Je Sais Tout ... Je Sais Tout ... Les Hommes de l'Aventure Accueil

Pour passer au mode "LIVRE" (toutes les définitions d'une même catégorie par pages), cliquez sur le titre de la définition.

John Law
JOHN LAW1 référence trouvée

L'Écossais John Law (1671 - 1729) croit à la supériorité des BILLETS DE BANQUE sur les monnaies métalliques. A Paris, il intéresse le Régent à son "système" et devient contrôleur des Finances en janvier 1720. Mais, victime de la spéculation qu'il a engendrée, il doit s'enfuir de France, entièrement ruiné.

Law a installé sa Banque royale rue Quincampoix. Celle-ci devient, en quelques MOIS, la rue la plus fréquentée de la capitale, au point qu'on doit poser des grilles pour empêcher les voitures de passer. La foule se presse aux guichets pour échanger or et argent contre des billets et acheter des actions de la Compagnie perpétuelle des Indes, pour laquelle Law a obtenu le monopole du commerce avec l'Amérique du Nord. La clientèle a confiance, le cours des actions monte sans cesse. Un JOUR, pourtant, les spéculateurs réalisent qu'il y a plus de 8 milliards de billets en circulation. La joyeuse effervescence de la rue Quincampoix se mue en panique. Jour et NUIT, la foule assiège la banque pour essayer de récupérer son or et son argent, et de vendre des actions dont plus personne ne veut. On supplie, on menace, on se bat : la partie est perdue pour Law.



Cette définition vous est offerte par Y fo lire !