Je Sais Tout ... Les Animaux et les Plantes Retour Menu  Accueil

O (1/2) de  OIE  à  ORME
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Oie
OIE 2 références trouvées

L'oie est domestiquée depuis très longtemps et fait partie des basses-cours du monde entier. C'est un gros OISEAU à plumage gris et blanc, aux fortes pattes palmées conformées autant pour la marche sur le SOL que pour la VIE aquatique. Elle se nourrit d'HERBES. Les oies sauvages vivent surtout dans les régions FROIDES du nord, qu'elles quittent à l'AUTOMNE pour le sud au cours de raids de milliers de kilomètres. Le mâle, le jars, et la femelle passent ensemble toute leur existence.

Selma Lagerlöf, qui fut l'une des plus célèbres femmes de lettres suédoises et reçut le prix Nobel de littérature en 1909, écrivit, en 1906, Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson. Nils est un petit garçon, paresseux et gourmand, qui fait le désespoir de ses parents. Un JOUR, pour le punir, un génie le transforme en lutin. Devenu minuscule, il monte sur le dos d'un jars. Au PRINTEMPS, à l'appel des oies sauvages qui passent dans le CIEL, celui-ci emporte le petit garçon dans les AIRS. Nils survole ainsi toute la Suède et participe à de nombreuses aventures dans le monde des ANIMAUX. Il s'instruit et devient aimable et prévenant, A son retour, il retrouve sa taille normale, à la grande joie de ses parents.


OIGNON 2 références trouvées

Originaire de l'Orient, cette plante ménagère, cultivée un peu partout, est très employée en cuisine. Sa souche est un bulbe blanc, rose ou jaune, sa feuille est cylindrique, creuse et pointue. Il renferme une huile qui irrite les yeux et fait pleurer. Le bulbe est recouvert de plusieurs pelures dont on dit, à tort, semble-t-il, que plus elles sont nombreuses et épaisses, plus l'HIVER sera rigoureux. On nomme également oignons les bulbes de nombreuses FLEURS, glaïeuls, TULIPES, LIS... Autrefois, on appelait oignons les grosses montres que les hommes portaient au bout d'une chaîne dans la poche de leur gilet. En rang d'oignons : sur la même file.

Cultivé depuis la plus haute Antiquité, l'oignon était très estimé des Égyptiens. Il était recommandé pour lutter contre les épidémies de peste et de CHOLÉRA. Au Moyen Age, on affirmait qu'il rendait la santé, qu'il donnait de belles couleurs, qu'il faisait repousser les cheveux et qu'il faisait maigrir les obèses. Les Bulgares, parmi lesquels on compte de nombreux centenaires, sont de grands consommateurs d'oignon, ce qui conduirait à lui attribuer un pouvoir de longévité. Les médecins ont longtemps prescrit des cures d'oignons à leurs malades souffrant de troubles urinaires ou rénaux.

Oignon

Okapi
OKAPI

L'okapi, de la même famille que la GIRAFE, les girafidés, est beaucoup plus petit qu'elle. Il mesure 1,60 m au garrot. C'est un animal robuste. Sa tête est longue, avec de grandes oreilles. Son pelage, de couleur brun-roux foncé, velouté et brillant, est rayé, sur les pattes et les cuisses, de bandes blanches et noires. Sa queue est assez courte et fine. Son allure normale est l'amble, c'est-à-dire qu'il marche en avançant en même temps les pattes d'un même côté, mais lorsqu'il est effrayé il fuit au galop. Il vit dans l'épaisse et humide forêt équatoriale du Congo, se nourrissant de feuilles et d'HERBES qu'il saisit avec sa longue langue.

Lorsque, à la fin du XIXe siècle, le GÉOLOGUE français Albert Gaudry trouva en Grèce, dans des terrains datant de l'ère tertiaire, la trace fossilisée d'un étrange ANIMAL, on pouvait penser qu'il s'agissait du représentant d'une espèce disparue depuis des millions d'ANNÉES. Mais il existait encore des animaux d'un genre voisin, quelques okapis vivant au plus profond des FORÊTS congolaises. Ils y ont été découverts en 1900 par une expédition qui explorait les rives de la rivière Semliki. Depuis, on peut voir dans les grands JARDINS zoologiques, en particulier dans celui de Vincennes, ce rare survivant d'une époque très lointaine.


OLIVIER 6 références trouvées

L'olivier, originaire de l'Asie Mineure, est un arbre qui aime le SOLEIL. Il pousse tout autour de la Méditerranée. Haut de 5 à 15 m, il garde ses feuilles vertes toute l'ANNÉE. Son bois, dur, jaune veiné de brun, est utilisé en ébénisterie et sert à sculpter des cuillers, des fourchettes et des plats. il donne un fruit, l'olive, consommée verte ou noire, très appréciée pour son goût. On en extrait une huile qui donne à la cuisine provençale sa saveur si particulière.

L'olivier a été, dans l'Antiquité, l'arbre miracle des populations des bords de la Méditerranée à qui il procurait du bois de construction et des fruits pour se nourrir. Les Grecs et les Romains le considéraient comme le symbole de la sagesse, de l'abondance et de la paix. Dans les guerres, les combattants qui demandaient la fin des hostilités se présentaient à leurs adversaires avec une branche d'olivier à la main en signe de paix. De nos JOURS, le rameau d'olivier a toujours la même signification et c'est à ce titre qu'il figure sur le drapeau de l'Organisation des Nations Unies (O.N.U.). La COLOMBE de la paix est toujours représentée tenant un rameau d'olivier dans son bec. C'est sur le mont des Oliviers, près de Jérusalem, que Jésus-Christ passa la dernière NUIT avant sa mort.

Olivier

Onagre
ONAGRE

L'onagre est une espèce d'ÂNE sauvage, au pelage roux pâle et aux longues oreilles, originaire de la Perse et de l'Inde. Les onagres vivent en petits groupes, les mâles et les femelles formant des troupes différentes. Farouches, capables de longues courses à une vitesse de plus de 50 km/h, ils se déplacent sur de vastes étendues à la recherche de leur nourriture, dans des PLAINES arides clairsemées de buissons épineux. L'onagre s'apprivoise facilement quand il est jeune, mais il devient indocile et agressif en vieillissant.

Les Sumériens, qui vivaient en Mésopotamie, près du GOLFE Persique, 4.000 ANS avant notre ère, et qui ont laissé les vestiges d'une civilisation brillante, récemment découverts par les archéologues, avaient domestiqué des onagres sauvages d'Asie. Ils les employaient comme ANIMAUX de trait. Les Romains avaient baptisé "onagre" une machine de guerre qu'ils utilisaient dans les batailles et dans les sièges des villes et des camps ennemis. Cet engin, actionné par 11 hommes, permettait de lancer le long d'une rampe inclinée des pierres de 50 à 100 kg à une distance de 500 m.


ORANGER 2 références trouvées

De son pays d'origine, l'Asie centrale, l'oranger a gagné peu à peu les pays méditerranéens où il s'est parfaitement acclimaté. Ce n'est que vers 1550 qu'il a fait son apparition en France. C'est un arbre aux feuilles persistantes dont le fruit, l'orange, est riche en sucre et en VITAMINES. Certains orangers atteignent 10 m de haut et donnent jusqu'à 10.000 fruits. Mais le plus souvent, la taille de l'arbre est de 3 m et la récolte ne dépasse pas 500 fruits. La culture de l'oranger, dans les orangeraies, constitue une des principales ressources agricoles des pays de l'Afrique du Nord, de l'Espagne et de l'Italie.

Dans les régions du Nord, le climat ne permet pas aux oranges d'atteindre leur maturité. On cultive alors l'oranger en caisses, pour l'ornementation, dans les "orangeries". C'est à l'époque de la Renaissance que l'on commença de décorer, en Europe, les riches demeures avec des orangers et que l'on construisit les premières orangeries. En France, la plus célèbre est celle du château de Versailles, construite par l'architecte Mansart en 1684 sur 381 m de long. Le musée de l'Orangerie, à Paris, aménagé dans l'ancienne orangerie du palais des Tuileries, sur les bords de la Seine, abrite des collections de peinture.

Oranger

Orang-Outan
ORANG-OUTAN

Ce grand singe habite les FORÊTS des ÎLES de Bornéo et de Sumatra. Le nom qui lui a été donné par les Malais. Orang-outan, signifie "homme des forêts". Le mâle mesure jusqu'à 1,50 m et peut peser 100 kilogrammes, tandis que la taille de la femelle ne dépasse pas 1,10 m. Son pelage, clairsemé sur la poitrine et le ventre, est roux. Il a des jambes relativement faibles, mais ses bras longs, qui touchent terre quand il est debout, sont puissants.

L'orang-outan ne vient que rarement à terre. Dans les arbres, il se déplace lentement, avec des gestes prudents, de branche en branche. La NUIT, pour dormir, il se construit, avec des branchages et des LIANES, une plate-forme dans un arbre. Ses effectifs ont fortement diminué et il n'en resterait plus que 3.500 environ. Il se nourrit de fruits, de jeunes pousses d'arbres, d'oeufs d'OISEAUX et d'INSECTES. Il aime vivre seul et laisse à sa femelle le soin d'élever le petit. C'est, avec le CHIMPANZÉ et le GORILLE, le singe dont le comportement se rapproche le plus de celui de l'homme par son aspect, ses gestes et ses mimiques. En captivité, il fait preuve d'une vive intelligence, mais son caractère peu sociable le rend moins apte que le chimpanzé au dressage pour le spectacle du cirque.


ORGE 3 références trouvées

De la famille des graminacées, l'orge est la céréale la plus anciennement cultivée pour la nourriture de l'homme et des ANIMAUX. Elle se reconnaît à ses longues feuilles plates et à ses grains serrés en épis, disposés sur 2, 4 ou 6 rangs. On la cultive dans presque toutes les parties du monde. Elle est utilisée, avec le HOUBLON, pour la fabrication de la bière. On faisait autrefois avec sa farine un pain qui avait l'avantage de se conserver longtemps, mais qui était lourd et grossier. La tisane d'orge est adoucissante et nutritive.

Il y a bien longtemps, on faisait une boisson rafraîchissante avec du sirop d'orge étendu d'EAU, le sirop d'orgeat. Le sucre d'orge est une délicieuse confiserie faite de sucre cuit avec une décoction d'orge et présentée en bâtons de toutes les couleurs. Une vieille légende norvégienne raconte qu'un petit garçon abandonné et affamé errait tristement en suçant un petit bâton de GLACE. Il vit dans une maison des fillettes qui goûtaient autour d'un grand pot de sirop d'orgeat. Il entra et demanda la permission de tremper son bâton de glace dans le pot, puis se sauva en suçant le sirop refroidi. Un confiseur le vit et eut l'idée de remplacer la glace par du sucre, Et il offrit au petit garçon de rester avec lui. C'est depuis lors, dit-on, que les enfants sucent des sucres d'orge...

Orge

Orme
ORME 1 référence trouvée

L'orme est un grand arbre à écorce brun foncé, profondément fendillée dans le sens de la longueur, aux feuilles d'un beau vert pâle finement dentelées. Sa GRAINE, ou samare, munie d'une large aile, est éparpillée au loin par le VENT. Il croît presque partout en Europe, mais aussi en Algérie et en Sibérie. De taille imposante, l'orme peut atteindre 40 m de hauteur. Arbre des FORÊTS, il est aussi fréquemment planté en bordure des routes et dans les parcs. Il vit durant plusieurs siècles.

Le bois de l'orme était employé par les charrons pour faire des roues. Il est utilisé aussi pour la construction des wagons, des machines agricoles et des bateaux, car il se conserve bien dans l'EAU. Le tronc de l'orme porte souvent des excroissances ou loupes qui, débitées en feuilles de placage, sont très recherchées par les ébénistes pour fabriquer des meubles. Au Moyen Age on plantait un orme sur la place du village ou devant le château féodal et les juges locaux rendaient la justice sous son ombrage. C'est de ce temps que date l'expression "Attends-moi sous l'orme" qu'adressaient à leurs adversaires ceux qui voulaient demander réparation des préjudices subis sur le TERRITOIRE de la commune.


Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011