Je Sais Tout ... La Science Retour Menu  Accueil

C (2/5) de  CELLULE  à  CHEMINÉE
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Cellule
CELLULE 31 références trouvées

Elément de base de tout ce qui vit. La cellule fabrique certaines substances indispensables à la vie ainsi que d'autres cellules qui remplaceront celles qui sont usées.

Vue de l'extérieur, une ruche est une grande boîte dans laquelle vivent des ABEILLES. A l'intérieur, on découvre des rangées de rayons, eux-mêmes divisés en une multitude de petites cases. Il en va de même pour notre corps, composé de membres, les bras et les jambes, et d'organes comme le coeur, l'estomac, les REINS... Mais chaque membre, chaque organe, est composé de millions de petits sacs indépendants, entourés d'une membrane, que l'on appelle des cellules. Elles sont extrêmement petites : un corps d'adulte en compte entre 80 et 1OO milliards. La cellule a une VIE propre. Elle RESPIRE et s'alimente grâce à l'OXYGÈNE et aux ÉLÉMENTS nutritifs apportés par le SANG. Elle fabrique certaines substances comme les PROTÉINES, indispensables à la vie de l'organisme. Elle possède également le moyen de fabriquer d'autres cellules identiques à elle-même afin d'assurer la croissance de l'être vivant et de remplacer des cellules usées, vieillies ou blessées.


CELLULE PHOTO-ÉLECTRIQUE 5 références trouvées

Appareil qui transforme un rayon lumineux en un courant électrique que l'on peut utiliser pour animer des mécanismes ou faire fonctionner des instruments.

Jean-François ne s'explique pas ce prodige : chaque fois qu'il se présente devant un escalier mécanique arrêté, il lui suffit de s'avancer pour que cet escalier se mette en marche. Encastrée dans le montant de l'escalier roulant se trouve une petite lampe électrique dont les rayons sont dirigés sur une plaque de SÉLÉNIUM située juste en face de la lampe, sur l'autre montant de l'escalier. Lorsqu'il est frappé par un rayon lumineux, le sélénium émet de l'ÉLECTRICITÉ qui est employée à maintenir ouvert l'interrupteur qui commande la mise en marche. Lorsqu'une personne s'engage dans l'escalier, elle interrompt au passage le rayon lumineux de la lampe électrique, et le sélénium n'émet plus d'électricité. Faute d'électricité pour le maintenir ouvert, l'interrupteur s'enclenche et l'escalier se met en marche. C'est un des prodiges de la cellule photo-électrique, qui connaît des centaines d'applications.

Cellule Photo-Électrique

Centrale Nucléaire
CENTRALE NUCLÉAIRE

Centrale électrique qui produit de l'électricité grâce à la vapeur produite par un réacteur atomique.

Imaginez d'un côté un lourd camion transportant 5.000 kilos de charbon et, de l'autre, une bille d'URANIUM plus petite qu'un petit POIS et pesant 2 grammes. Comment croire qu'il y a dans le petit pois d'uranium de quoi produire autant de CHALEUR que dans les 5.000 kilos de charbon ? Cela est pourtant vrai. C'est pour utiliser l'ÉNERGIE produite par la FISSION des ATOMES d'uranium qu'on construit des centrales nucléaires. Le coeur d'une centrale, c'est un RÉACTEUR ATOMIQUE. La RÉACTION EN CHAÎNE à l'intérieur du réacteur dégage de fortes quantités de chaleur. Des pompes forcent un gaz à circuler à l'intérieur du réacteur. Ce gaz se trouve ainsi porté à très haute température et il est conduit dans un grand cylindre que traversent des canalisations contenant de l'EAU. Celle-ci se trouve transformée en vapeur, laquelle actionne des TURBINES. Les turbines font tourner des génératrices qui produisent l'ÉLECTRICITÉ que nous utilisons chaque JOUR.


CHALEUR 48 références trouvées

Energie qui se dégage sous forme de rayonnement d'un corps dont les atomes et le molécules sont soumis à une certaine agitation.

En 1790, von Rumford, ministre de la Guerre bavarois, s'intéresse de très près à la fabrication des canons. A l'époque, on fabrique ceux-ci en perçant un bloc cylindrique de métal à l'aide d'une grosse vrille en ACIER. Von Rumford constate que la progression de la vrille dans le métal provoque un fort dégagement de chaleur bien qu'il n'y ait de FEU nulle part ! Il en déduit qu'en mordant le métal, la vrille bouscule les ATOMES et les MOLÉCULES dont il est formé et que c'est ce mouvement qui provoque une émission de chaleur. Depuis il a été prouvé d'une part que, chaque fois que les atomes et les molécules d'un corps à température normale sont amenés à s'agiter soit par l'action du feu, soit en leur communiquant de l'ÉNERGIE, ils se mettent à vibrer de plus en plus intensément, et d'autre part, que ces vibrations émettent de l'énergie sous forme de chaleur. Par exemple, les atomes et les molécules de la barre de fer que l'on frappe avec un marteau se bousculent et la barre s'échauffe.

Chaleur

Chambre à Bulles
CHAMBRE À BULLES

Installation destinée à recueillir les débris provenant de collisions d'atomes à l'intérieur d'un accélérateur de particules.

Vous aimeriez savoir de quoi est fait l'intérieur d'une belle bille en verre. Pour la briser, il vous faudra un marteau. Les savants, lorsqu'ils veulent briser ces billes très dures que sont les noyaux des ATOMES, utilisent une sorte de fusil géant : l'ACCÉLÉRATEUR DE PARTICULES. Les balles qu'envoie ce fusil sont des PROTONS. Lancés à près de 300.000 kilomètres à la seconde, ceux-ci entrent en collision avec les atomes d'une cible. Le choc est d'une telle violence que les atomes volent en éclats. Ces éclats sont des particules qu'un ÉLECTRO-AIMANT attire vers la chambre à bulles. Celle-ci est une grande marmite aux parois de verre, remplie d'un bouillon gélatineux. En s'y enfonçant à très grande vitesse, les particules laissent derrière elles un sillage de bulles, exactement comme une pierre que vous lancez avec force dans l'EAU. L'étude de ces sillages permet de mieux connaître ces particules invisibles même avec le plus puissant MICROSCOPE.


CHAMBRE NOIRE 5 références trouvées

Elément essentiel de l'appareil photographique, la chambre noire est une boîte hermétiquement close, dans laquelle la lumière pénètre par un objectif.

Le mystère de certaines découvertes ne sera probablement jamais élucidé. Ainsi ignore-t-on comment et par qui a été découvert ce phénomène selon lequel les contours d'une image très éclairée, arrivant par un petit trou dans une pièce tenue dans l'obscurité, sont reproduits fidèlement, mais inversés, sur le mur situé en face du petit trou. Les Grecs connaissaient et utilisaient ce phénomène 300 ANS avant notre ère. Vers 1550, l'Italien Jérôme Cardan a l'idée de fixer une LENTILLE convexe devant le trou par lequel la lumière pénètre dans la chambre noire. Cette lentille confère une grande netteté aux images qui se profilent sur le fond de la boîte. Des peintres se servent alors d'une chambre noire pour croquer un paysage ou reproduire les contours d'un visage après avoir remplacé le fond de la boîte par un verre dépoli. Aujourd'hui, les lentilles des OBJECTIFS sont très perfectionnées. L'image projetée sur le fond de l'appareil photographique permet de réaliser des clichés parfaits.

Chambre Noire

Champ Électrique
CHAMP ÉLECTRIQUE

Zone à l'intérieur de laquelle se manifeste l'influence d'un courant électrique traversant un conducteur ou de l'électricité statique présente dans un corps.

A des amis qui lui rendaient visite, le Danois Christian OErsted aimait à montrer, en 1820, comment une BOUSSOLE pouvait perdre le nord ! Le savant promenait à quelques centimètres de l'instrument un fil de cuivre relié à une pile électrique. Aussitôt, l'aiguille s'affolait, n'indiquait plus le nord, mais tournait en tous sens selon l'orientation donnée au fil électrique. C'est un peu ce qui se produit lorsqu'un peigne a été passé 2 ou 3 fois dans des cheveux secs : les cheveux se soulèvent sous l'influence de l'ÉLECTRICITÉ STATIQUE avant même que le peigne les touche. L'ÉLECTRICITÉ qui passe dans un fil CONDUCTEUR de même que l'électricité statique présente dans un objet exercent leur influence dans leurs environs immédiats. C'est cette zone, plus ou moins étendue, autour d'un corps contenant de l'électricité qu'on appelle un champ électrique.


CHAMP MAGNÉTIQUE 2 références trouvées

Phénomène d'attraction exercé par la Terre, elle-même gigantesque aimant, qui explique le fonctionnement de la boussole.

Lorsque, en 1600, le physicien et médecin des souverains britanniques, William Gilbert, annonce que la TERRE est un AIMANT, on se moque de lui. Pourtant, bientôt les savants se poseront des questions. Ils savent en effet que, si l'on met face à face les pôles nord de 2 aimants, ceux-ci se repoussent. Ils n'ignorent pas non plus que si l'on présente 2 aimants l'un à l'autre, mais le pôle nord de l'un vers le pôle sud de l'autre, ces 2 aimants s'attirent. Donc, si l'aiguille AIMANTÉE de la BOUSSOLE se tourne dans une direction, c'est qu'elle y est attirée par le pôle opposé d'un aimant suffisamment puissant pour agir à de très grandes distances. Cet aimant ne peut être que la Terre. William Gilbert avait raison : notre PLANÈTE est un énorme aimant naturel dont les pôles se situent près du pôle Nord et du pôle Sud. Elle possède donc un champ magnétique autour duquel se manifestent les lois de l'ATTRACTION et de la RÉPULSION.

Champ Magnétique

Cheminée
CHEMINÉE 4 références trouvées

Sorte de canal reliant une poche de lave en fusion, dans les profondeurs du sol, au cratère d'un volcan, et emprunté par la lave au moment d'une éruption.

Depuis quelques JOURS, les détecteurs de l'observatoire installé sur les flancs du VOLCAN enregistrent des frémissements du SOL imperceptibles pour l'être humain, mais qui n'échappent pas à l'extrême sensibilité des sismographes. Les VOLCANOLOGUES soupçonnent une nouvelle éruption de se préparer. Quelque part, à 25 ou 30 kilomètres dans les profondeurs de la terre, une énorme poche de LAVE en fusion cherche une voie afin de s'enfuir. Cette voie existe : c'est un canal plus ou moins vertical qui se dirige vers le CRATÈRE du volcan. Mais cette "cheminée" est bouchée par de la lave d'une éruption précédente, maintenant très refroidie. La lave en fusion exerce sur ce bouchon une pression considérable qui provoque les frémissements du sol. Bientôt le bouchon volera en éclats et, par la cheminée de nouveau ouverte, la lave pourra atteindre le cratère du volcan et s'écouler sur ses pentes en un impressionnant RUISSELLEMENT de FEU.


Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011