Je Sais Tout ... Je Sais Tout ... Accueil

Pour passer au mode "LIVRE" (toutes les définitions d'une même catégorie par pages), cliquez sur le titre de la définition.

Baie
BAIE   [natur]26 références trouvées

Petit GOLFE en forme de croissant, largement ouvert sur la mer. Certaines baies, comme celle de San Francisco, sont assez profondes pour permettre l'aménagement de très grands ports.

Avide de connaître de nouveaux HORIZONS, Pierre du Guast, sieur de Monts, s'élance en 1602 sur la route ouverte quelque 60 ANS plus tôt par JACQUES CARTIER, vers l'Amérique du Nord. Il deviendra un des fondateurs de Québec, au Canada. En 1604, il aborde la côte de la Nouvelle-Ecosse, contourne cette presqu'ÎLE et débouche dans un bras de MER qui lui réserve de désagréables surprises. En effet, dans cette baie profonde de 150 kilomètres règnent des COURANTS d'une extrême violence. Au prix de mille difficultés, Pierre du Guast explore néanmoins cette région inhospitalière et lui donne le nom de baye Française, que les Anglais transformeront plus tard en baie de Fundy. Elle est l'un des points géographiques les plus remarquables du monde de par l'amplitude de ses MARÉES. Au fond de la baie de Fundy, la différence du niveau de la mer entre la marée haute et la marée basse peut atteindre et même dépasser 20 mètres !


Baie
BAIE   [mer]26 références trouvées

Échancrure naturelle dans un LITTORAL, la baie peut former un abri pour navires. Elle doit alors être protégée des VENTS dominants et de la MER large, et ne pas comporter de hauts-fonds dangereux.

"Que l'on suive le pilote. Il connaît une baie où cacher nos navires", ordonne l'AMIRAL Rodney. En cette fin du XVIIIème siècle, la flotte française de l'amiral de Grasse et les navires anglais de Hood et de Rodney jouent à cache-cache à travers les Antilles. Avril 1782 : les frégates et les vaisseaux de Rodney, cherchant à échapper aux frégates françaises, longent l'ÎLE de Sainte-Lucie, au sud de la Martinique. Soudain une étroite FAILLE s'ouvre. Les navires s'y engagent. Au fond de cette première baie s'ouvre une anse, la baie du Marigot, ronde, profonde, parfaite. Les navires s'y glissent par une entrée étroite, mouillent derrière les COCOTIERS. "Faites descendre les mâts de hune, et fixez à leur place des branchages de cocotiers", commande l'amiral anglais. Ainsi, même les mâtures sont invisibles : les Français patrouillent au large, passent devant la baie qu'ils ne connaissent pas, sans deviner qu'elle abrite les navires qu'ils cherchent en vain.



Ces définitions vous sont offertes par Y fo lire !