Je Sais Tout ... La Science Retour Menu  Accueil

M (3/3) de  MINÉRALOGIE  à  MUSCLE
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Minéralogie
MINÉRALOGIE

Branche des sciences naturelles qui décrit les minéraux de la croûte terrestre, leur composition et leurs propriétés.

Un jour, c'était voici plus d'un million d'ANNÉES, les hommes découvrirent qu'une simple pierre pouvait considérablement améliorer leurs conditions d'existence. Avec une pierre, il était beaucoup plus facile de tuer un ANIMAL pour se procurer de la nourriture. Par la suite, les hommes constatèrent que certaines pierres étaient plus dures que d'autres. Puis, ils travaillèrent ces pierres afin qu'elles deviennent tranchantes comme des rasoirs. Le travail de dépeçage fut ainsi facilité. L'homme apprit à reconnaître les pierres qui pouvaient lui être utiles et en premier lieu le SILEX. Grâce à celui-ci, le chasseur fabriqua des armes et des outils. Il n'est pas exagéré de dire que cet homme primitif pratiquait déjà la minéralogie, science qui a pour objet la classification des minéraux qui composent la croûte terrestre, ainsi que leur description, leur composition et leurs propriétés.


MITOSE 1 référence trouvée

Mode de REPRODUCTION des cellules selon lequel chaque cellule se divise deux et donne naissance à une autre cellule parfaitement identique à la première.

Jean-Christophe grandit. Ses bras, ses jambes s'allongent, ses épaules s'élargissent, parce que, à chaque instant, son organisme fabrique de nouvelles CELLULES qui viennent s'ajouter aux autres. Une cellule est extrêmement petite : on pourrait en aligner 10.000 sur un millimètre. La plupart d'entre elles possèdent une usine à produire de nouvelles cellules. Avant de se reproduire, une cellule prend en quelque sorte une "PHOTOGRAPHIE" d'elle-même. Cette photo est transportée par un messager appelé A.R.N. à l'atelier où sera fabriquée la nouvelle cellule. Toutes les pièces nécessaires à la fabrication d'une cellule neuve sont élaborées. Ces pièces sont ensuite assemblées les unes aux autres. Un moment arrive où dans l'atelier une nouvelle cellule est prête. Alors la cellule mère et la cellule neuve se séparent. Les 2 cellules seront rigoureusement identiques. C'est cette division que l'on appelle la mitose. Pendant la croissance, ce phénomène se produit des millions de fois par JOUR.

Mitose

Modérateur
MODÉRATEUR

Corps ayant la propriété de ralentir les neutrons échappés d'un atome d'uranium une fois fracturé, de façon que ces neutrons puissent mieux casser d'autres atomes voisins.

Bien avant 1942, Enrico Fermi savait qu'il serait possible de déclencher une réaction en chaine parmi les ATOMES d'URANIUM. Mais un obstacle se dressait encore. Il restait à trouver le moyen de freiner les NEUTRONS qui s'échappaient de chaque atome d'uranium fracturé, de façon qu'ils puissent plus efficacement casser d'autres atomes et libérer d'autres neutrons. Car ces neutrons étaient trop rapides. Le matériau ralentisseur ne devait pas avoir des atomes trop résistants, sans quoi les neutrons auraient rebondi, sans perdre de leur vitesse, comme des billes lancées contre une boule de billard ou une boule de pétanque. Il fallait un matériau aux atomes élastiques, qui aurait modéré la course des neutrons, comme une bille communique un peu de son ÉNERGIE et se trouve ralentie lorsqu'elle est lancée contre une autre bille de même grosseur et de même poids. Ce matériau modérateur, c'est le graphite pur, utilisé dans les réacteurs nucléaires.


MOLÉCULE 9 références trouvées

La plus petite association possible d'atomes appartenant à des éléments très différents et qui se réunissent dans des proportions précises pour composer un corps nouveau.

La mayonnaise est faite de 2 produits très différents : l'huile et le jaune d'oeuf. Si la mayonnaise se détériore, on retrouve de nouveau d'un côté de l'huile et de l'autre côté du jaune d'oeuf. C'est un peu cela une molécule : la plus petite association d'ATOMES d'ÉLÉMENTS différents qui se sont combinés pour former un corps. Ainsi, 2 atomes d'HYDROGÈNE associés à un atome d'OXYGÈNE forment une molécule d'EAU. Des millions de ces molécules mises ensemble forment une goutte d'eau. Il existe ainsi autour de nous des milliers d'associations de ce genre. Par exemple, les atomes du sodium, réunis en bloc, constituent un métal gris argenté et mou. Les atomes de chlore, un gaz lourd, nauséabond. Ni le sodium ni le chlore ne sont comestibles. Mais lorsque des atomes de sodium et des atomes de chlore s'associent, ils donnent une molécule de chlorure de sodium. Et des millions de molécules de chlorure de sodium rassemblées composent le sel qui assaisonne nos aliments !

Molécule

Mondovision
MONDOVISION

Système qui permet la retransmission instantanée de sons, de messages et d'images dans toutes les parties du monde par l'intermédiaire de satellites de communication.

But ! Au même moment, les 2 passionnés de football ont poussé la même exclamation. Mais le premier se trouve en Europe et le second en AUSTRALIE. Tous les 2 ont vécu le même événement au même instant, sur l'écran de leur téléviseur, grâce à la mondovision. Celle-ci fonctionne en utilisant des SATELLITES ARTIFICIELS, appelés satellites de communication car ils retransmettent des conversations téléphoniques ou des radio-télégrammes, aussi bien que des images de TÉLÉVISION. SONS, messages et images sont dirigés vers le satellite de communication par un émetteur situé au SOL. Le satellite les renvoie vers une autre partie du globe terrestre, un peu comme un miroir peut renvoyer les rayons de SOLEIL. Les satellites de communication gravitent à 36.000 kilomètres d'ALTITUDE et accomplissent une RÉVOLUTION complète en 24 HEURES. La Terre accomplissant également une révolution en 24 heures, le satellite semble être immobile par rapport à un point donné du globe.


MOTEUR LINÉAIRE

Moteur électrique d'invention récente, ne comportant aucune pièce tournante, mais capable d'entrainer des charges à de très grandes vitesses.

"Mes collègues m'appellent le chef de gare !". Ainsi s'exprime un ingénieur d'une firme spécialisée dans la construction de moteurs ÉLECTRIQUES. Cet ingénieur passe en effet des HEURES à faire manoeuvrer par TÉLÉCOMMANDE une sorte de locomotive électrique composée d'une lourde masse de métal à cheval sur un rail. Cette masse métallique et le rail constituent, un nouveau moteur électrique inventé dans cette usine et appelé moteur linéaire. Ce moteur fait penser à une rigole dans laquelle coule de l'EAU qui entraîne les brins de paille, les bouts d'allumettes, les graviers. Dans le moteur linéaire, un courant électrique appliqué à une extrémité du rail file à l'autre extrémité. Dans la lourde pièce métallique à cheval sur le rail, des ÉLECTRO-AIMANTS sont entraînés par ce courant électrique et le suivent dans sa course. Le moteur linéaire promet des trains qui se déplaceront à plus de 500 kilomètres à l'heure.

Moteur Linéaire

Moteur Wankel
MOTEUR WANKEL

Moteur d'AUTOMOBILE, imaginé par Félix Wankel, dont le piston ne se déplace pas de façon rectiligne, mais tourne sur lui-même, d'où son nom de moteur à piston rotatif.

En 1953, dans un atelier près de Constance, en République fédérale d'Allemagne, un moteur, si petit qu'on le tient facilement dans les 2 mains, tourne à plein régime, sans désemparer. Depuis 30 ANS, l'ingénieur allemand Félix Wankel travaille à ce moteur révolutionnaire qui ne comporte qu'une seule pièce en mouvement, contre plusieurs dizaines dans un moteur à explosion classique. Une usine allemande s'est engagée à fabriquer ce moteur et à en équiper ses voitures, à condition que le prototype tourne 1.000 HEURES d'affilée à plein régime, sans incident. A la 991e heure, le moteur tourne encore parfaitement. Mais, à la 992e, il explose et blesse grièvement Félix Wankel ! L'usine allemande d'automobiles N.S.U. acceptera quand même d'équiper certaines de ses machines de ce moteur, ainsi que Citroën en France, Mazda au Japon. Vu de face, le piston de ce moteur est triangulaire, il tourne dans une chambre spécialement dessinée, d'où le nom de moteur à piston rotatif.


MUSCLE 22 références trouvées

Groupement de fibres organiques, serrés les unes contre les autres, qui constitue l'organe du mouvement grâce à la facilité qu'il a de se contracter.

Sur l'estrade, l'haltérophile rassemble toutes ses forces. Sur ses bras et sur ses jambes se dessinent d'épais bourrelets qui grossissent et durcissent sous l'effort. Ces bourrelets, ce sont des muscles sans lesquels le SQUELETTE ne serait capable d'aucun mouvement. On compte dans notre corps 501 muscles auxquels nous pouvons directement commander des mouvements : muscles des jambes, des bras, du cou... Mais il existe aussi des dizaines de muscles que nous ne pouvons pas commander : ceux qui font fonctionner l'estomac, le coeur, par exemple. D'autres muscles jouent le rôle d'une suspension, tels ceux qui soutiennent les organes de l'abdomen. Tous sont faits de fibres microscopiques, alignées les unes contre les autres et terminées en un faisceau qui relie le muscle au squelette. Tous les muscles travaillent à l'inverse d'un élastique : le dernier réagit lorsqu'on l'étire, mais les premiers ne travaillent que lorsqu'on les contracte.

Muscle

Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011