Je Sais Tout ... La Science Retour Menu  Accueil

F (1/1) de  FATIGUE  à  FUSION THERMONUCLÉAIRE
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Fatigue
FATIGUE 8 références trouvées

Condition qui affecte des pièces métalliques soumises à des efforts inférieurs à leur limite de résistance, mais répétés, comme c'est le cas pour les ailes d'avions par exemple.

Robuste pour son âge, Jean-Jacques est capable de soulever un poids de 25 kilos et de le transporter sur 15 mètres sans faiblir. Pendant les vacances, il faisait partie d'un groupe d'amis qui avait décidé de construire une cabane. Jean-Jacques les aida à transporter des pierres qui pesaient à peine 10 kilos, c'est-à-dire d'un poids très inférieur à celui qu'il était capable de soulever. Après quelques voyages, Jean-Jacques éprouva cependant le besoin de s'asseoir et de souffler : ces petits efforts répétés l'avaient fatigué. Les métaux, eux aussi, se fatiguent lorsqu'ils sont soumis à des efforts renouvelés. Ceux-ci perturbent peu à peu l'alignement des cristaux dont sont faits les métaux. Un moment vient où des fêlures minuscules apparaissent puis se développent. Les poutrelles des ponts métalliques, les ailes d'avion, notamment, sont particulièrement sujettes à la fatigue. Les spécialistes effectuent souvent des vérifications afin d'éviter des accidents dus à la fatigue du métal.


FAUNE 6 références trouvées
voir les 2 définitions

Ensemble des espèces animales terrestres ou aquatiques rassemblées dans un environnement qui convient à leur existence.

Dans les FORÊTS de l'Afrique tropicale et équatoriale, les BANANIERS étalent leurs larges feuilles parmi lesquelles mûrissent les fruits. Les grands singes sont friands de bananes : avec d'autres ANIMAUX auxquels ces climats conviennent et qui trouvent de quoi s'alimenter, ils font partie de la faune de l'Afrique tropicale et équatoriale. Le LION est un carnivore. Il vit dans la brousse africaine où de nombreux herbivores, du ZÈBRE à l'ANTILOPE, trouvent eux-mêmes de quoi s'alimenter. En revanche, le grand singe, le lion, l'antilope, le zèbre ne supportent pas les grands FROIDS des régions voisines des pôles terrestres. La faune de ces régions est par conséquent très différente. Elle va de l'OURS blanc au PINGOUIN, en passant par le RENNE, le manchot, et, pour ce qui est de la faune marine, du PHOQUE à la BALEINE en passant par quantité de POISSONS. Il y a sur le globe terrestre autant de faunes différentes qu'on y compte de climats et de FLORES.

Faune

Fission Nucléaire
FISSION NUCLÉAIRE 4 références trouvées

Opération qui aboutit à casser les atomes et plus particulièrement des atomes d'uranium.

Bon viseur, vous frappez de plein fouet la bille que vous avez visée, et la bille touchée disparaît. A sa place, vous trouverez un pépin de POMME et un NOYAU d'OLIVE ! Sorcellerie. Pas lorsqu'il s'agit d'ATOMES. En 1938, l'Allemand Otto Hann vise et frappe des atomes d'URANIUM à l'aide de NEUTRONS que le RADIUM émet à jet continu. Soudain il constate que certains atomes d'uranium touchés par les neutrons ont disparu. A leur place, il trouve des atomes de baryum et de krypton. Que s'est-il passé ? Certains neutrons ont cassé des atomes d'uranium en les frappant. Une moitié de chaque atome brisé a donné naissance à un atome de baryum, l'autre moitié à un atome de krypton. Cependant, un atome de baryum et un atome de krypton pèsent ensemble moins que l'atome d'uranium dont ils sont issus. La différence s'est volatilisée sous forme d'ÉNERGIE. Cette découverte a conduit à la fracture systématique (on dit maintenant fission) des atomes de l'uranium et à la construction de bombes, de centrales et de navires atomiques.


FLUAGE

Déformation progressive d'une pièce métallique soumise à un effort constant, qui a pour effet de modifier la structure interne du métal.

Le Jumbo Jet vient de franchir l'Atlantique. Mais il ne repartira pas aussitôt vers une autre destination. Un gros tracteur le remorque vers un hangar où il sera en grande partie démonté. Cette sérieuse révision est nécessaire parce que les différentes pièces métalliques de l'avion sont sujettes à la FATIGUE et au fluage. Le fluage est un phénomène qui provoque la déformation progressive d'une pièce métallique soumise à un effort constant. C'est le cas par exemple des pales des TURBINES de réacteurs. Dès que le moteur commence à tourner, des pales sont exposées à de fortes pressions, au milieu de gaz très chauds. Cet effort constant et la CHALEUR ont pour effet, à la longue, de faire glisser les uns sur les autres les ATOMES du métal et d'affaiblir ce dernier. Les ALLIAGES spéciaux résistent longtemps aux hautes températures et aux efforts constants. Mais tôt ou tard le fluage se manifeste. C'est pourquoi les moteurs d'avion sont révisés après un certain nombre d'HEURES de vol.

Fluage

Fréquence
FRÉQUENCE 4 références trouvées

Nombre de vibrations par seconde provoquées par une onde sonore, radio-électrique ou lumineuse. En radio, la fréquence permet d'identifier une station émettrice.

Jean-Marc jetait dans une pièce d'EAU des petits cailloux, toujours au même endroit et à intervalles réguliers. Il voyait ainsi se dessiner dans l'eau des cercles concentriques formés de VAGUES créées par chaque caillou. Ces petites vagues irrégulières constituaient des ONDES. Lorsque Jean-Marc lançait un caillou par seconde, la fréquence de ces ondes n'était pas très élevée : un cycle par seconde. Les ondes sonores qui, chaque fois qu'un son est émis, créent dans l'AIR des ondes comparables à celles qu'engendre un caillou tombant dans l'eau ont des fréquences bien plus élevées. Ainsi l'oreille humaine perçoit des SONS dont la fréquence se situe entre 300 et 18.000 cycles par seconde. Les ONDES HERTZIENNES des stations radiophoniques sont émises sur des fréquences d'au moins 150.000 cycles par seconde. Les appareils émetteurs-récepteurs portatifs comme les walkies-talkies fonctionnent sur des fréquences de l'ordre du million de cycles-seconde.


FRONT CHAUD

Masse d'air chaud en mouvement qui se dirige vers une masse d'air froid d'origine polaire et dont le passage peut provoquer un cyclone ou de la pluie, selon les régions.

Soudain, très haut, dans le CIEL d'un bleu profond, apparaissent des NUAGES d'une grande finesse et très étirés. Au même moment, insensiblement, au niveau du SOL, la température monte tandis que se lève un VENT d'abord léger puis de plus en plus fort. Sous les fins nuages, d'autres nuages, très volumineux, se forment. Les météorologistes connaissent fort bien ce phénomène analysé par le Norvégien J. Bjerknes au début du siècle. Sous l'action du SOLEIL, sous l'effet de la rotation de la TERRE et en fonction d'autres facteurs, d'énormes masses d'AIR chaud en provenance du sud se sont mises en mouvement en direction de masses d'air FROID d'origine polaire. Ces masses d'air chaud qui s'étendent sur une largeur de plusieurs centaines de kilomètres constituent un front chaud. La rencontre d'un front chaud avec de l'air froid polaire peut donner lieu à un CYCLONE ou à de la PLUIE accompagnée de vent selon les régions du globe où elle se produit.

Front Chaud

Front Froid
FRONT FROID

Masse d'AIR froid faisant mouvement en direction d'une masse d'air chaud jusque-là immobile, ce qui provoquera de violents phénomènes météorologiques.

Depuis plusieurs JOURS le temps était radieux et les vacanciers s'en réjouissaient. Brusquement, en direction du nord, de gros NUAGES sombres se sont formés. Bientôt, tandis que la température baissait sensiblement, le VENT se mettait à souffler de plus en plus fort. Enfin, accompagnée d'ÉCLAIRS, de TONNERRE, parfois même précédée de GRÊLE, une PLUIE violente s'est abattue sur la région. Les météorologistes donnent une explication de ce phénomène. Pour des raisons qui ne sont pas toutes connues, des masses d'air FROID polaire, jusque-là immobiles, se sont ébranlées en direction du sud. Progressant sur une largeur qui peut atteindre des centaines de kilomètres, elles ont formé un front froid, qui est venu à la rencontre de l'air chaud. Lorsque c'est un front froid qui se met en mouvement vers une masse d'air chaud, les phénomènes météorologiques qui résultent de cette rencontre sont plus violents que lorsque le contraire se produit.


FUSION THERMONUCLÉAIRE 2 références trouvées

Opération par laquelle 2 atomes d'un même ÉLÉMENT fusionnent pour constituer un seul atome d'un nouvel élément.

Alexandre a fait un rêve étrange. Un personnage, mi-sorcier mi-savant, avait réussi à lui soutirer 4 billes en verre. D'un coup de baguette magique, le personnage avait fait disparaître les 4 billes. A leur place, il n'en restait qu'une seule, plus grosse que chacune des 4, mais pas 4 fois plus grosse. Ce prodige s'était accompli dans un éblouissant ÉCLAIR de lumière et dans un bruit de TONNERRE. C'est un peu ce qui se passe lorsque 4 ATOMES d'HYDROGÈNE fusionnent et donnent naissance à un seul atome d'HÉLIUM moins lourd que les 4 atomes d'hydrogène dont il est issu. La différence s'est volatilisée sous forme de lumière et de CHALEUR. Les quantités d'ÉNERGIE libérées par la fusion thermonucléaire sont fantastiques. Lors de l'explosion expérimentale de la première bombe thermonucléaire américaine dans le Pacifique, en 1952, un vieux CUIRASSÉ de 60.000 tonnes avait été ancré à quelque distance du lieu de l'explosion. Le navire fut soulevé hors de l'EAU avant de retomber en PLUIE de morceaux de ferraille !

Fusion Thermonucléaire

Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011