Je Sais Tout ... Je Sais Tout ... L'Histoire Accueil

Pour passer au mode "LIVRE" (toutes les définitions d'une même catégorie par pages), cliquez sur le titre de la définition.

Dalaï-Lama
DALAÏ-LAMA3 références trouvées

Sur le vaste PLATEAU du Tibet, où les hommes vivent à 4.500 mètres d'ALTITUDE, la religion de BOUDDHA s'implanta au VIIe siècle après J.-C. Le chef de cette religion, le Dalaï-lama, résidait dans le palais de Lhassa.

Selon la tradition tibétaine, le Dalaï-lama ne meurt jamais. Son esprit se réincarne dans un nouveau-né, mais pas n'importe lequel : avant de mourir, il a donné des indications plus ou moins claires. Quand on a trouvé l'enfant, on lui présente plusieurs objets dont l'un était utilisé couramment par le Dalaï-lama. L'enfant doit saisir, sans se tromper, l'objet qu'il utilisait prétendument dans son existence précédente. Il devient alors le chef spirituel et politique des 2.500 monastères tibétains, dont certains abritaient jusqu'à 7.000 moines. Le Tibet comptait en effet un moine pour 5 habitants, proportion énorme qui s'explique peut-être par le désir des hommes d'échapper à la VIE conjugale ! Les monastères construits au sommet de promontoires inaccessibles, au milieu des NUAGES, permettaient aux moines de se livrer dans le silence à la méditation et à la prière. Depuis 1959, le Dalaï-lama s'est réfugié en Inde pour échapper à la révolution COMMUNISTE chinoise.



Cette définition vous est offerte par Y fo lire !