Je Sais Tout ... Le Monde et la Nature Retour Menu  Accueil

P (3/3) de  POINTS CARDINAUX  à  PRINTEMPS
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Points Cardinaux
POINTS CARDINAUX 1 référence trouvée

Points de repère fixes, permettant de s'orienter. L'Est indique l'endroit où le SOLEIL se lève, le Sud le point où il passe à midi, l'Ouest, celui où il se couche. Le Nord est entre l'Ouest et l'Est.

Le 6 avril 1909, vers midi, après avoir marché plus d'un MOIS sur la BANQUISE, l'explorateur américain ROBERT PEARY ordonne à ses compagnons de s'arrêter. Une dernière fois il consulte ses notes : maintenant il en est sûr, il est bien au pôle Nord. Sortant un drapeau américain, il le plante dans la GLACE. "Nous nous trouvons en un point qu'aucun homme n'a jamais atteint, dit-il. A partir d'ici, quelque pas que nous fassions, nous prenons une route vers le Sud !" Robert Peary avait en effet atteint le point cardinal Nord. Droit devant lui, mais à quelque 20.000 kilomètres, se trouvait le Sud. Nul ne sait à quel moment l'homme, qui se contentait jusqu'alors de dire "par ici", ou "par là", pour indiquer à ses compagnons la direction à prendre, a imaginé les points cardinaux. Mais ce fut une grande conquête de l'esprit.


POISSONS 101 références trouvées

Animaux vertébrés, carnivores ou herbivores, vivant dans l'eau, généralement équipés de branchies pour respirer, de nageoires pour se déplacer et au corps allongé recouvert d'écailles. On connaît 20.000 espèces de poissons.

Un poisson pourvu d'écailles, de branchies, de nageoires, d'une queue... de poisson, mais qui a peur de l'EAU, vous connaissez ? C'est le périophthalme. Un ANIMAL surprenant dont la tête avec ses yeux protubérants rappelle celle de la GRENOUILLE et qui vit à l'embouchure de petits FLEUVES côtiers tropicaux, dont le lit boueux est découvert à MARÉE descendante. Bien que pourvu de branchies, le périophthalme n'aime pas respirer dans l'eau : il préfère l'AIR libre ! Il déteste tellement l'eau qu'il va même jusqu'à grimper le long des troncs des palétuviers pour s'en tenir à l'écart lorsqu'une marée trop forte vient inonder le terrier, en forme de cheminée, au fond duquel il vit en famille. Lorsqu'il en sort pour chercher sa nourriture, il marche plus qu'il ne nage dans la vase, à l'aide des nageoires antérieures articulées, dont il se sert comme d'autant de petites pattes !

Poissons

Pôles Géographiques
PÔLES GÉOGRAPHIQUES

Extrémités de l'axe de rotation de la TERRE sur elle-même, que l'on peut comparer aux points d'entrée et de sortie d'une aiguille à tricoter plantée dans une POMME de façon qu'elle traverse le fruit exactement par son centre.

En septembre 1910, le Fram met le cap au sud. A son bord, un Norvégien de 40 ANS, au visage mince, au regard d'ACIER : ROALD AMUNDSEN. C'est un vétéran des explorations polaires. "Le pôle Nord a été vaincu, a-t-il dit à ses compagnons. Mais pas le pôle Sud. J'ai résolu d'y arriver le premier." En février 1911, le Fram jette l'ANCRE devant le CONTINENT antarctique. Pendant les deux MOIS de JOUR qui restent, Amundsen explore la route qu'il s'apprête à suivre et y dépose des réserves de vivres. Le 19 octobre, alors que se termine la longue NUIT polaire, il part avec 4 compagnons et 4 traîneaux chargés de vivres tirés par 52 CHIENS du Groenland. Son sens prodigieux des régions polaires, son obstination, sa force physique lui feront surmonter les rudes obstacles qui jalonnent sa route. Le 14 décembre à 15 HEURES, Roald Amundsen lève son bras et s'immobilise. Ses compagnons ont compris : les premiers, ils viennent d'atteindre le pôle Sud.


POLLEN 5 références trouvées

Germe mâle des plantes, indispensable à la production d'une GRAINE, d'où naîtra une plante nouvelle. Le pollen, sous forme de grains minuscules, est véhiculé d'une FLEUR à l'autre, par le VENT, les INSECTES ou certains OISEAUX.

L'un des premiers hommes qui a su allumer et entretenir un FEU vivait sur la Côte d'Azur voici 300.000 ANS. A l'époque, les SAPINS et les PINS nordiques poussaient dans cette région, car de grands FROIDS avaient longtemps régné. Le climat commençait à s'adoucir mais il restait humide. Sur les bords d'une SOURCE voisine, des nénuphars prospéraient. Comment l'archéologue Henry de Lumley et son équipe ont-ils appris tous ces détails ? Grâce à des grains de pollen FOSSILES retrouvés en 1966 à l'emplacement où avait vécu une famille préhistorique, sur la colline du Montboron, près de Nice. Les grains de pollen de chaque espèce VÉGÉTALE possèdent des caractères propres qui permettent de les identifier et par conséquent de se faire une idée de la végétation en un endroit donné, plusieurs centaines de millénaires auparavant.

Pollen

Pollution
POLLUTION 3 références trouvées
voir les 2 définitions

Danger résultant de certaines activités humaines qui modifient la composition de l'air, du SOL, de l'eau, des fleuves ou de la mer.

Sur un chantier de construction, un ouvrier projette sur les poutrelles d'ACIER un matériau à base d'amiante destiné à retarder l'action des flammes en cas d'incendie. Une partie du produit n'atteint pas son but et s'en va flotter dans l'AIR que respirent les habitants du quartier. Les médecins sont aujourd'hui d'accord pour reconnaître que les fibres d'amiante sont responsables de certains CANCERS du poumon. Ailleurs, un AGRICULTEUR répand sur ses arbres fruitiers des insecticides contenant des composants à base de mercure. L'EAU de PLUIE entraîne une partie du produit dans une rivière d'où il gagne un FLEUVE puis la MER et contamine les POISSONS. Ces derniers n'en meurent pas. Mais l'homme qui mange du poisson ainsi contaminé ne peut pas éliminer le mercure et s'empoisonne : cela s'est vu à Miromata, au Japon, voici quelques ANNÉES. Ce sont, parmi d'autres, deux exemples de dangers que la pollution fait courir à l'espèce humaine.


PRAIRIE 14 références trouvées

Immense PLAINE qui commence au Canada et s'étend à travers plusieurs États des États-Unis. Recouverte d'une HERBE épaisse et variée, la "prairie" est particulièrement propice à l'ÉLEVAGE d'énormes troupeaux conduits par des COW-BOYS.

Creusée dans le roc, près de Denver, dans le Colorado (États-Unis), une tombe monumentale : celle de Frédérick Cody. Né en 1846, Frederick Cody, cavalier exceptionnel qui connait la Prairie comme sa poche, devient éclaireur de l'armée américaine à 17 ANS ! Avant de lutter contre les Indiens et de tuer notamment Main Jaune, le chef des Cheyennes, en combat singulier, Frederick Cody est chargé de ravitailler en viande fraîche l'armée américaine. Il devient alors un chasseur de BISONS incomparable. Il en abat en moyenne 8 par JOUR (4.287 en 17 MOIS !), ce qui lui vaut un surnom qui deviendra célèbre dans le monde entier : BUFFALO BILL. A l'époque, le bison hante la Prairie par millions. Les massacres dont il sera l'objet par la suite menaceront de le faire disparaître : aujourd'hui, il n'en reste plus sur le TERRITOIRE américain que quelques dizaines de milliers.

Prairie

Prédateur
PRÉDATEUR 8 références trouvées

ANIMAL qui ne peut assurer sa subsistance qu'en se nourrissant d'autres animaux. On trouve des prédateurs parmi toutes les espèces animales. L'homme est lui-même le principal prédateur de la création.

Sur son poing fermé, l'homme porte un FAUCON dont la tête est enfermée dans une sorte de capuchon. Soudain, il dégage la tête de l'OISEAU, puis lève et abaisse lentement son poing fendu. Après deux ou trois sollicitations, le faucon s'envole. Au bout d'une centaine de mètres, il se rabat vers le SOL et tombe comme une pierre, toutes serres en avant. Autour de lui des oiseaux s'enfuient en vols serrés. Le faucon a capturé un PIGEON. L'homme qui se livre ainsi à un sport longtemps apprécié par la noblesse, n'est pas un cruel braconnier. C'est un auxiliaire de la Royal Air Force. Il officie sur les aérodromes militaires, là où les oiseaux, en risquant d'être aspirés en plein vol par un réacteur, font courir un grave danger aux avions lors du décollage. Renouant avec l'ancienne tradition, les fauconniers de la R.A.F. apprivoisent des faucons et utilisent leur instinct de prédateurs pour faire fuir les oiseaux indésirables.


PRESQU'ILE 1 référence trouvée

Langue de terre s'avançant dans la mer. Certaines presqu'îles se sont constituées à la suite de l'apport de sables, de gravier, de galets. D'autres, au contraire, sont d'anciens CAPS rongés par la mer.

"La NATURE a horreur du vide !" s'exclame en riant le GÉOLOGUE. Des hauteurs qui surplombent Hyères, il montre du doigt la presqu'ÎLE de Giens. "Autrefois, continue-t-il, il y avait ici une légère saillie rocheuse sur la côte et, un peu au large, une petite île. La MER, petit à petit, a amené du SABLE et des graviers, elle a comblé l'espace entre la saillie rocheuse de la côte et l'île du large. Ainsi s'est créée la presqu'île de Giens." La mer, toutefois, peut agir en sens contraire. Ainsi sur la côte de l'Atlantique, à Quiberon, elle ronge lentement mais implacablement la côte en son point le plus fragile. A MARÉE haute, la langue de terre sur laquelle passe la route conduisant dans la presqu'île de Quiberon n'a plus que quelques dizaines de mètres de large. Des mesures de préservation devront être prises si l'on ne veuf pas que Quiberon ne devienne purement et simplement... une île !

Presqu'ile

Primates
PRIMATES 2 références trouvées

Ordre de mammifères auquel appartiennent l'homme et les singes. Une des principales caractéristiques des primates est le grand développement de leur cerveau.

Soudain, George Schaller s'immobilise : à quelques mètres devant lui se dresse une vision effrayante. Un GORILLE mâle haut de 2 m 50 et qui doit peser près de 300 kilos, s'avance dans sa direction. Jeune zoologiste américain, George Schaller est venu dans la FORÊT centre-africaine dans l'intention de voir vivre des gorilles, et d'étudier les moeurs de ces primates qui passent pour être d'une redoutable férocité. Depuis 2 ANS maintenant, il suit de près cette famille de grands singes qui occupent leur journée à se promener et à manger. Il sait que deux choses sont à éviter devant un gorille : s'enfuir ou rester sur place en le regardant dans les yeux. Le gorille s'immobilise à 4 ou 5 mètres, pousse des grognements épouvantables comme pour intimider le visiteur. Puis, ne le jugeant pas dangereux, il rebrousse chemin et va retrouver la famille dont il est le chef...


PRINTEMPS 56 références trouvées

Première des SAISONS de l'ANNÉE. Le printemps commence vers le 21 mars, à l'ÉQUINOXE de printemps, finit vers le 21 juin, au SOLSTICE d'ÉTÉ, et marque un nouveau départ de la végétation.

Dans la NUIT, le vieux vigneron tend soudain l'oreille. Montant de son vignoble, il perçoit une série de trilles prolongées : un ROSSIGNOL chante. Depuis des temps immémoriaux, les vignerons ont prêté des paroles à ce chant. Elles font dire à l'OISEAU siffleur : "File... File, File ta vrille... Tant que tu fileras, de chanter je ne m'arrêterai." Voici pourquoi : au printemps, la VIGNE lance les vrilles sur lesquelles prendront appui ses sarments neufs. Or, selon la légende, le premier des ROSSIGNOLS avait l'habitude de se percher sur un cep de vigne pour dormir. Un matin, il se retrouve prisonnier, les pattes ficelées par ces vrilles qui poussent très vite en avril. Depuis, les rossignols chantent la nuit, pendant tout ce MOIS, afin de se tenir éveillés. Pour le vigneron leur chant annonce que la vigne se réveille et que cette fois le printemps est arrivé.

Printemps

Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011