Je Sais Tout ... L'Histoire Retour Menu  Accueil

B (3/3) de  LOUIS-AUGUSTE BLANQUI  à  BOUVINES
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Louis-Auguste Blanqui
LOUIS-AUGUSTE BLANQUI

Révolutionnaire français, Louis-Auguste Blanqui (1805 - 1881) mourut à un âge avancé pour l'époque. N'est-ce pas un bel exploit pour un homme qui passa sa vie sur des barricades et dans des cachots humides ?

Fondateur de sociétés secrètes, animateur de toutes les révolutions, tête et coeur du parti des prolétaires en France, 4 fois condamné à mort, passant 39 ANS de sa VIE en prison, auteur de nombreuses évasions, Auguste Blanqui était bien connu de la police ! Quand un BOURGEOIS entendait ce nom, son corps était saisi de frémissements. Devant lui se profilaient l'ombre des BARRICADES, la menace populaire et la perte de ses biens... Et pourtant, Blanqui ne réussit rien de ce qu'il tenta. Pourquoi ? Sans doute faisait-il trop confiance à l'action clandestine de quelques hommes résolus, délaissant ainsi celle, au grand JOUR, de la masse populaire. Cela lui valut plusieurs trahisons et de multiples échecs. Malgré tout, le nom de Blanqui restera comme un mot de passe pour tous les républicains, même après sa mort.


BLOCUS CONTINENTAL 1 référence trouvée

NAPOLÉON BONAPARTE avait décidé d'envahir l'Angleterre. Mais le désastre de Trafalgar, en 1805, rend ce projet impossible. L'Empereur essaie alors d'affamer l'Angleterre en interdisant tout commerce entre l'Europe et les ÎLES Britanniques. On appelle cette guerre économique le Blocus continental.

La presse française de 1808 représentait l'Angleterre sous l'aspect d'une femme en haillons regardant avec détresse une MER sans navires devant des cadavres dus à la faim. Effectivement, les douaniers de surveillance, sur toutes les côtes de l'Europe, constataient que la mortalité s'accroissait à un rythme élevé : les enterrements se succédaient d'une manière effrayante et les passants ne cessaient de se signer devant des processions de corbillards qui se rendaient de la ville au cimetière. Un douanier eut un JOUR l'idée de vérifier le contenu des cercueils : ils étaient gorgés de sucre et de tissus en provenance d'Angleterre. Le Blocus continental fut un échec. Les moyens dont disposait l'Empereur pour le faire respecter ne pouvaient triompher de l'astuce des contrebandiers !

Blocus Continental

Simon Bolivar
SIMON BOLIVAR voir les 2 définitions

Au début du XIXe siècle, l'Amérique latine vivait sous la dépendance espagnole. Entre 1800 et 1830, une partie des territoires occupés se souleva pour conquérir l'indépendance. Simon Bolivar (1783 - 1830) joua un rôle déterminant dans cette libération.

"Vive le Libérateur ! Vive le Libérateur ! Vive Simon Bolivar !" Une population enthousiaste accueille le général victorieux. Les femmes aux robes chatoyantes lui apportent des FLEURS; les hommes lancent en l'AIR leurs grands chapeaux. Les paysans lui apportent des fruits. Dans leurs yeux se lit la joie d'être libres, indépendants. Simon s'arrête; du haut de son CHEVAL, il leur dit : "Je vous jure que, libérateur ou mort, je mériterai toujours l'honneur que vous m'avez fait." Les habitants du haut Pérou, pour honorer celui qui, en 3 MOIS de campagnes, avait remporté 15 batailles et libéré le Venezuela, la Colombie et le Pérou, vont prendre une décision extraordinaire. Le 11 août 1825, ils donnent à leur TERRITOIRE libéré le nom de "Republica Bolivar". La Bolivie était née. Malheureusement, cette union des peuples sud-américains ne dura pas longtemps. Dès la mort du héros, en 1830, les nouveaux États étalaient déjà leurs rivalités.


NAPOLÉON BONAPARTE 32 références trouvées
voir les 2 définitions

Né en Corse, d'une famille noble, Napoléon Bonaparte (1769 - 1821) se distingua très jeune par ses talents militaires. Devenu Premier Consul en 1799, il se fit décerner en 1804 le titre d'Empereur des Français. Battu à Waterloo en 1815, il fut exilé par les Anglais dans l'ÎLE de Sainte-Hélène où il mourut en 1821.

Personne, bien sûr, n'aurait pu prévoir la fabuleuse carrière de Napoléon Bonaparte lorsque, le 23 avril 1779, il entra à l'Ecole royale militaire de Brienne. On dit qu'il s'y distingua souvent et qu'il y dirigea son premier duel d'artillerie... à coups de boules de NEIGE. Quoi qu'il en soit, quand il quitta Brienne pour gagner Paris et l'École militaire, l'inspecteur général concluait en ces termes son rapport : "Ce sera un excellent marin." En fait, le futur Empereur des Français n'eut qu'à se plaindre de la MER que les Anglais dominèrent pendant tout son règne. Il est vrai que sur TERRE il fit régner sa loi pendant plus de 15 ANS. Son épopée à travers l'Europe et sa "légende" ne doivent pas faire oublier que les guerres impériales coûtèrent à la France un million d'hommes.

Napoléon Bonaparte

César Borgia
CÉSAR BORGIA 2 références trouvées

Homme politique italien qui, à l'époque de la Renaissance, voulut faire de l'Italie un État moderne. L'écrivain Machiavel fit de César Borgia (1475 - 1507) le modèle du Prince pour qui l'intérêt de l'Etat passe avant toute considération morale.

César Borgia n'a pas bonne réputation dans l'histoire. On ne retient souvent de sa VIE que les assassinats, les poisons distribués, les parjures, les violations de traités, les manoeuvres déloyales. César était-il vraiment ce condottiere (chef) peu scrupuleux qui loue ses services au plus offrant, quitte à trahir à la moindre occasion ? Peut-être pas. Son but était de faire de l'Italie un grand pays. Pour cela, sa tactique consistait à chercher l'appui de la France. On raconte que pour attirer vers l'Italie les Français, lors d'un voyage à Chinon, il avait fait ferrer les CHEVAUX de ses compagnons avec des fers d'or retenus par un seul clou. Fatalement, des fers parsemaient la route et faisaient rêver aux richesses de l'Italie. Pour une fois, ne retenons de César que l'aspect du prince moderne et oublions ses nombreux crimes si tant est qu'il les ait tous commis.


BOUDDHA 6 références trouvées

Fondateur de la religion bouddhique, le prince Gautama vivait au Ve siècle av. J.-C. Aujourd'hui, le bouddhisme compte plus de 500 millions d'adeptes qui vivent essentiellement en Extrême-Orient, en Inde et au Japon.

Né vers 560 av. J.-C. dans le royaume du Népal, au nord de l'Inde, le prince Siddharta Gautama abandonne une existence heureuse et renonce à la royauté. Menant la VIE pénible d'ascète, il découvre sous un arbre ce qu'il cherche, la "Bodhi", ou l'éveil. Pour atteindre le bonheur, il faut se libérer du monde et de la souffrance. "Bouddha" réduit sa nourriture à un seul grain de RIZ par JOUR, porte des vêtements de crin, s'arrache les cheveux et couche sur des lits d'épines. Il réussit, de cette manière, à atteindre le nirvana, état dans lequel il devient insensible à la douleur et aux souffrances de la vie terrestre. La religion bouddhique enseigne donc à penser juste et à agir bien. Elle attire, de nos jours, certaines jeunes Occidentaux déçus par la société de consommation, et désireux de retourner aux sources des religions orientales.

Bouddha

Bourgeoisie
BOURGEOISIE 9 références trouvées

Le mot bourgeois date du XIe siècle. Il désignait alors l'homme qui, contrairement aux paysans, résidait au bourg et faisait du commerce. Aujourd'hui, on regroupe sous ce nom tous ceux qui disposent d'un revenu élevé et vivent largement.

Lorsque à partir des XIe et XIIe siècles les villes de l'Europe occidentale connurent un nouvel essor, le grand souci des bourgeois fut de se libérer de la tutelle des seigneurs féodaux. Ceux-ci n'acceptèrent pas facilement d'abandonner leurs droits et leurs privilèges et les cités médiévales durent souvent se soulever contre eux pour obtenir leur liberté. Les progrès du commerce et de l'industrie amenèrent cependant progressivement la bourgeoisie au pouvoir et, bien avant la Révolution de 1789, les rois firent appel à elle pour les seconder. Cette ascension provoqua souvent le mépris de l'ARISTOCRATIE et le duc de Saint-Simon, au XVIIIe siècle, disait que Louis XIV avait eu "un règne de vile bourgeoisie". Et pourtant, le Roi-Soleil n'aurait sans doute pas connu toute sa splendeur sans le travail acharné, minutieux, et les "vertus bourgeoises" d'un COLBERT.


BOURSE 3 références trouvées

Dans toutes les grandes capitales du monde CAPITALISTE s'élèvent des Bourses. Elles servent à échanger les actions des entreprises et constituent un baromètre de l'activité économique.

Un habitué de la Bourse vient d'avoir un "tuyau". On lui a chuchoté discrètement à l'oreille que des MINES d'or avaient été découvertes. Aussitôt, pour une bouchée de pain, il a acheté des actions sur les mines d'or. Le lendemain, notre homme revient à la Bourse. Avec émerveillement, il regarde le tableau des valeurs : l'action qu'il avait achetée 100 francs en vaut maintenant 1.000 ! Il est riche, fabuleusement riche. Va-t-il vendre ? "Non, se dit-il, l'action va encore monter, j'aime mieux attendre." 2 JOURS plus tard, en ouvrant son journal financier, un gros titre lui fait couler une sueur froide dans le dos : "Scandale sur les mines d'or ! La nouvelle de leur découverte est démentie". Affolé, il se précipite à la Bourse. Trop tard, son action ne vaut plus que 10 francs; il est ruiné. Cette histoire pourrait être vraie et elle permet de comprendre cette réplique du général de Gaulle lors d'une conférence de presse : "La politique de la France ne se fait pas à la corbeille de la Bourse !"

Bourse

Bouvines
BOUVINES

Au début du XIIIe siècle, la lutte fait rage entre le roi de France, Philippe Auguste, et le roi d'Angleterre, Jean sans Terre; ce dernier est allié à l'empereur d'Allemagne, Otton IV, et au comte de Flandre, Ferrand. Le 27 juillet 1214, les armées se retrouvent face à face dans la plaine du Nord, près du village de Bouvines.

La CHALEUR torride accable les hommes qui s'affrontent dans la PLAINE marécageuse. La bataille est indécise. Philippe Auguste, désarçonné, voit ses CHEVALIERS accourir et le sauver de justesse. Il l'emporte pourtant, et dans les villages français, l'allégresse éclate : de Bouvines à Paris, dans toutes les villes, les maisons se couvrent de FLEURS, d'HERBES, de branches d'arbres et de tapisseries de soie. Les cloches sonnent à la volée. Les paysans arrêtent la moisson pour accourir et se moquer du comte Ferrand emprisonné. "Alors, Ferrand, te voilà ferré !" lui crie-t-on. Étudiants, clergé, peuple, BOURGEOIS applaudissent ensemble les armées victorieuses. Au retour, le roi décréta 7 JOURS de fêtes. Les historiens estiment qu'à Bouvines, les Français ont pris conscience, pour la première fois, de faire partie d'une même communauté nationale.


Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011