Je Sais Tout ... Le Monde et la Nature Retour Menu  Accueil

P (2/3) de  PLAGE  à  PLUIE ARTIFICIELLE
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Plage
PLAGE 22 références trouvées

Terrain en pente douce situé au bord de la MER ou d'un cours d'EAU. Une plage peut être couverte de galets, de sable, de gravier apportés ou élaborés par les VAGUES.

Sur le SABLE encore humide, l'étrange voilier à roulettes file un train d'enfer. C'est un char à voile. Son pilotage relève à la fois de celui de l'AUTOMOBILE et du voilier. A cet effet, le pilote dispose de deux volants superposés. Le premier agit sur la roue avant de l'appareil, la roue directrice, l'autre, celui du dessous, légèrement plus grand, sur la voile. Le char à voile est un sport enivrant. Filer à 100 ou 120 kilomètres à l'HEURE dans le claquement d'une voile procure en effet des sensations agréables... à la condition de trouver une étendue libre de tout obstacle et balayée par le VENT. La grande plage d'Oslende, où le vent souffle régulièrement, est à cet égard un lieu de prédilection. Cette plage a été formée par des COURANTS de nord-ouest qui ont amené, dans cette zone du pas de Calais, d'énormes quantités de sable.


PLAINE 36 références trouvées

Vaste étendue plate ou très peu accidentée. Une plaine est généralement formée de terres émergées recouvertes d'ALLUVIONS ou de LIMONS qui les rendent très fertiles, et souvent propices à la culture intensive des céréales.

Dans un puissant rugissement de moteurs, la formidable machine s'est mise en marche, suivie de plusieurs camions aux bennes vides. C'est une moissonneuse-batteuse. Devant elle s'étend à perte de vue un immense champ de BLÉ aux lourds épis dorés. Avec une voracité implacable, la machine progresse en s'emparant de larges brassées de tiges qu'elle fauche, aligne, aspire et triture. D'un côté, elle rend des bottes de paille bien ficelées et de l'autre, en une sorte de RUISSEAU à l'écoulement régulier, un flot de grains qui tombent directement dans la benne d'un des camions. Pourtant plusieurs JOURS seront nécessaires pour moissonner cet immense champ, un parmi d'autres dans le Manitoba, au Canada. Cette grande plaine, dans laquelle les premiers colons arrivés sur les rives est de la BAIE de HUDSON n'avaient vu qu'un terrain propice à la CHASSE, est devenue aujourd'hui un des "greniers à blé" du monde.

Plaine

Plancton
PLANCTON 9 références trouvées

Ensemble de végétaux et d'ANIMAUX marins, la plupart microscopiques, flottant en larges nappes sur la mer. La BALEINE se nourrit essentiellement de plancton.

Dans un laboratoire de l'Institut technique des PÊCHES maritimes, à Nantes, de grands bocaux de verre remplis d'EAU où flotte une sorte de "soupe" dense, verdâtre, garnissent les étagères. Cette "soupe", c'est du plancton. Certains bocaux contiennent de l'eau de MER très pure, prélevée au large, d'autres de l'eau de mer puisée à proximité du LITTORAL, où des usines rejettent leurs eaux usées. Pierre Maggi, chimiste de l'Institut, montre un bocal où la "soupe" est très diluée : "Ce plancton vit dans une eau prélevée dans le voisinage d'une grande usine de produits CHIMIQUES. Pas besoin d'être expert pour deviner qu'il périclite. La POLLUTION est le principal danger qui menace le plancton. C'est grave car le plancton constitue l'ÉLÉMENT de base de la FAUNE et de la FLORE marines."


PLANÈTE 54 références trouvées
voir les 2 définitions

ASTRE qui, contrairement aux ÉTOILES, se déplace dans le CIEL. Les planètes (d'un mot grec signifiant "errant") du SYSTÈME SOLAIRE tournent autour du SOLEIL. N'ayant pas de lumière propre, elles reflètent la sienne.

En 1185, une peur panique gagne la Castille. Des gens se livrent à des préparatifs frénétiques. Les uns accumulent des vivres dans des cavernes, d'autres creusent des caves. La raison de cet affolement tient à une nouvelle, partie de Tolède, alors capitale de l'Espagne chrétienne en même temps que centre industriel, commercial et culturel du pays. Parmi les savants qui y vivent se trouve l'astrologue Jean de Tolède. Celui-ci a prédit qu'en septembre 1186, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne, les 5 planètes que les hommes connaissent à l'époque, car ils ne soupçonnent pas encore l'existence d'Uranus, de Neptune ni celle de Pluton, seront rassemblées dans la CONSTELLATION de la Balance. Selon Jean de Tolède, il en résultera une série de catastrophes et de cataclysmes sans précédent. Mais septembre l186 s'écoulera paisiblement, et ceux qui auront accordé trop de foi aux prédictions de l'astrologue en seront pour leurs frais.

Planète

Plaques Tectoniques
PLAQUES TECTONIQUES 1 référence trouvée

Théorie relativement nouvelle selon laquelle l'écorce de la Terre est faite de morceaux rigides flottant sur le MAGMA. Les mouvements de ces plaques expliquent les SÉISMES et l'activité des volcans.

Aux environs de 1900, Alfred Wegener, un jeune étudiant allemand de 20 ANS, décide d'apprendre à skier et à patiner, car il rêve de se rendre au Groenland. 6 ans plus tard, ce rêve se réalise : devenu météorologiste, Alfred Wegener, fait partie d'une mission officielle d'études de l'INLANDSIS. Progressivement, il arrive à la conclusion qu'autrefois les divers CONTINENTS de la TERRE n'en faisaient qu'un. Qu'ils se sont séparés sous l'effet de forces internes et continuent de dériver sur le MANTEAU. La théorie ne suscite qu'incrédulité et railleries. Aujourd'hui, la théorie de la DÉRIVE DES CONTINENTS n'est plus contestée. Elle a même donné lieu à celle des plaques supportant les continents comme des radeaux. Par des fractures entre ces radeaux, de nouveaux matériaux montent des profondeurs de la Terre, et alimentent les VOLCANS. Lorsque, dans leur dérive, deux plaques se heurtent, on assiste à de violents tremblements de terre.


PLATEAU 19 références trouvées

Surface relativement plane, qui s'élève au-dessus d'une PLAINE ou s'étale entre deux montagnes. Sur les plateaux, à l'inverse des plaines, les rivières ont tendance à s'encaisser.

"La nappe n'est pas mise sur la table. C'est le moment d'y monter !" Quelques instants plus tard, une dizaine d'excursionnistes, précédés d'un guide, escaladent à CHEVAL les pentes rocailleuses conduisant au sommet de la MONTAGNE de la Table, au pied de laquelle a été construite la ville du CAP, en Afrique du Sud. Du haut de ce plateau rocheux, aux parois verticales, culminant à plus de 1.100 mètres d'ALTITUDE, on peut apercevoir au loin le cap de Bonne-Espérance. Mais bientôt chacun doit enfiler un imperméable, car la "nappe" vient d'être mise. Avec une rapidité surprenante, une épaisse couche de NUAGES - la "nappe" - s'est formée sur le plateau et autour des flancs de la Montagne de la Table. Bientôt, une PLUIE diluvienne noie le paysage. Il tombe, là-haut, en moyenne, 1,80 m d'EAU par AN. Or, au Cap, fait difficilement explicable, la moyenne annuelle des précipitations est d'environ 63 centimètres.

Plateau

Plateau Continental
PLATEAU CONTINENTAL 1 référence trouvée

Sorte de socle en pente douce, qui prolonge les CONTINENTS dans la mer. Le plateau continental, large parfois de 300 kilomètres, se termine par une pente soudain plus forte qui tombe à pic sur les grandes profondeurs.

Vue de l'hélicoptère qui s'en approche en luttant contre un VENT violent, la station flottante n'est qu'un îlot minuscule, hérissé de structures métalliques, perdu en pleine MER du Nord. Les hommes qui la peuplent sont des pétroliers. Ils prospectent la bordure du PLATEAU continental qui, ici, ne se trouve qu'à une centaine de mètres sous les flots. Une vingtaine de kilomètres plus au large, le plateau s'enfonce plus profondément sous la mer, rendant les forages impossibles. Sur la station sans cesse battue par un vent FROID, en proie aux fréquentes colères de la mer, la VIE est rude pour les hommes. Mais leurs espoirs ont souvent été récompensés : au large de l'Ecosse, de la Hollande et de la Norvège, le plateau continental a déjà livré d'importantes ressources pétrolières et en contient vraisemblablement encore beaucoup...


PLISSEMENTS voir les 2 définitions

Rides formées à la surface de l'ÉCORCE TERRESTRE sous l'action de forces souterraines. Lors de la formation des grandes chaînes montagneuses, les ROCHES SÉDIMENTAIRES ont subi d'importants plissements.

Un délicieux fumet de chocolat chaud venait chatouiller les narines des étudiants de la faculté des sciences de Bruxelles. Dans son laboratoire, leur professeur de GÉOLOGIE faisait couler un chocolat épais dans une caissette aux parois faites de planchettes mobiles. Avant que le chocolat ne refroidisse et durcisse, le professeur poussait doucement vers le centre une des parois de la caissette. Il obtenait, chaque fois, le même résultat : à l'inférieur et en surface, le chocolat se plissait ! Le chocolat réagissait exactement comme les roches qui, sous la poussée des PLAQUES TECTONIQUES, se sont déformées. Horizontales à l'origine, elles se sont peu à peu plissées, notamment lors de l'apparition de grands massifs montagneux, tels l'Himalaya ou les Alpes.

Plissements

Pluie
PLUIE 66 références trouvées

Phénomène météorologique se traduisant par une CHUTE D'EAU sous forme de gouttes, lorsque la vapeur d'eau d'un NUAGE se condense. Le record de la chute de pluie appartient à Porto Bello, au Panama, avec 6,17 cm en 3 minutes.

En 1872, George Smith, un jeune Britannique passionné d'archéologie, entre en possession de quelques tablettes, retrouvées sur l'emplacement de l'ancienne Ninive, la capitale ASSYRIENNE détruite en 612 avant notre ère. Sur ces tablettes, il déchiffre, écrite dans tous ses détails, l'histoire du DÉLUGE universel. Il y est question de pluies torrentielles se prolongeant 40 JOURS et 40 NUITS, recouvrant toute la TERRE et submergeant les plus hautes MONTAGNES. Après 150 jours, l'EAU commença à baisser et le sommet des montagnes réapparut. Nous pouvons difficilement imaginer l'intensité des pluies qui s'abattirent à cette occasion sur notre PLANÈTE. De nos jours, le record mondial annuel est détenu par le mont Waialeale, dans les ÎLES Hawaï, au coeur de l'OCÉAN Pacifique, où il tombe en moyenne 11,25 mètres d'eau par an.


PLUIE ARTIFICIELLE

Chute de pluie provoquée soit en saupoudrant les nuages de paillettes de glace carbonique, soit en faisant monter vers eux des fumées d'iodure d'argent qui provoquent la CONDENSATION de la vapeur d'eau.

Vers la fin de l'ÉTÉ 1949, la région de New York, aux États-Unis, et le Sud du Canada connaissent une SÉCHERESSE inquiétante. L'EAU est tellement rare à New York qu'il y est interdit de laver les voitures. Au même moment, le météorologiste américain Curt Ebert décide d'entreprendre une expérience. Avec son petit avion il grimpe au-dessus des NUAGES et les saupoudre de paillettes de GLACE carbonique emportée dans une petite caisse. Soudain, une PLUIE violente s'abat sur New York et ses environs, remplissant les réservoirs presque à sec ! Curt Ebert a gagné son pari : il peut provoquer des CHUTES de pluie à volonté, du moment qu'il y a suffisamment de nuages dans le CIEL. Mais il a du même coup soulevé un délicat problème juridique. Des Canadiens l'accuseront en effet d'avoir "volé" une pluie qui, faute d'arroser l'Etat de New York, serait fatalement tombée, à leur avis, sur leur propre pays !

Pluie Artificielle

Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011