Je Sais Tout ... Je Sais Tout ... Les Hommes de l'Aventure Accueil

Pour passer au mode "LIVRE" (toutes les définitions d'une même catégorie par pages), cliquez sur le titre de la définition.

Joachim Murat
JOACHIM MURAT

Fils d'aubergiste, Murat (1767 - 1815) doit à ses dons de cavalier, à sa folle témérité et à Napoléon 1er ses titres de maréchal de France (1804) et de roi de Naples (1808). Il trahit l'Empereur en 1814, mais n'en sauve pas son trône pour autant.

Dès le retour de l'ÎLE d'Elbe, Murat, chassé de Naples, offre ses services à l'Empereur. Celui-ci les refuse, se privant ainsi d'un exceptionnel entraîneur d'hommes qui lui fera défaut peu de temps après, à Waterloo. Après la seconde abdication de NAPOLÉON, Murat décide de reconquérir son royaume. Il part de Corse avec un petit groupe de partisans. La TEMPÊTE pousse son navire jusqu'à Pizzo, en Calabre, où il aborde le 10 octobre 1815. Pour triompher, il compte sur sa popularité et sur son appel à l'indépendance italienne, lancé de Rimini le 30 mars 1815. Mais, décevant son attente, les pêcheurs de Pizzo se moquent de lui. Alors qu'avec ses fidèles il grimpe vers la forteresse, des gendarmes l'assaillent. Pour sauver son chef, le général Franceschetti s'écrie : "A moi, mes braves ! Je suis le roi !". Hélas ! Murat est vite rattrapé. Jugé 3 JOURS plus tard, il est condamné à mort et fusillé aussitôt.



Cette définition vous est offerte par Y fo lire !