Je Sais Tout ... Je Sais Tout ... Les Animaux et les Plantes Accueil

Pour passer au mode "LIVRE" (toutes les définitions d'une même catégorie par pages), cliquez sur le titre de la définition.

Mandragore
MANDRAGORE

La mandragore appartient à la famille des solanacées. C'est une HERBE à grosse racine, aux grandes feuilles, aux FLEURS bleues, rouges ou blanches, qui pousse dans les régions méditerranéennes. La forme contournée de sa racine, souvent divisée en deux branches, présente si l'on a une certaine imagination une VAGUE ressemblance avec le corps humain. Cette particularité explique le rôle que la mandragore a joué depuis toujours dans de nombreuses légendes et superstitions. Au Moyen Age, on l'employait comme ANESTHÉSIQUE, mais en même temps on redoutait ses propriétés vénéneuses. La mandragore officinale, encore cultivée en Sicile et dans le Sud de l'Italie, est utilisée en pharmacie pour les affections des yeux.

Certaines légendes affirmaient que les premiers hommes étaient nés de racines de mandragore chauffées par le SOLEIL et sorties de la TERRE. Les Grecs et les Romains préparaient, avec la poudre de cette racine, divers philtres destinés notamment à faire naître l'amour. Au Moyen Age, on prêtait à la mandragore le pouvoir d'apporter la richesse, de guérir les maladies, aussi bien que de jeter le mauvais sort, selon l'usage qu'en faisaient les magiciens. L'homme d'État italien Niccolo Machiavel écrivit, en 1513, une comédie, La Mandragore, dans laquelle l'influence supposée de la plante magique produit des effets du plus haut comique.



Cette définition vous est offerte par Y fo lire !