Je Sais Tout ... Les Animaux et les Plantes Retour Menu  Accueil

P (5/5) de  POULE  à  PYTHON
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Poule
POULE 16 références trouvées

La poule, qui appartient au groupe des gallinacés, est la femelle du COQ. Elle se distingue de lui par des formes plus lourdes, un plumage plus terne. une crête plus petite et l'absence de panache à la queue. La poule couve les oeufs qu'elle a pondus et, après l'éclosion de ceux-ci, devient une mère très attentionnée. ANIMAL paisible, facilement effarouchée, elle n'hésite pas à défendre ses poussins, si quelque danger les menace. La poule picore des vers et des GRAINES. Elle ne vole que rarement. Poule mouillée : personne peureuse. Avoir la chair de poule : avoir la peau qui se hérisse au niveau de chaque poil parce que l'on a FROID ou peur.

Le roi Henri IV s'intéressait au sort de ses sujets dont il connaissait la misère. Il traduisit son souci par une phrase devenue célèbre, et qu'il aurait, affirme-t-on, prononcée à maintes reprises : "Je veux qu'il n'y ait si pauvre laboureur en mon royaume qu'il ne puisse mettre tous les dimanches sa poule au pot." Près de 2 siècles plus tard, en 1778, la victoire de la frégate La Belle Poule sur un navire anglais eut un tel retentissement que, durant quelques MOIS, les élégantes se coiffèrent "à la Belle Poule", en posant une frégate miniature sur le sommet de leur perruque artistiquement poudrée.


POULPE 3 références trouvées

Connu aussi sous le nom de pieuvre, le poulpe est un mollusque céphalopode. Il est formé d'une large poche arrondie et d'une grosse tête, aux yeux proéminents qui porte 8 tentacules, armés de ventouses. Il est doté d'un bec corné qui lui permet de déchirer ses proies, et de glandes salivaires, sécrétant un poison violent qu'il inocule à ses victimes en les mordant. Sa "poche du noir" est remplie d'une encre dont il s'entoure pour échapper à ses ennemis. Les poulpes se nourrissent de CRUSTACÉS etde COQUILLAGES. Ils sont répandus dans toutes les mers du globe.

Dans Les Travailleurs de la MER, Victor Hugo décrit, avec force détails, le combat qui oppose un humble pêcheur, Giliatt, à une pieuvre monstrueuse. L'homme, emprisonné dans les immenses tentacules, serré, étouffé, doit faire appel à ses dernières forces pour s'arracher à la succion et triompher des centaines de ventouses plaquées sur son corps. L'image de la pieuvre gigantesque, adversaire impitoyable de l'homme, a inspiré de nombreux auteurs. De récentes expériences présentent le poulpe sous un tout autre aspect. Il semble que cet ANIMAL, très habile, possède aussi d'étonnantes capacités de déduction.

Poulpe

Primevère
PRIMEVÈRE 1 référence trouvée

La primevère, qui est l'une des premières FLEURS du printemps, comprend plus de 100 espèces. La plus connue est le "COUCOU" dont la jolie couleur jaune vient égayer les maisons dés que les beaux JOURS sont revenus. Par leur taille, la couleur de leurs fleurs, les primevères présentent une grande diversité d'aspect et d'emploi, les unes se cultivant en serre, les autres poussant à l'état sauvage dans la NATURE. Elles se recommandent aussi bien pour la décoration des appartements que pour l'ornementation des jardins et des rocailles. La racine séchée de la primevère jaune, le coucou, a une action bienfaisante dans les affections des voies respiratoires.

La plus cultivée et la plus décorative des primevères est la primevère de Chine. Tardive, elle fleurit de juin à août, Cette plante fut apportée d'un JARDIN de Canton jusqu'en Angleterre par le capitaine Rawes, en 1820. Les Anglais sont de grands amateurs de primevères des JARDINS. En 1883, lorsque Sir Drummond Wolff et Lord Randolph CHURCHILL, hommes politiques, fondèrent une organisation pour faire connaître leurs idées au peuple britannique, ils la nommèrent la "Ligue de la Primevère". On donne le nom de "Primevère" à des plans ou opérations qui contrôlent la circulation sur les routes, lors des premiers week-ends de PRINTEMPS.


PRUNIER 3 références trouvées

Le prunier, de la famille des rosacées, est l'un des arbres fruitiers les plus faciles à cultiver. Il pousse dans presque tous les terrains et se plaît en plein VENT et au soleil. Il ne dépasse pas 6 m de haut et ses branches sont assez étalées. On le multiplie par le semis et la GREFFE. Il produit abondamment, pendant les ANNÉES favorables à son épanouissement, un fruit, la prune; celle-ci, de grosseur variable selon les variétés, est ronde ou ovoïde, jaune, rougeâtre ou violacée. Sa peau est lisse et sa pulpe tendre et sucrée. Les variétés les plus connues et les plus appréciées sont la mirabelle, la quetsche, la reine-claude, la prune d'Agen. La prune se consomme crue, cuite ou séchée.

Le nom de reine-claude a été donné, au XVIe siècle, à une variété de prune, en hommage à l'épouse du roi FRANÇOIS 1ER, Claude de France, qui avait particulièrement apprécié ce fruit sucré. La prune d'Agen, devenue célèbre à travers le monde, est cultivée pour la préparation des pruneaux. Ceux-ci sont obtenus en faisant sécher au SOLEIL, puis au four doux, des prunes d'une belle couleur violet rosé qui peuvent ainsi être consommées longtemps après leur CUEILLETTE. Le pruneau est un aliment très nutritif recommandé aux sportifs et aux enfants.

Prunier

Prunellier
PRUNELLIER

Petit arbuste sauvage de la famille des rosacées, le prunellier est caractérisé par des rameaux hérissés d'épines noires et solides, d'où son nom populaire d' "épine noire". Il croît dans les terres en friche et constitue en bordure des champs et des près des haies touffues difficiles à franchir. Au PRINTEMPS, les buissons se couvrent de nombreuses petites FLEURS blanches et fragiles dont les pétales tombent dès qu'on les cueille. A l'AUTOMNE apparaissent les fruits, pas plus gros que des grains de raisin, d'un noir bleuâtre, et qui mûrissent en hiver. L'espèce à fleurs doubles blanches ou rouges est cultivée pour la décoration des JARDINS. Le prunellier peut vivre 80 ANS.

Le fruit du prunellier, la prunelle, très âpre, ne devient agréable au goût que lorsqu'il est CUEILLI après les gelées. On en tire une eau-de-vie très réputée et des liqueurs délicates. De petits OISEAUX, telle la pie-grièche écorcheur, construisent de préférence leur nid dans les buissons de prunellier dont les rameaux serrés et les épines les mettent à l'abri des ANIMAUX chasseurs. Quand arrive le temps difficile de l'HIVER, lorsque la nourriture devient rare, les PIES et les GEAIS recherchent ses fruits aigrelets. La médecine populaire reconnaît au prunellier certaines vertus.


PUCE 2 références trouvées

La puce est un insecte PARASITE qui vit sur l'homme et les mammifères dont elle suce le sang. Elle n'a pas d'ailes, mais des pattes qui lui permettent de faire des sauts impressionnants pour sa taille et qui sont terminées par des griffes avec lesquelles elle s'accroche solidement sur son hôte involontaire. Les puces sont d'espèces différentes selon qu'elles vivent sur l'homme, les CHIENS, les CHATS, les rongeurs ou les OISEAUX. La puce du RAT transmet la peste bubonique. La puce de MER, qui saute sur le SABLE des PLAGES, est un petit CRUSTACÉ. Avoir la puce à l'oreille : être méfiant. Marché aux puces : marché d'objets d'occasion.

Dans les fêtes foraines, à côté de la ménagerie et du tir à la carabine, une façade bariolée attire le public : celle du "dompteur de puces". Domptage où le dresseur ne court pas d'autre risque que celui d'être piqué lorsque, à l'HEURE du repas de ses INSECTES, il les pose sur son bras pour leur laisser prendre leur ration de SANG. Le spectacle est amusant. Les puces, sur lesquelles le dresseur a collé de minuscules morceaux d'étoffes de couleurs variées, dansent des ballets animés sur une petite piste. Attelées par des harnais faits de fins cheveux, elles tirent un carrosse à leur taille, conduit par un cocher microscopique, sous l'oeil étonné des spectateurs, peu habitués à de tels attelages.

Puce

Puma
PUMA 1 référence trouvée

Le puma, ou couguar, ne se rencontre qu'en Amérique, du sud des États-Unis à l'Argentine. C'est un grand mammifère carnassier de la famille des félidés. La fourrure du jeune puma est tachetée à la naissance mais au bout de quelques MOIS elle prend une teinte unie fauve, parfois grise. Le puma vit volontiers dans les arbres et ne CHASSE que la NUIT. Bien que de grande taille, il s'attaque rarement à de gros animaux, se bornant à abattre un MOUTON et à faire des ravages de jeunes bêtes dans les ÉLEVAGES. Mais si un JAGUAR empiète sur son TERRITOIRE, il l'oblige à quitter les lieux rapidement.

Merveilleux grimpeur, le puma peut rester immobile pendant longtemps, caché dans les feuilles d'un arbre, guettant une proie. De sa démarche souple, il s'en approche sans faire entendre le moindre bruit. Il fuit à l'approche du chasseur et de ses CHIENS. Son aspect, qui rappelle celui d'une lionne l'a fait surnommer le "LION des pampas" dans ces pays où le roi des ANIMAUX est absent. D'un naturel assez doux, il se laisse facilement apprivoiser lorsqu'il est capturé jeune, mais il faut craindre cependant que ses instincts sauvages ne se réveillent à la moindre occasion.


PUTOIS 3 références trouvées

Le putois est un petit mammifère carnivore, de la famille des mustélidés qui vit dans les régions tempérées de l'Europe occidentale, de l'Afrique du Nord et de l'Asie. Long de 60 cm, dont le tiers pour la queue, il a un beau pelage brun-noir, aussi foncé sur le dos que sur le ventre. Le putois, qui dégage une odeur fort désagréable, habite des tas de bois et surtout des terriers. Il grimpe peu mais nage habilement. Il chasse, de préférence la NUIT, les petits rongeurs, les lapins, les volailles. Il tue ses victimes d'une morsure à la tête ou à la nuque. Il mange aussi des GRENOUILLES, des POISSONS et des fruits. Effrayé, il pousse des cris stridents. Crier comme un putois : pousser des cris aigus et perçants.

Le putois est un ANIMAL peu subtil, qui tombe facilement dans les pièges que lui tendent les chasseurs. Le FURET, utilisé pour la CHASSE du LAPIN au terrier, n'est qu'un putois albinos et domestique. Si, par hasard, un furet est introduit dans un terrier occupé par un putois sauvage, c'est presque toujours ce dernier qui sort vainqueur du combat qui se déroule dans le noir souterrain. Le putois est élevé pour sa douce fourrure brune très appréciée pour la confection des manteaux, des manchons et des écharpes. Une race originaire d'Europe centrale et orientale a un pelage très clair.

Putois

Python
PYTHON 1 référence trouvée

Le python est un grand serpent de l'Afrique, de l'Asie et de l'AUSTRALIE. Non venimeux, mais d'une force et d'une agilité redoutables, le python, dont une espèce peut atteindre 10 m, vit dans la FORÊT et la SAVANE, au bord des cours d'EAU et des mares. Le python réticulé, du Sud-Est asiatique, ne CHASSE que la NUIT. Il se nourrit principalement de mammifères, mais aussi de POULES; il attaque parfois des SANGLIERS ou des petites ANTILOPES qu'il étouffe et broie dans ses anneaux, puis avale lentement en ouvrant ses puissantes mâchoires. La peau du python, aux belles écailles luisantes, est employée pour la confection de sacs et de chaussures.

Une très ancienne légende grecque rapporte qu'un énorme SERPENT nommé Python, né de la TERRE après le DÉLUGE, crachant le FEU et semant la terreur, prédisait l'avenir. Le dieu Apollon s'approcha du monstre et parvint à le tuer. Il installa à sa place une prêtresse appelée Pythie qui, ASSISE sur un trépied, annonçait les événements futurs. A cet endroit fut construite une ville appelée d'abord Pythô, puis DELPHES, du nom grec delphis qui veut dire DAUPHIN, en hommage à Apollon qui était parfois adoré sous la forme de cet ANIMAL. De nos JOURS, on appelle "pythonisses" les personnes qui font profession de dire l'avenir.


Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011