Je Sais Tout ... Je Sais Tout ... L'Histoire Accueil

Pour passer au mode "LIVRE" (toutes les définitions d'une même catégorie par pages), cliquez sur le titre de la définition.

Constantinople
CONSTANTINOPLE5 références trouvées

En 330, l'empereur romain Constantin décide de donner à son trop vaste empire une seconde capitale : Byzance, au carrefour de l'Occident et de l'Orient, deviendra la seconde Rome. Baptisée Constantinople, elle restera, jusqu'à sa chute en 1453, la plus grande et la plus riche des cités.

La population de Constantinople approchait du million d'habitants. Le spectacle de l'activité urbaine étonnait toujours les Occidentaux du Moyen Age, habitués à leurs vastes campagnes. L'odeur seule leur était familière ! La propreté n'était pas, en effet, le caractère principal de la ville... Les ANIMAUX déposaient leurs excréments dans les rues, au milieu des déchets de POISSON, des LÉGUMES pourris et des immondices divers. Une foule bigarrée s'y pressait pourtant, s'amusant au spectacle des danseurs et des charlatans. Les salles de jeu abondaient, attirant les riches commerçants. Au milieu de tout cela, 500 églises dressaient fièrement leurs coupoles dorées : le fidèle pouvait en changer tous les JOURS. Moitié or, moitié boue, la ville fascina les Croisés qui, en 1204, pillèrent statues, autels, vêtements. Rebaptisée Istanbul par les musulmans, la cité exerce toujours une véritable fascination sur ses visiteurs.



Cette définition vous est offerte par Y fo lire !