Je Sais Tout ... Je Sais Tout ... Les Hommes de l'Aventure Accueil

Pour passer au mode "LIVRE" (toutes les définitions d'une même catégorie par pages), cliquez sur le titre de la définition.

Jean-David Nau dit l'Olonnois
JEAN-DAVID NAU DIT L'OLONNOIS

Exploité par un planteur antillais, l'Olonnois (1630 - 1671) rejoint les boucaniers. Il pille les villes et pourchasse les navires espagnols, méritant le surnom de "Fléau des Espagnols". Au cours d'un raid au Guatemala, il est pris et mangé par les Indiens.

La ruse est la grande qualité de l'Olonnois. Elle le sauvera le JOUR où, une TEMPÊTE ayant drossé son navire sur la côte, il se barbouille de SANG la poitrine et le visage et s'étend sur les cadavres de ses compagnons pour échapper aux sabres des Espagnols. La ruse encore lui suggère, un soir, de remonter avec deux barques dans l'estuaire où une frégate espagnole a jeté l'ANCRE. A plat ventre dans les hautes HERBES, il attend avec ses hommes le lever du jour : la frégate appareille et, lorsqu'elle passe devant eux, ils la prennent à l'ABORDAGE. Sa ruse ne sauve pourtant pas l'Olonnois d'une mort atroce. Son navire s'étant ensablé, il décide de construire une grande barque. Hélas ! les Indiens ne font aucune différence entre leurs maîtres espagnols et les autres Blancs, et leur réservent à fous le même sinistre sort.



Cette définition vous est offerte par Y fo lire !