Je Sais Tout ... Je Sais Tout ... Les Hommes de l'Aventure Accueil

Pour passer au mode "LIVRE" (toutes les définitions d'une même catégorie par pages), cliquez sur le titre de la définition.

Gengis Khân
GENGIS KHÂN1 référence trouvée

Fondateur de l'Empire mongol, Temü jin ou Gengis Khân (1167 - 1227) conquiert l'Asie, de la Corée à la MER Caspienne. MARCO POLO voit en lui un "barbare de génie, procurant la paix par la violence et le massacre".

Fils d'un chef du clan, Temü jin n'a que huit ANS lorsque son père est assassiné par les Tatars. Il s'enfuit avec sa mère et ses frères et vit de CHASSE et de PÊCHE. Il nourrit pourtant, si pauvre soit-il, de grandes ambitions. Il groupe autour de lui de jeunes nobles de son âge et, en 1196, se fait élire khân, c'est-à-dire roi des Mongols. Dix ans plus tard, ayant unifié les nombreuses tribus nomades, il rassemble ses sujets dans une vaste PLAINE. Un prêtre s'avance vers lui : "Un envoyé du Très-Haut m'a dit : Il faut que Temü jin prenne le nom de Gengis Khân et je lui donnerai les quatre POINTS CARDINAUX du monde". Cette mise en scène permet au roi des Mongols d'asseoir son autorité. Il peut désormais faire déferler ses hordes guerrières sur toute l'Asie. Son approche déclenche une telle panique que, des siècles après sa mort, la "cloche des Mongols" sonnant de clocher en clocher reste, pour les Européens, le signal d'une fuite éperdue.



Cette définition vous est offerte par Y fo lire !