Je Sais Tout ... Le Monde et la Nature Retour Menu  Accueil

D (1/1) de  DEGRÉ GÉOTHERMIQUE  à  DIATOMÉES
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Degré Géothermique
DEGRÉ GÉOTHERMIQUE

Température enregistrée à l'intérieur du sol, en un endroit et à une profondeur donnés, par la suite de la dissipation régulière de la chaleur interne du globe terrestre vers la surface de la Terre.

Un représentant de commerce voulant faire l'éloge d'un de ses confrères dira de lui "qu'il vendrait un réfrigérateur à un Esquimau". Il pourrait tout aussi bien dire "qu'il vendrait une chaudière de chauffage central à un Islandais" ! Dans les maisons de Reykjavik, capitale de l'Islande, on chercherait en vain une chaudière de chauffage central. Il faut savoir en effet que l'Islande est située dans une région du globe où l'épaisseur de l'écorce qui sépare la surface du SOL du MANTEAU, au sein duquel règne une CHALEUR de fournaise, est très faible. Alors qu'ailleurs dans le monde la température dans le sous-sol augmente généralement d'un DEGRÉ CENTIGRADE par 30 mètres de profondeur, elle s'élève de plusieurs degrés en Islande. La chaleur dissipée par l'intérieur du globe réchauffe fortement des nappes d'EAU souterraines dans lesquelles les Islandais puisent la chaleur qui réchauffe leurs maisons.


DÉLUGE 5 références trouvées

INONDATION formidable qui aurait noyé la totalité de la Terre voici environ 5.000 ANS selon la Bible, bien avant, selon les GÉOLOGUES, et dont parlent les légendes de plusieurs peuples de l'Antiquité.

Un JOUR de 1916, l'aviateur russe Vladimir Rokovitski est envoyé en reconnaissance près de la frontière turque et survole le mont Ararat, qui culmine à 5.100 mètres. C'est là que, les EAUX du déluge universel s'étant retirées, l'ARCHE DE NOÉ aurait repris contact avec la terre ferme. A son retour, l'aviateur fait un fantastique récit : "Au sommet du mont Ararat, dit-il, j'ai vu un LAC de GLACE et, juste au milieu, emprisonnée dans cette glace, quelque chose qui ressemblait à la charpente d'un navire gigantesque". En 1952, 2 Français, Fernand Navarra et Jean de Riquer, font l'ascension de la MONTAGNE. Ils croient eux aussi apercevoir une forme sombre emprisonnée dans une énorme masse de glace crevassée, mais doivent rebrousser chemin. Revenu en 1955, Navarra descend dans la CREVASSE. Parmi les débris rocheux entraînés par le GLACIER, il découvre une poutre de CHÊNE qu'il rapporte en France. Mais nul n'a encore pu dire s'il s'agissait d'un vestige de l'arche !

Déluge

Dérive des Continents
DÉRIVE DES CONTINENTS 1 référence trouvée

Théorie selon laquelle les 5 continents de notre planète auraient été autrefois réunis, puis se seraient séparés. Ils continueraient de s'éloigner les uns des autres sous la poussée de diverses forces naturelles.

"Nous sommes tous des Pangaïens !". Si l'homme avait existé sur notre PLANÈTE voici quelque 300 millions d'ANNÉES, c'est l'unique nationalité qu'il aurait pu se donner. Car à l'époque, en admettant que New York et Paris eussent existé, les 2 métropoles n'auraient été qu'à quelques HEURES de marche l'une de l'autre. Du moins si l'on accepte la théorie émise vers 1919 par le savant allemand Alfred Wegener, selon laquelle l'Amérique, l'AUSTRALIE, l'Europe, l'Afrique et l'Asie étaient autrefois soudées en un seul CONTINENT auquel Wegener donna le nom de Pangaïa, un mot grec qui signifie "Toute la TERRE". Le fait que d'une part tous ces continents peuvent s'emboîter comme les pièces d'un gigantesque puzzle, et que l'on ait pu vérifier que l'Amérique s'éloigne de l'Europe à raison de 5 centimètres par an, vient confirmer cette théorie qui, au moment où elle fut émise, a provoqué une grande incrédulité.


DÉSERT 27 références trouvées

Étendue terrestre, rocailleuse ou sablonneuse à l'intérieur de laquelle règne la plus grande SÉCHERESSE. La végétation y est très pauvre ou même inexistante.

Dans son livre Raid Afrique, paru chez Flammarion, Jacques Wolgensinger évoque sa traversée du Ténéré, dans le Niger. Il ÉCRIT : "... La marche reprend vers l'ouest, vers ce rien qui est au bout de l'HORIZON, vers cet horizon qui n'existe pas. Deux couleurs impavides s'affrontent dans leur face à face chaque JOUR renouvelé : l'ocre du SABLE, le bleu du CIEL. Pas de nuances, pas de variantes sur le SOL sans relief et sous le SOLEIL qui se consume lui-même, car il n'a rien ici à dévorer... Derrière, à droite, à gauche, devant, il n'y a rien. Rien que du sable nu, horizontal, sans repère... Ismaril, le guide, annonce que nous serons à Dirkou dans une HEURE. Comment le sait-il ? A quoi le voit-il ? Exactement une heure après nous arrivons à Dirkou, comme Ismaril l'avait dit. Les guides, comment font-ils ? j'ai essayé de le savoir. Je les ai interrogés. Réponse : il faut regarder. Mais regarder quoi, alors qu'il n'y a rien à voir que du sable, sur des centaines et des centaines de kilomètres carrés ?".

Désert

Diamant
DIAMANT 14 références trouvées

CARBONE pur cristallisé par de très fortes pressions dans la croûte terrestre. C'est la plus brillante et la plus dure des substances naturelles connues. Précieux en joaillerie pour son éclat, il l'est aussi pour l'industrie par sa dureté.

Un JOUR de 1701, près de Madras, aux lndes, un ESCLAVE indien trouve dans le SOL un caillou gros comme une NOIX enveloppé dans une gangue brunâtre. Ce caillou, c'est un diamant ! L'homme gagne Madras et vend la pierre au gouverneur de la ville, qui l'envoie en Angleterre. Des ANNÉES plus tard, poli, taillé, devenu un merveilleux joyau de 137 carats, le duc d'Orléans l'achète et lui donne un nom : le Régent. Monté sur la couronne de Louis XV, volé par des brigands pendant la Révolution de 1789, retrouvé dans un grenier, le Régent apparaît sur l'épée de NAPOLÉON 1ER. Après la CHUTE de ce dernier, Marie-Louise, l'impératrice, l'emporte avec elle en Autriche, mais son père, l'empereur François II, le restitue à la France, où il fait de nouveau partie des joyaux de la Couronne. Aujourd'hui, ses aventures sont terminées : le Régent, un des plus beaux joyaux du monde, connaît la paix dans une galerie du musée du Louvre, où il est exposé...


DIATOMÉES 5 références trouvées

ALGUES souvent microscopiques, enfermées dans une coque à base de SILICE, composant la majeure partie du PLANCTON VÉGÉTAL. Les diatomées constituent le premier maillon de la CHAÎNE ALIMENTAIRE qui entretient la VIE dans la mer.

Depuis toujours, les marins connaissent bien ce phénomène mystérieux : tout à coup, par endroits, sur des centaines de milles nautiques, la surface de la MER ou de l'OCÉAN prend une belle couleur verte évoquant les plus belles PRAIRIES terrestres. Ou bien vire au sombre. Johannes Müller, un BIOLOGISTE allemand, entendant parler de ce phénomène, voulut se rendre compte de sa réalité. Un jour de 1845, il embarque sur un trois-mâts et constate la véracité du fait. Johannes Müller fait alors larguer derrière le navire une nasse conique, aux mailles d'une extrême finesse, lestée de façon qu'elle écume la surface des VAGUES. Lorsqu'il ramène ce filet, Müller découvre au MICROSCOPE que l'espèce de gelée qu'il contient est composée notamment de myriades d'organismes végétaux minuscules, dont les plus gros mesurent à peine un dixième de millimètre de long, d'une infinie variété de formes et de couleurs : les diatomées.

Diatomées

Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011