Je Sais Tout ... Les Hommes de l'Aventure Retour Menu  Accueil

V (1/2) de  CORNELIUS VANDERBILT  à  AMERIGO VESPUCCI
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Cornelius Vanderbilt
CORNELIUS VANDERBILT 1 référence trouvée

L'Américain Cornelius Vanderbilt (1794 - 1877), d'origine hollandaise, crée de nombreuses lignes de navigation, notamment celle de New-York au Havre. De 1864 à 1873, il finance la construction de 3.400 kilomètres de voies ferrées, qui lui valent le titre de "roi des CHEMINS DE FER".

Le JOUR de ses 17 ANS, Cornelius demande 100 dollars à sa mère pour acheter une barge. Le gouvernement entreprend des fortifications dans la BAIE de New-York; il voudrait lui louer ses services pour transporter ouvriers et matériel. En 1817, alors qu'il possède déjà 2 voiliers, Vanderbilt décide de se convertir à la vapeur. Pour apprendre son nouveau métier, il s'engage comme capitaine, à 60 dollars par MOIS. 9 ans plus tard, il se trouve à la tête de sa propre compagnie. Son audace et son habileté manoeuvrière le font surnommer "le Commodore". En 1849, au moment de la Ruée vers l'or, Vanderbilt songe à relier l'Atlantique au Pacifique. Il choisit à cet effet l'isthme du Nicaragua, où le LAC du même nom n'est qu'à 20 kilomètres du Pacifique. Il fonde une ligne avec un va-et-vient de voitures bâchées, première ébauche du CANAL de Panama.


VINCENT VAN GOGH

Fils d'un PASTEUR hollandais, Vincent Van Gogh (1853 - 1890) veut devenir missionnaire. Encouragé par son frère, Théo, il apprend le dessin et se met à peindre. Le millier de toiles qu'il réalise révèlent l'un des plus grands peintres modernes.

A la recherche du SOLEIL, Vincent s'est finalement installé dans le Midi de la France. Il fait venir près de lui son ami, le peintre Gauguin. Leurs conceptions artistiques divergent; ils se querellent. La veille de Noël 1888, Gauguin annonce à son hôte son intention de partir. Mécontent, Van Gogh le poursuit dans la rue, armé d'un rasoir. Gauguin réussit à l'arrêter du regard et le Hollandais, rentré chez lui, s'en prend à lui-même et se coupe l'oreille gauche pour se punir. Les tableaux de Van Gogh ont aussi leur histoire. Témoin, le portrait du docteur Rey qui, après avoir servi de cloison de fortune à un poulailler, est acheté 50 francs. Il se trouve maintenant au musée Pouchkine de Moscou. Ou encore cette toile, La Salle des hommes, que le peintre offre en vain à plusieurs médecins de l'hôpital d'Arles. Elle finit par échouer entre les mains de l'économe : celui-ci, quelques ANNÉES plus tard, la revend 25.000 francs-or.

Vincent Van Gogh

Velléda
VELLÉDA

Héroïne germanique, Velléda dirige, en 70 ap. J.-C., le soulèvement contre les Romains et, alliée à Civilis, commence par remporter des victoires. Abandonnée des siens par la suite, elle est capturée et figure, enchaînée, au triomphe de Domitien.

Dans ses Martyrs, Chateaubriand, lyrique, décrit Velléda comme une jeune guerrière aux longs cheveux blonds, vêtue d'une courte tunique noire et la tai1le prise dans une ceinture d'airain. Plus réaliste, Tacite voit en elle une des plus farouches ennemies de Rome, que ses talents de prophétesse font adorer à l'égal d'une déesse. Ayant regroupé Betaves, Frisons, Germains et Gaulois en une "union sacrée", Velléda s'empare des principales forteresses qui commandent le Rhin. Les Romains entretiennent sur ce FLEUVE une flottille. Au petit JOUR, elle la surprend au mouillage et paralyse, par sa seule apparition, les matelots à moitié endormis. Pour en finir avec le soulèvement qui irrite l'empereur, le général romain Cerialis achète les chefs gaulois. Sentant la partie perdue, Civilis se soumet à son tour. Reste Velléda : la trahison d'un de ses soldats la fait tomber aux mains de ses ennemis.


VERCINGÉTORIX 2 références trouvées

Vercingétorix (v.72 - 46 av. J.-C.) est nommé, à 20 ANS, chef suprême des Gaulois. Il affronte les Romains avec intrépidité mais, encerclé dans Alésia, doit se rendre à JULES CÉSAR. 6 ans plus tard, celui-ci le fait figurer dans son triomphe puis exécuter.

Vercingétorix étant à Gergovie, César se porte contre lui avec ses légions. Le chef gaulois, qui a parfaitement assimilé la tactique de son adversaire, fait dresser un grand mur entre la ville et le camp romain. Mais il doit, pour l'achever, dégarnir la partie construite. C'est la faute que César attend : bousculant les Gaulois de garde il arrive, avec le gros de ses légions, au pied des remparts. Il a compté sans la mobilité de Vercingétorix et l'esprit d'à-propos des Gauloises qui, pour gagner du temps, accueillent les légionnaires romains avec des supplications et les entraînent chez elles, pour leur offrir VIN et cadeaux. César tente en vain de rameuter ses soldats. Quand Vercingétorix arrive, le massacre commence : les Romains, les bras chargés de présents, ne peuvent saisir leurs armes; et les Gauloises sont les premières à les frapper. Le lendemain, ses légions décimées, César lève le camp.

Vercingétorix

Jules Verne
JULES VERNE 1 référence trouvée

Les personnages des romans de l'écrivain français Jules Verne (1828 - 1905) vivent sur la LUNE, au fond des MERS et dans les AIRS, des aventures incroyables en leur temps, mais dont le nôtre a fait des réalités.

A 11 ANS, Jules Verne quitte un matin, sans bruit, la maison paternelle, à Nantes. Il part s'embarquer, en cachette, sur le trois-mâts La Coralie, qui appareille pour les Indes. Il a fait des économies pour racheter l'engagement de l'un des deux mousses qui doivent partir sur le voilier. A la dernière minute, un canot le conduit avec l'autre garçon sur La Coralie. La substitution de l'un des mousses passe inaperçue dans l'animation de l'APPAREILLAGE. Jules Verne se croit en route pour les Indes ! Mais à la maison, on a découvert son absence. Sa mère s'affole. On apprend vite, par un marinier, qu'on a vu l'enfant en canot, avec deux mousses, se diriger vers le bateau qui doit faire escale le soir à Paimboeuf. C'est là que M. Verne retrouve son fils sur La Coralie. Jules, rudement tancé, jure à sa mère de ne plus voyager qu'en rêve. Mais quelles aventures allaient naître de ses rêves !


AMERIGO VESPUCCI 2 références trouvées

D'origine florentine, Amerigo Vespucci (1454 - 1512) s'installe en Espagne en 1491. Il participe à la préparation des deuxième et troisième expéditions de Colomb. Il voyage aussi pour son compte vers le Nouveau Monde qui, par un hasard de l'Histoire, portera son prénom.

Dans une lettre à René II, duc de Lorraine, Vespucci prétend avoir touché le Nouveau Monde un an avant COLOMB. Son récit fait pourtant intervenir tant de "monstres" et de "merveilles" qu'on peut douter de ses affirmations. Vespucci a certes traversé l'Atlantique, 3 fois pour le moins. Mais il est plus vraisemblable, comme l'a établi le procès des héritiers de Colomb, que son premier voyage date de 1499. Dès lors, pourquoi l'Histoire a-t-elle attribué au commis d'une maison de commerce, fils de notaire par surcroît, la paternité du Nouveau CONTINENT ? Le responsable en est l'Allemand Waldseemüller qui, en 1507, place pour la première fois sur une carte du monde, entre l'Europe et l'Asie, un continent qu'il appelle Amérique. Colomb a d'ailleurs sa part de responsabilité dans cette substitution : n'a-t-il pas affirmé, jusqu'à sa mort, avoir atteint l'Asie ?

Amerigo Vespucci

Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011