Je Sais Tout ... Je Sais Tout ... Les Animaux et les Plantes Accueil

Pour passer au mode "LIVRE" (toutes les définitions d'une même catégorie par pages), cliquez sur le titre de la définition.

Rutabaga
RUTABAGA

Rutabaga vient de rotabaggar, nom suédois d'une espèce de chou-navet qu'on appelle d'ailleurs navet de Suède. Comme les autres navets, c'est un crucifère à racine énorme. Son tubercule a une forme généralement arrondie et 2 couleurs : blanche à la partie inférieure, rose ou orangée à la partie supérieure. Sa chair jaunâtre a un goût sucré assez prononcé. Le rutabaga, récolté dans toute l'Europe, sert surtout à l'alimentation du bétail. Jeune et tendre, il peut être consommé par l'homme, après une longue cuisson.

Lorsque, en 1940, l'Europe occidentale fut occupée par les Allemands, les POMMES DE TERRE, réservées par priorité à l'armée occupante, devinrent rares et furent attribuées contre tickets, comme la viande, le lait, les matières grasses et tous les produits de consommation courante. Pour se nourrir, les "occupés" durent avoir recours à des denrées de remplacement qui étaient en "vente libre". Encore devaient-ils, pour les obtenir, faire la queue devant les boutiques, à l'exemple des Parisiens durant le siège de 1870. Les rutabagas devinrent ainsi une des bases de l'alimentation. Il restait cependant, une fois achetés, après 2 ou 3 HEURES de queue, à les faire cuire : or le gaz et le charbon étaient, eux aussi, strictement rationnés... et les rutabagas étaient parfois bien fibreux !



Cette définition vous est offerte par Y fo lire !