage brun, orné sous la gorge d'une tache orangée, et une queue, touffue, de 25 à 30 cm. Elle se nourrit de petits animaux et d'oeufs d'OISEAUX, et émet une odeur désagréable. Il y a 7 espèces de martres dont la martre commune qui vit en Europe, la martre américaine, la martre du Japon et la zibeline qui hante les FORÊTS d'Asie. Les martres sont chassées pour leur belle fourrure, fort appréciée des élégantes. On tente, non sans difficultés, de limiter leur destruction.

La martre vit dans les bois, aussi bien en PLAINE qu'en MONTAGNE. Farouche, elle ne CHASSE que la NUIT. Elle grimpe aux arbres avec agilité et fait une guerre acharnée aux ÉCUREUILS qu'elle poursuit à la course et saigne au cou après les avoir attrapés; elle s'installe ensuite dans le nid de sa victime. Elle n'hésite d'ailleurs pas à prendre aussi bien possession de l'aire d'un rapace que du terrier d'un LAPIN et s'attaque sans crainte à des ANIMAUX plus gros qu'elle. Elle avance surtout en faisant des bonds, ce qui donne à sa progression une allure caractéristique. On la pourchasse avec succès, durant l'HIVER, grâce aux traces qu'elle laisse sur la NEIGE.


MÉDUSE 1 référence trouvée

Les méduses sont des coelentérés qui vivent dans les eaux marines. Organismes extrêmement simplifiés, avec une bouche et un tube digestif, elles ont un aspect gélatineux et prennent la forme de globes, de cloches, d'ombrelles ou de disques plats. Elles portent de nombreux tentacules qui leur permettent de se mouvoir et près desquels se trouvent les organes sensoriels : yeux rudimentaires, CELLULES olfactives et dispositifs équilibrateurs.

La frégate française Méduse avait été envoyée au Sénégal avec 400 marins et soldats. Son commandant, de Chaumareix, ancien officier émigré, était un incapable et, le 2 juillet 1816, il vint échouer son vaisseau au large de la Mauritanie. Les canots de sauvetage étant insuffisants à embarquer équipage et passagers, on construisit à la hâte un radeau sur lequel prirent place 152 personnes. Mais l'amarre qui retenait le frêle esquif à un canot fut rompue sur ordre du commandant de ce dernier et le radeau partit à la dérive, devenant bien vite le théâtre de scènes insoutenables causées par la soif et la faim. Lorsque le BRICK Argus recueillit les survivants, ils n'étaient plus que 15. Le radeau de la Méduse a donné son nom à une des toiles les plus célèbres du peintre Géricault (1819).

Méduse

Mélisse
MÉLISSE

Mélisse vient du mot grec melissa qui signifie ABEILLE et, en effet, cette plante attire les abeilles. Originaire de l'Orient méditerranéen, elle pousse à l'état sauvage dans les pays chauds et s'est parfaitement acclimatée dans les JARDINS de l'occident. Sa tige de section carrée, velue, ne dépasse pas 1 m. Ses feuilles sont dentelées et ses petites FLEURS blanches groupées en grappes. Les fleurs et les feuilles de mélisse (encore appelée "citronnelle") sont utilisées dans la fabrication de drogues et de liqueurs. On les récolte au moment de la floraison, en juin, quand elles sont agréablement parfumées; plus tard, elles dégagent une odeur insupportable.

Dans la mythologie grecque, Melissa était une nymphe, fille de Melissos, roi de Crète. Avec sa soeur Amalthée, elle éleva le jeune Zeus, le nourrissant de miel. Ce sont des médecins arabes qui, les premiers, ont découvert les vertus médicinales de la mélisse. Avicenne, le grand médecin iranien du XIe siècle, disait "qu'elle rendait joyeux et heureux et qu'elle affermissait l'esprit". Dès cette époque, les médecins occidentaux les imitèrent et ils prescrivirent la mélisse dans le traitement de nombreuses maladies. Aujourd'hui encore, l'EAU de mélisse, prise sur un morceau de sucre, constitue un remède efficace en cas de malaise, de syncope ou d'indigestion.


MELON 4 références trouvées

Le melon, plante rampante de la famille des cucurbitacées, donne un gros fruit rond, juteux et très parfumé dont il existe plusieurs variétés : le cantaloup, à peau lisse et à tranches bien marquées, le melon brodé, dont la peau porte des dessins qui ressemblent à de la broderie, le melon d'HIVER et le melon d'EAU, ou pastèque, particulièrement désaltérant et très apprécié des habitants des bords de la Méditerranée. Le melon se cultive en pleine terre dans les pays chauds et sous châssis ou sous cloche dans les régions tempérées ou FROIDES.

Le melon est originaire de l'Asie Mineure. Ce sont les papes qui, les premiers, le firent cultiver en Italie dans leur propriété de Cantalupo, d'où le nom de cantaloup. Il ne fut introduit en France qu'à la fin du XVe siècle par les soldats du roi Charles VIII, qui avait conquis le royaume de Naples. C'est à Bernardin de Saint-Pierre, l'auteur de Paul et Virginie, que l'on doit la célèbre formule : "Les melons qui sont divisés par côtes semblent destinés à être mangés en famille." Un chapeau rond et bombé, appelé cape, avait reçu à cause de sa forme le surnom de "melon". Cette coiffure est encore portée par certains financiers de la City, à Londres.

Melon

Menthe
MENTHE 1 référence trouvée

Croissant un peu partout dans les terrains humides, sauf dans les régions tropicales, les menthes sont des HERBES très odorantes, de la famille des labiacées, à la tige velue, aux FLEURS blanches, roses ou violacées groupées en épis. Il en existe plusieurs espèces dont la "menthe poivrée" est la plus recherchée pour son essence employée en parfumerie, en pharmacie et en confiserie. C'est le "menthol", qui donne à la menthe son arôme et sa saveur chaude suivie d'une sensation de fraîcheur.

Connue depuis très longtemps, la menthe a été utilisée comme parfum par tous les peuples de l'Antiquité. Les Romains s'en servaient déjà pour assaisonner certains plats et pour aromatiser leur VIN. Les femmes romaines confectionnaient avec de la menthe et du miel une friandise qui leur donnait une haleine fraîche. Les étudiants de Rome portaient quelquefois sur la tête une couronne de menthe tressée qui avait, dit-on, la propriété de maintenir l'esprit éveillé. On mettait également, autrefois, des feuilles de menthe séchées dans le grain des céréales pour éloigner les SOURIS et les RATS. Dans les pays musulmans, les lois de l'hospitalité veulent que les hôtes offrent à leurs invités un THÉ à la menthe. Cette vieille tradition est toujours en vigueur.


MERCURIALE

Les mercuriales sont des HERBES de la famille des euphorbiacées, qui poussent annuellement ou sont vivaces. On en connaît 6 espèces, dont la plus répandue en France est la mercuriale annuelle, encore appelée ORTIE bâtarde. C'est une plante qui mesure couramment 50 cm de hauteur et dont les feuilles régulières, aux nervures nettement marquées, sont opposées. Ses FLEURS sont verdâtres. La mercuriale est une mauvaise herbe qui pousse dans les champs.

A Rome, on célébrait, pendant le MOIS de juillet, des fêtes en l'honneur du dieu Mercure : les Mercuriales. Le mercredi étant le JOUR de Mercure, les mercuriales étaient également, sous l'Ancien Régime, des assemblées judiciaires qui se tenaient le mercredi et au cours desquelles on prit l'habitude de critiquer la manière dont la justice était rendue. Par extension, ses discours reçurent le même nom et, d'une manière générale, toute réprimande ou toute remontrance prononcée dans une enceinte judiciaire. Les Mercuriales de d'Aguesseau, recueil de discours prononcés par ce dernier au Parlement de Paris, de 1698 à 1715, sont célèbres. Plus modestement, on appelle encore "mercuriales" les registres où les maires consignent le prix de certaines denrées : grains, foin, etc.

Mercuriale

Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011