Je Sais Tout ... Les Hommes de l'Aventure Retour Menu  Accueil

D (2/3) de  EAMON DE VALERA  à  DRAGUT OU TORGHOUD
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Eamon De Valera
EAMON DE VALERA

Né à New York de mère irlandaise, Eamon De Valera (1882 - 1975) adhère très jeune au Sinn Fein, le mouvement irlandais clandestin de lutte contre l'Angleterre. Il domine la vie politique de son pays durant près de 60 ANS, méritant par là son titre de "Père de l'Irlande".

Emprisonné une première fois en avril 1916, à la suite de l'insurrection de Dublin, De Valera est condamné à mort. Cependant, alors que la plupart de ses compagnons sont exécutés, il doit la VIE sauve à sa double nationalité. Les Anglais craignent en effet d'indisposer les Etats-Unis qu'ils tentent d'entraîner à leurs côtés dans la guerre contre l'Allemagne. Libéré au bout d'un an par une amnistie, De Valera se retrouvera plus tard en prison. A la veille de Noël 1918, il envoie à un ami une carte de voeux qu'il a lui-même dessinée. La censure de la prison la laisse passer. Or, l'un des dessins représente l'empreinte d'une serrure : celle de la petite porte qu'utilise l'aumônier. De Valera, qui sert la messe, a pu en subtiliser la clé. Collins en fait aussitôt un double et vient ouvrir la porte. Voilà De Valera libre, prêt à reprendre le combat.


BARTOLOMEU DÍAS 2 références trouvées

Le navigateur portugais Bartolomeu Días de Novaes (1450 - 1500) est, à Lisbonne, l'élève du géographe et cosmographe allemand Martin Behaim. En 1486, le roi Jean II le charge de poursuivre l'exploration du LITTORAL africain.

Martin Behaim et Diogo Cam ont reconnu la côte africaine jusqu'au Congo. En août 1487, Dias quitte à son tour Lisbonne avec 2 navires et progresse le long de la côte. A l'endroit où ses prédécesseurs ont cessé leurs reconnaissances, il laisse à terre 9 hommes et continue avec un seul vaisseau. Une TEMPÊTE lui fait perdre la côte de vue pendant 13 JOURS. En pleine MER, il se dirige vers le sud-est et, sans voir la pointe sud de l'Afrique, s'engage dans l'OCÉAN Indien. L'équipage, sentant qu'on avance sur une mer nouvelle, s'effraie. Dias prend le chemin du retour en longeant la côte. Il baptise la pointe sud "CAP des Tempêtes", tant la mer y est mauvaise. 10 ANS plus tard, le roi Jean II changera ce nom en celui de "cap de Bonne-Espérance" pour ne pas décourager les navigateurs. En 1500, lors d'une expédition avec CABRAL, Dias périt au cours d'une tempête... au large du "cap de Bonne-Espérance" !

Bartolomeu Días

Charles Dietz
CHARLES DIETZ

L'ingénieur allemand Charles Dietz (1801 - 1888) construit un "remorqueur à chaudière" baptisé Protée, capable de tirer une voiture à 8 kilomètres à l'HEURE. Il ne parvient pas à intéresser le grand public à son invention.

Dietz aimerait expérimenter son Protée en Grande-Bretagne. Mais une loi y interdit "à tous véhicules sans CHEVAUX de circuler, s'ils ne sont précédés d'un homme à pied, muni d'un drapeau rouge et d'une cloche". Il s'installe donc à Paris. Sa machine, dont les 3 roues en bois sont cerclées de liège, peut traîner jusqu'à 2 DILIGENCES en même temps. Un JOUR de 1834, Dietz prend le départ au rond-point des Champs-Elysées. Arrivé à Neuilly, 17 minutes plus tard, il refait le plein d'EAU en 8 minutes avant de repartir pour Nanterre. La foule regarde passer avec terreur ce véhicule étrange. Poursuivant sa route, Dietz met 13 minutes pour grimper la côte de Saint-Germain et 3 fois moins pour la redescendre : il n'a pas de freins ! L'exploit confond ses détracteurs mais reste sans lendemain. Seul, un journaliste voit juste en écrivant : "Les perspectives d'une telle machine sont incalculables".


WALTER ELIAS DISNEY 2 références trouvées

La VIE de Walt Disney (1901 - 1966) est une aventure extraordinaire. Ce jeune Américain doué pour le dessin ne va-t-il pas réunir une équipe, faire des films universellement connus et créer enfin Disneyland, Le parc d'attractions le plus vaste du monde ?

Dès 1942, les ministères américains demandent à Walt Disney de participer à l'effort de guerre. Chargé de stimuler le zèle des contribuables, Disney choisit Donald pour figurer l'Américain moyen qui ne paye pas ses impôts. Dès qu'on lui a démontré ses torts, Donald court porter sa déclaration au ministre en personne ! Lorsqu'il visionne le film, ce dernier n'est pas emballé : "Je n'aime pas qu'un CANARD représente le contribuable". Disney lui rétorque : "Je pense que mon Donald attirera davantage le public que votre contribuable". Ce que le ministre finit par admettre. A la même époque, dans Paris occupé, les Allemands convoquent le représentant de Disney en France : "Votre patron fait des films antinazis ! - Cela m'étonne", répond prudemment l'interpellé, tout en montrant, par la fenêtre, une voiture de patrouille allemande, ornée de têtes de Mickey.

Walter Elias Disney

Ibn Djubayr
IBN DJUBAYR

Né en Espagne, le jeune Arabe Ibn Djubayr (1145 - 1217) fait de brillantes études de droit et de littérature. Il devient, à Grenade, secrétaire d'un prince berbère. Celui-ci, grand buveur, l'oblige un JOUR à boire 7 coupes de VIN ce qui, pour un musulman, est un grave péché.

Pour se faire pardonner, le prince offre à Ibn Djubayr autant de pièces d'or que peuvent en contenir les 7 coupes qu'il a vidées. Le jeune homme n'ose refuser, mais se sent coupable d'un second péché. Pour se purifier, il décide de faire le pèlerinage de La Mecque. Il gagne Le Caire, où il admire mosquées et pyramides. De là, en bateau puis à dos de CHAMEAU à travers le DÉSERT, il se rend à Aïdhab où il s'embarque pour la traversée de la MER Rouge. Arrivé à La Mecque, la ville sainte, il se prosterne devant la Pierre noire sacrée scellée dans la Kaaba, cet édifice cubique recouvert d'un voile de soie noire, qui trône au centre de la mosquée. Son pèlerinage achevé, il visite l'Arabie et la Syrie avant de rentrer à Grenade, 2 ANS et 3 MOIS après son départ. Il ÉCRIT alors de son voyage un récit vivant, qui fourmille de détails précieux sur ces pays à cette époque.


ANDREA DORIA 2 références trouvées

AMIRAL génois, Andrea Doria (1466 - 1560) est successivement général des galères de François 1er et général de la MER de Charles Quint. Maître incontesté de la Méditerranée, il vit ses dernières ANNÉES à Gênes, en héros national.

En 1536, Doria cherche à pénétrer dans le port de Marseille, que CHARLES QUINT assiège par terre. Pour défendre la ville, FRANÇOIS 1ER a fait construire le château d'If. Une jeune femme, Magdeleine Lartessuti, entraîne la population. Elle paie de ses deniers soldes et munitions. Devant cette résistance, l'Empereur et Doria lèvent le siège. Quelques MOIS plus tard, les 2 souverains se rencontrent à Aigues-Mortes pour faire la paix. Le roi de France demande à monter à bord de la galère-amirale. Doria lui en fait les honneurs. François 1er s'arrête devant un canon de bronze, orné de la FLEUR de lys française. Le Génois remarque : "Ce canon est d'un métal excellent. - Je fais frapper, à présent, du bien meilleur métal", rétorque le roi, suggérant ainsi qu'il est disposé à payer les services de Doria à un prix plus élevé qu'autrefois. Mais celui-ci se contente de répliquer: "Le métal de l'Empereur est d'une qualité suffisante pour moi".

Andrea Doria

Dragut ou Torghoud
DRAGUT OU TORGHOUD

Fils de paysans d'Anatolie, Dragut (v. 1515 - 1565) s'engage très jeune dans la marine turque. Prisonnier des Génois, il est racheté par BARBEROUSSE qui fait de lui son lieutenant, puis son successeur. Il ravage les côtes méditerranéennes durant 20 ANS.

CHARLES QUINT a donné à ANDREA DORIA l'ordre de purger les MERS du fléau que constitue Dragut. La chance sourit aux Espagnols : le pirate est surpris sur une PLAGE corse. Il se retrouve enchaîné à un banc de rameurs sur la galère de Doria. Un JOUR, le grand maître de l'ordre de Malte, La Valette, qui l'a rencontré alors qu'il était lui-même galérien sur un navire turc, le reconnaît : "Eh bien, seigneur Dragut, lui dit-il, la chance a changé de camp ? - C'est la fortune de la guerre !" répond fièrement celui-ci. Le siège de Malte, en 1565, met de nouveau les 2 hommes face à face. La Valette est résolu à défendre l'ÎLE malgré l'énorme supériorité des Turcs. Dragut, non moins résolu, écrase le fort Saint-Elme sous plus de 60.000 boulets. Puis il se lance à l'assaut, à la tête de ses soldats. Il tombera, mortellement frappé par un éclat de pierre.


Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011