Je Sais Tout ... La Mer Retour Menu  Accueil

C (1/5) de  CACHALOT  à  CARGO
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Cachalot
CACHALOT 2 références trouvées
voir les 2 définitions

Pouvant mesurer 20 mètres de long, peser plus de 100 tonnes, le cachalot se nourrit de PIEUVRES et de calmars qu'il poursuit et combat dans les profondeurs. Ce lutteur est un mammifère respirant en surface et rejetant par les évents situés sur sa tête, un jet oblique d'eau pulvérisée.

"Elle souffle !" La vigie qui guette sur une FALAISE des Açores aperçoit le double panache d'écume projeté par le cachalot. Aussitôt, les pêcheurs mettent leur baleinière à l'EAU et font force de rames vers le monstre. A l'avant se dresse le harponneur. A bord de leur fragile embarcation, les hommes approchent du mammifère. Ils peuvent distinguer le corps énorme, couturé des cicatrices des luttes contre les calmars. Quand ils arrivent à quelques mètres, le harponneur juché sur l'étrave lance, d'une vive détente, son arme. Elle se fiche dans la tête du cachalot. Le lourd ANIMAL frémit, frappe la MER d'un coup de sa queue gigantesque, la baleinière tangue, embarque de l'eau, manque de chavirer. Le cachalot se met en route, puissant comme un navire. La corde du harpon se déroule, se tend, les rameurs s'arc-boutent sur leurs AVIRONS, tentent de freiner la progression du monstre, la mer devient rouge. Un cachalot va mourir.


CALFATAGE

Les bateaux de bois sont construits en planches placées bord à bord et appelées bordés. L'interstice entre ces planches est obstrué par un calfatage : une mèche d'étoupe, qui se gonfle à l'eau, assure l'étanchéité de la coque.

Le vieux bateau prend l'EAU. Il faut le calfater. C'est ce qu'a constaté le CHARPENTIER DE MARINE venu inspecter la coque ancienne que des jeunes tentent de faire revivre. "Ne faites pas cela vous-mêmes. C'est un travail délicat", dit l'homme de l'art. Le bateau est maintenant au sec. L'ouvrier calfat passe, entre les BORDÉS, un fin crochet : le bec de corbin. Il arrache la vieille étoupe. Puis il égalise le JOUR entre les bordés, avec un fer tranchant. Enfin, il va mettre en place la fine mèche d'étoupe neuve. Il la roule en un cordon parfaitement régulier, d'un mouvement précis de la paume gauche sur la cuisse, puis il introduit l'extrémité dans l'interstice, enfin, avec un fer spécial, la bourre à l'intérieur de deux coups bien nets de son maillet de bois. Les planches rendent un son à la fois sec et profond. "La coque est saine, annonce l'ouvrier. Un bon calfatage et votre bateau sera étanche comme un tonneau."

Calfatage

Calme
CALME 15 références trouvées

L'absence totale de vent sur la mer s'appelle le calme. Les VAGUES s'apaisent, la surface de l'eau devient lisse comme un miroir, les navires à voile sont immobiles : ils attendent le retour du vent.

La brise expire. L'équipage du voilier en course déploie le spinnaker du tissu le plus léger. Chacun tente de capter un souffle de VENT. Un ultime frisson dans la voile, puis c'est le calme complet. Le tissu tombe, pend, flasque le long du mât. La coque se dandine sous un reste de HOULE. Les filins grincent, les poulies cognent. Alentour, la flottille de la régate est pareillement immobilisée. La MER s'aplatit. Sous le CIEL sans NUAGE, sous le beau SOLEIL, les voiles se reflètent dans la mer couleur de plomb. Les hommes s'allongent sur le plat bord, somnolent, se baignent autour du bateau. Une HEURE passe... Puis un frémissement court dans le tissu du spinnaker. L'oeil exercé du barreur aperçoit, là-bas, des griffures sur l'EAU. La brise ! La voile se gonfle d'un souffle éphémère, puis, peu à peu, le bateau reprend VIE. Chacun retrouve son poste, l'eau à nouveau chante le long de la coque. La régate est repartie.


CANAL 12 références trouvées

Le canal est une voie d'EAU créée par l'homme pour relier deux mers ou deux plans d'eau, diminuant la distance à parcourir ou évitant un passage dangereux.

17 novembre 1869 : Inauguration du CANAL DE SUEZ. Il y a 20 ANS que FERDINAND DE LESSEPS prépare ce grand JOUR. Il lui a fallu de l'imagination pour concevoir le projet, de la DIPLOMATIE pour convaincre les Turcs, de l'obstination pour déjouer les réticences anglaises, une organisation parfaite pour faire travailler, nourrir, encadrer, en plein DÉSERT, 30.000 travailleurs à la fois. Enfin, L'Aigle s'avance : l'impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III, y a pris place. Derrière le yacht impérial viennent les navires de l'empereur d'Autriche, du vice-roi d'Égypte, du prince de Prusse. Tous pavillons claquant au VENT, la flottille quitte la Méditerranée, s'avance dans le sillon de 22 mètres de large, 8 mètres de profondeur qui, sur 160 kilomètres, s'enfonce vers le sud. Le soir, les navires atteignent la MER Rouge. Une nouvelle voie maritime est née : elle épargne le tour de l'Afrique, une navigation délicate de plusieurs semaines.

Canal

Cap
CAP 27 références trouvées
voir les 2 définitions

Avancée de la TERRE dans la MER, le cap marque le passage d'une BAIE à une autre, et parfois d'un OCÉAN à un autre : le cap Gris-Nez entre la Manche et la mer du Nord, le cap de Bonne-Espérance entre l'Atlantique et l'océan Indien, le cap Horn entre le Pacifique et l'Atlantique...

Le VENT fraîchit, fraîchit encore; en plein MOIS de décembre 1954, Peter Haward, un Anglais qui fait métier de convoyer des yachts d'un port à l'autre, se dirige vers le cap Lizard, à la barre d'un voilier de 9 mètres. Lorsque les navires ne possédaient pas la radio, c'est l'observatoire du cap Lizard, situé sur la côte de Cornouailles, qui annonçait l'arrivée des grands voiliers. Mais aujourd'hui, pour Haward, le temps n'est pas aux réminiscences. Le navigateur doit prendre un premier ris puis un second. Le vent force encore. Lizard, aperçu dans la PLUIE, disparaît bientôt. Il n'est plus question de le doubler mais seulement de chercher refuge dans le port le plus proche : le léger voilier fuit sous son plus petit foc. Le vent soufflait, cette nuit-là, à 145 kilomètres-heure : il valait mieux attendre un JOUR plus favorable pour doubler le cap Lizard.


CARAVELLE 3 références trouvées
voir les 2 définitions

Navire marchand à deux mâts, en usage à partir du XVe siècle. C'est sur des voiliers de ce type que CHRISTOPHE COLOMB traversa l'Atlantique, et que Magellan entreprit son tour du monde.

"Les navires sont vieux et tout rapetassés", ÉCRIT Alvarez, consul du Portugal qui, en 1518, espionne Magellan et sa flottille. Pourtant, ces bateaux s'apprêtent à accomplir le premier tour du monde, et leur chef s'appelle FERNAND DE MAGELLAN. La caravelle, qui mesure une vingtaine de mètres de long, a une coque large et ventrue, l'étrave ronde, l'arrière volumineux. La figure de proue est remplacée par un beaupré gréé d'une voile déployée vers le bas, la civadière. Le grand mât porte une voile carrée. Pour équilibrer cette voilure, il faut se contenter d'un lest de galets et de SABLE : à la moindre bourrasque, il est prudent de réduire la toile. Magellan et ses officiers logent à l'arrière, dans le château de poupe, l'équipage à l'avant, dans un autre château. L'état des caravelles est si médiocre que le visiteur s'exclame : "Je ne voudrais même pas me risquer jusqu'aux Canaries à leur bord." Pourtant, 37 MOIS plus tard, La Victoire est de retour : elle vient de réussir le premier tour du monde.

Caravelle

Cardan
CARDAN 1 référence trouvée
voir les 2 définitions

Jérôme Cardan (1501 - 1576), médecin, mathématicien, philosophe italien, médecin du pape, est l'inventeur du système de suspension "à la cardan" permettant de maintenir un objet horizontal malgré les mouvements du bateau.

Le savant, avec son sextant s'apprête à prendre place dans une étrange cage : sur le pont du bâtiment, maintenu par deux supports, oscille un cercle vertical contenant lui-même un second cercle oscillant, à l'intérieur duquel est suspendu un fauteuil. La bizarre construction ! Elle permet pourtant de maintenir le fauteuil, et le savant qui l'occupe, dans une situation stable et horizontale; l'homme de science pourra ainsi bénéficier des meilleures conditions pour observer le passage de Vénus sur le SOLEIL, qui doit justement se produire en cette ANNÉE 1761. Encombrante, volumineuse, et un peu ridicule, la "chaise de marine" à la cardan est bientôt abandonnée. Du moins pour y mettre les savants. Le procédé, pourtant subsiste : c'est lui qui assure la stabilité des COMPAS et, sur les petits bateaux, celle du réchaud qui permet de cuisiner, même par MER agitée, sans renverser le contenu de la casserole.


CARÈNE 2 références trouvées

La carène est la partie immergée de la coque, sous la flottaison. La forme de la carène détermine les aptitudes et les performances du bateau. La partie immergée d'un navire est également appelée "oeuvres vives" tandis que la portion de la coque située hors de l'eau est appelée "oeuvres mortes".

L'homme modèle avec amour la coque de 1 mètre de long : ce modèle réduit reproduit les formes du futur 12 mètres dessiné par Olin et Rod Stephens; les célèbres architectes américains espèrent que cette carène permettra aux États-Unis de remporter, une fois encore, la coupe de l'AMERICA. Mais, pour vérifier que cette coque est la meilleure possible, une seule solution : construire une maquette et l'essayer au bassin de carène. Au Stevens Instituts, près de New York, un plan d'EAU est équipé d'une multitude d'instruments de mesure. La maquette du futur bateau est mise à l'eau, reliée à des appareils, traînée à diverses vitesses, à des angles de gîte différents. La carène possède-t-elle le meilleur passage dans l'eau par rapport à d'autres carènes connues ? Est-elle apte à virer rapidement ? C'est ce que diront les essais au bassin de carène.

Carène

Cargo
CARGO 10 références trouvées

Navire destiné au transport des marchandises, le cargo s'est spécialisé à partir du XIXe siècle, en fonction de la NATURE de la cargaison qui lui est confiée. Cette tendance s'est accentuée jusqu'à la naissance de navires à vocation unique.

Cinq milles dans l'est se profile Ouessant. "Bonne visibilité", note sur le livre de bord le commandant Le Meur. De la passerelle de son BANANIER blanc, en provenance des Antilles, il peut admirer toute une flotte de cargos qui montent ou descendent la Manche. Un petit caboteur qui fait du port à port longe la côte. Le bananier rattrape un gros minéralier chargé de MINERAI de fer de Mauritanie. A bâbord, le commandant Le Meur identifie la silhouette d'un pinardier, avec ses cuves brillantes, il transporte sans doute du VIN d'Afrique du Nord. Il est suivi par un MÉTHANIER chargé de gaz. Plus à l'ouest, une autre flottille s'éloigne des côtes d'Europe. Il y a là un immense pétrolier de plus de 300 mètres, qui vient de décharger au Havre sa cargaison de PÉTROLE brut, et un porte-conteneur. Il ne manque, pense Le Meur, qu'un transporteur d'AUTOMOBILES et un navire frigorifique.


Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011