Je Sais Tout ... Le Monde et la Nature Retour Menu  Accueil

B (2/2) de  BOLIDE  à  BRUME
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Bolide
BOLIDE

MÉTÉORITE de dimensions importantes qui traverse le CIEL à grande vitesse. Les bolides émettent une étincelante lumière provoquée par l'AIR fortement comprimé qu'ils repoussent devant eux et par leur propre incandescence.

Dans la région d'Irkoutsk, en Sibérie centrale, il existe encore plusieurs personnes pour parler du fantastique phénomène dont elles furent témoins le 30 juin 1908. L'une d'elles raconte qu'elle était ce matin-là à l'école lorsque, soudain, une lumière plus vive que celle du SOLEIL inonda la salle de classe. Un terrifiant grondement de TONNERRE la suivit. Quelques instants plus tard, tout Irkoutsk retentissait d'une formidable explosion venue de la taïga, et que l'on devait entendre à plus de 1.000 kilomètres. A 80 kilomètres de la ville, sur plusieurs centaines de kilomètres carrés, des milliers de SAPINS déracinés gisaient sur le SOL, leurs branches arrachées. En explosant, le bolide avait çreusé plus de 200 CRATÈRES sur une étendue de 3 kilomètres de diamètre. Etrangement, on ne retrouva pas de débris météoritiques.


BOMBES VOLCANIQUES

Grosses gouttes de lave plus ou moins fluide, en forme d'amande, projetées hors de certaines ÉRUPTIONS VOLCANIQUES. Ces masses tourbillonnantes retombent parfois à bonne distance du cratère.

"C'est l'un des plus grands dangers auxquels s'exposent les spécialistes des VOLCANS, dit Georges Doliz, membre d'une mission vulcanologique française. Surtout de ces volcans du Pacifique dont la LAVE ne se déverse pas en flot continu, mais bouillonne en grosses bulles au fond d'un CRATÈRE. Vous ne savez jamais ce que peut faire ce type de volcan. Sans crier gare, il pique une crise. Du gigantesque chaudron fusent les bombes volcaniques. Elles montent toutes rougeoyantes dans le CIEL en tourbillonnant. Certaines retombent dans le cratère. Mais d'autres partent en diagonale et peuvent retomber un kilomètre plus loin. Au contact avec le SOL, elles provoquent un "floc" caractéristique qui les a fait surnommer ironiquement par les vulcanologues "les bouses de VACHES". Gare à celui qui n'a pas pu trouver un abri à temps. S'il n'est pas revêtu de vêtements spéciaux, il court le risque d'être gravement brûlé.

Bombes Volcaniques

Brisants
BRISANTS

Chaîne de rochers à fleur d'EAU ayant résisté à l'action des vagues de la mer après l'effondrement des roches plus tendres qui les reliait au LITTORAL. Les RÉCIFS situés au large des côtes rendent la navigation dangereuse.

A 45 kilomètres au large des Côtes du Nord, un cierge de pierre et de béton, cerclé de rouge, dresse sa pointe à plus de 70 mètres au-dessus des flots. C'est le phare des Roches Douvres, le plus éloigné en MER de toutes les côtes d'Europe. Ancré sur des brisants que battent en permanence les VAGUES d'une mer le plus souvent furieuse, le puissant pinceau lumineux de son système OPTIQUE est visible, par temps clair, à plus de 60 kilomètres. Il avertit les commandants de navires de se tenir au large de cette zone redoutable où l'on ne compte plus le nombre de naufrages. 2 hommes, relayés tous les 20 JOURS, en assurent le fonctionnement. Parfois la mer est trop forte. La vedette qui amène l'équipage assurant la relève ne peut pas s'approcher du phare. Alors les 2 gardiens de service, que seul un poste de radio émetteur-récepteur relie au reste du monde, attendent... parfois pendant des semaines.


BROUILLARD 6 références trouvées

Nuage qui se forme et stagne au ras du sol lorsque la vapeur contenue dans un air saturé d'humidité se condense autour de microscopiques particules de poussière, de fumée ou même de terre.

"Mesdames, messieurs, nous allons amorcer notre descente vers Bruxelles", annonce l'hôtesse de l'AIR. Aussitôt, l'appareil pique vers l'épaisse couche de NUAGES éblouissants qui cache le SOL et s'y enfonce. Une minute, deux puis cinq s'écoulent. Mais la terre n'apparaît toujours pas. Dans l'avion, les conversations entre passagers s'apaisent, puis cessent tout à fait. Dans le poste de pilotage les échanges de termes techniques se sont fait plus brefs, plus secs. "Le brouillard règne sur Bruxelles, dit le commandant. Nous allons faire un atterrissage par visibilité nulle". Comme son copilote, les yeux rivés sur les cadrans de contrôle, il est tendu, prêt à intervenir en une fraction de seconde. Mais voici qu'à peine visibles, apparaissent les feux qui balisent la piste. Un léger choc : les roues ont touché le sol. L'avion s'est posé, sans à-coups. Une fois de plus, l'ÉLECTRONIQUE a triomphé du plus redoutable ennemi de l'aviateur : le brouillard...

Brouillard

Brume
BRUME 10 références trouvées
voir les 2 définitions

NUAGE qui se forme au-dessus d'une étendue liquide - MER, LAC ou rivière - lorsque la vapeur d'eau contenue dans l'AIR se condense en gouttelettes microscopiques, mais ne parvient pas à s'élever dans l'air.

Les yeux rivés sur l'écran du RADAR, Jean-Claude Monnier, commandant du Compiègne, un ferry-boat de 110 mètres de long de la ligne Calais-Douvres, a le visage fermé des moments de tension. Soudain, il lance un ordre : "Machine arrière, toute ! Sirène !" Sous la contre-poussée des hélices qui battent l'EAU furieusement, le navire frémit puis s'immobilise. "Nous sommes devant un mur", dit le commandant. Un "mur", pour les ferry-boats qui traversent le pas de Calais, c'est une file de navires naviguant perpendiculairement à eux, vers le nord ou vers le sud. Par temps clair, cet obstacle ne pose guère de problèmes. Mais aujourd'hui une brume épaisse règne sur le Channel; c'est tout juste si de la passerelle on aperçoit la plage-avant du bateau. En réponse à la sirène du Compiègne d'autres SIRÈNES émettent au loin, dans la brume, leur son étouffé. C'est lugubre, angoissant...


Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011