Je Sais Tout ... La Science Retour Menu  Accueil

M (2/3) de  MÉTÉOROLOGIE  à  MINERAI
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Météorologie
MÉTÉOROLOGIE 3 références trouvées

Science qui s'attache à l'analyse des phénomènes atmosphériques sur un plan général afin d'établir la prévision du temps.

Le vieux paysan a regardé la LUNE et annoncé qu'il pleuvrait le lendemain. Son expérience lui a appris que, lorsque la Lune, comme c'était le cas ce soir-là, apparaît dans le CIEL entourée d'une large couronne floue, cela signifie que la PLUIE est prochaine. Longtemps la météorologie, sur des espaces limités, n'a tenu qu'à l'observation des signes avant-coureurs valables seulement localement. Mais le temps qu'il fera en un certain endroit dépend de phénomènes atmosphériques qui se déroulent parfois fort loin. Un brusque changement de la pression atmosphérique en certaines régions de la TERRE peut entraîner une cascade d'évolutions qui se répercuteront à des milliers de kilomètres de là. La météorologie moderne enregistre ces phénomènes à l'aide d'une part, d'observatoires répartis un peu partout dans le monde et d'autre part de satellites météorologiques. L'analyse de tous ces renseignements permet aux météorologistes d'annoncer le temps qu'il fera probablement sur un pays donné dans les 24 ou 48 HEURES à venir.


MÉTHANE 4 références trouvées

HYDROCARBURE gazeux qui accompagne souvent le pétrole. Le méthane possède des propriétés énergétiques et chimiques qui le rendent aussi précieux que l'or noir.

1971 : en MER du Nord, au large des côtes des Pays-Bas, une station offshore fore le lit sous-marin, à la recherche de PÉTROLE. Soudain un formidable sifflement retentit. Le TRÉPAN a percé une poche de méthane. Le gaz jaillit à la surface avec une force impressionnante. Purifié, ce méthane, comme celui de Lacq, en France, ou de Hassi R'Mel, au Sahara, fournira du gaz naturel. La plupart des cuisinières et réchauds à gaz sur lesquels sont préparés nos repas fonctionnent au méthane purifié, tiré de gisements où on le trouve seul. Mais il arrive aussi que ce gaz accompagne les gisements de pétrole. Le méthane n'est pas seulement employé pour les besoins domestiques et les fours industriels. On en tire également des produits CHIMIQUES servant par exemple à la fabrication du caoutchouc synthétique (dont sont faits les pneumatiques des AUTOMOBILES), des encres d'imprimerie, des cirages et de bien d'autres produits.

Méthane

Méthanier
MÉTHANIER 2 références trouvées

Navire spécialement conçu pour le transport du gaz naturel ou MÉTHANE, après que ce gaz a été liquéfié à de très basses températures.

Certains ports voient accoster depuis quelques ANNÉES des navires qui ressemblent à des pétroliers, sauf que leurs citernes dépassent largement la hauteur du pont : ce sont des méthaniers. Un méthanier est une sorte d'énorme bouteille Thermos flottante. Ses citernes sont remplies de gaz naturel qui demeure liquide parce que sa température est maintenue aux environs de -165 °C. Ce gaz naturel liquéfié est enfermé dans des citernes en aluminium, bardées de toutes parts de plusieurs couches de matériaux isolants comme la laine de verre et le balsa, qui empêchent le liquide de se réchauffer et de s'évaporer. Pourquoi ce gaz est-il liquéfié ? Parce qu'un seul litre de gaz naturel liquéfié, correspond à 750 litres de gaz à température et pression normales. Grâce à la LIQUÉFACTION, un méthanier peut transporter 25 milliards de litres de gaz : de quoi alimenter toutes les cuisinières à gaz d'une ville de 50.000 habitants pendant plusieurs semaines !


MICROFILM

Film sur lequel les images ont été réduites à de très petites dimensions, ce qui permet de conserver sur une seule pellicule la photographie de très nombreux documents.

Penché sur une lettre, le chef des services de contre-espionnage la lisait attentivement. Soudain, saisissant une loupe, il examina longuement le point placé sur le i d'un mot. Puis, armé d'une lame de rasoir, il glissa avec précaution le bout de la lame sous le point du i. Et il se détacha ! En réalité, ce point était la microphotographie d'un document important photographié par un espion. Le microfilm est une PELLICULE spéciale capable d'enregistrer des images extrêmement petites. Une fois agrandies, ces images sont d'une très bonne netteté. Le microfilm est maintenant très utilisé par de grandes entreprises commerciales, des dépôts d'archives ou des services historiques. Le microfilm, en effet, permet d'emmagasiner la PHOTOGRAPHIE de dizaines de milliers de pages de documents qui, en grandeur NATURE, occuperaient des bureaux et même des immeubles entiers ! Des milliers de pages de documents peuvent ainsi tenir sur un microfilm de quelques dizaines de mètres de long.

Microfilm

Microscope
MICROSCOPE 11 références trouvées

Instrument d'optique composé de lentilles disposées de façon à donner de forts grossissements qui rendent visibles des détails non perceptibles à l'oeil nu.

Un marchand de tissus prospère, le Hollandais Van Leeuwenhoek, se procure, un JOUR de 1650, un instrument imaginé par son compatriote Zacharie Jansen quelques ANNÉES plus tôt. Cet instrument, composé de 2 LENTILLES de verre alignées à très proche distance l'une au-dessus de l'autre, permet d'obtenir de forts grossissements : c'est un microscope. Commerçant astucieux, Van Leeuwenhoek, qui deviendra un grand savant, s'est procuré cet instrument pour s'assurer de la qualité du tissage des étoffes qu'il achète. Un jour, le marchand a l'idée de regarder une MOUCHE au microscope et découvre des détails qu'aucun être humain n'a jamais soupçonnés. Il révèle ainsi que la mouche ne naît pas spontanément du SABLE, comme on le croyait alors, mais qu'elle pond des oeufs... microscopiques. Ce microscope ne grossissait que 200 fois. Les microscopes OPTIQUES modernes peuvent grossir jusqu'à 2.000 fois. Ainsi, une HÉMATIE dont le diamètre est de l'ordre de 7 millièmes de millimètre, paraîtra mesurer 14 millimètres et sera parfaitement visible.


MICROSCOPE ÉLECTRONIQUE 1 référence trouvée

Dans ce microscope, l'objet à observer est exposé à un puissant jet d'ÉLECTRONS projetés à grande vitesse dans le vide.

Les yeux rivés sur un viseur fixé au bas d'un énorme tube métallique dressé verticalement et truffé de boutons de réglage, le jeune savant ne dissimulait pas son émotion : "Je les vois ! s'exclamait-il. Regardez vous-même !". Son compagnon se pencha à son tour sur l'oculaire. "C'est exact, dit-il. Ce sont bien des VIRUS." La scène se passait en 1939 dans les laboratoires d'une firme allemande de produits CHIMIQUES. Le premier des 2 hommes s'appelait E. Ruska, le second B. von Borries. Depuis des ANNÉES, ces 2 physiciens travaillaient à la mise au point d'un MICROSCOPE révolutionnaire : le microscope ÉLECTRONIQUE. Ils étaient les premiers hommes qui pouvaient voir et photographier un virus, parce que le microscope électronique permet de grossir un objet 100.000 et même un million de fois, contre 2.000 fois avec le meilleur des microscopes à LENTILLES de verre. Certains microscopes électroniques permettent maintenant d'examiner des objets ne mesurant pas plus de 10 millionièmes de millimètre !

Microscope Électronique

Millibar
MILLIBAR

Unité de mesure de la pression atmosphérique utilisée par la MÉTÉOROLOGIE internationale dans l'établissement des cartes du temps.

En 1647, Blaise Pascal fait remplir d'EAU un tube de verre long de 12 mètres, fermé à un bout. Le tube est ensuite retourné à la verticale de façon que son extrémité ouverte plonge dans une cuve contenant de l'eau. Aussitôt, à l'intérieur du tube le niveau du liquide baisse et se stabilise à 10,33 mètres de hauteur. Blaise Pascal vérifie ainsi qu'il est possible de mesurer la pression que l'ATMOSPHÈRE exerce au niveau du SOL, ce qu'a déjà découvert l'Italien Evangelista Torricelli, l'inventeur du baromètre, en 1643. Dans le tube de Pascal, la pression atmosphérique maintenait à 10,33 mètres de hauteur une colonne d'eau, comme elle maintenait à 760 millimètres de haut une colonne de mercure dans le tube de Torricelli plongé, celui-là, dans une cuve de mercure. En 1950, les météorologistes ont adopté une unité de mesure propre à la pression atmosphérique : le millibar. 1.000 millibars correspondent à la pression qui maintient une colonne de 750 millimètres de mercure dans le baromètre à mercure. 1.025 millibars, annoncent le beau temps.


MINERAI 8 références trouvées
voir les 2 définitions

Nom donné à un agglomérat de terre ou de roches contenant diverses substances utiles, et principalement des métaux que l'on extrait après traitement approprié.

La NUIT tombe. Pour le petit groupe qui erre à travers l'immense PLAINE, c'est l'heure d'aménager un gîte pour la nuit et de préparer le repas. Un des hommes allume un FEU à même le SOL. Le repas achevé, tandis que chacun s'apprête à dormir, quelqu'un remarque qu'il s'est formé sous les braises incandescentes plusieurs traînées brillantes d'un matériau dur de couleur jaune tirant sur le rouge. Ces traînées brillantes étaient formées par du cuivre contenu dans le sol sur lequel le foyer avait été allumé. Sous l'effet de la CHALEUR, le métal s'était dégagé de la terre et des roches dans lesquelles il était enfermé. C'est ainsi que, voici 5.000 ANS, l'homme a découvert le premier métal. A l'exception de l'or, pratiquement tous les métaux sont mêlés à de la terre ou à des roches et se présentent sous la forme de minerais. En faisant subir à ces minerais différents traitements, on en extrait les métaux utilisés dans la VIE courante et pour fabriquer nos machines.

Minerai

Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011