Je Sais Tout ... La Science Retour Menu  Accueil

R (1/3) de  RADAR  à  RAYONS BÊTA
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Radar
RADAR 10 références trouvées

Terme tiré de Radio Detection And Ranging = Détection à distance et calcul de cette distance par ondes radio.

Le BROUILLARD règne sur le pas de Calais. Des dizaines de navires remontent le détroit du sud vers le nord, ou le descendent du nord vers le sud. Le navire Calais-Douvres doit couper par le travers ces COURANTS de navigation intense, un peu comme lorsque vous traversez une rue très fréquentée, avec un flot de voitures venant de droite et de gauche. En fait, malgré l'épais brouillard, aucune collision n'est à craindre grâce au radar, car chaque commandant voit les navires qui se trouvent devant, derrière, à droite ou à gauche du sien, et connaît son éloignement à quelques dizaines de mètres près. Chaque navire apparaît comme une tache lumineuse sur l'écran du radar. Cet appareil peut être comparé au SONAR qui fonctionne grâce à l'ÉCHO d'ONDES SONORES qui se déplacent dans l'EAU à 1.500 mètres à la seconde. Le radar, lui, fonctionne grâce à l'écho d'ondes radioélectriques. Ces ondes se déplacent dans l'AIR à 300.000 kilomètres à la seconde ! Le radar est également précieux pour la navigation aérienne et spatiale.


RADIOACTIVITÉ 6 références trouvées

Émission spontanée de rayonnements provenant d'ÉLÉMENTS comme l'uranium, le RADIUM, le polonium ou le thorium, et pouvant franchir certains obstacles.

Physicien méticuleux, Henri Becquerel est un homme d'un calme exemplaire. Pourtant, en ce matin de février 1896, il ne cache pas sa stupéfaction. A tout hasard, il a fait développer des plaques photographiques neuves qu'il gardait soigneusement enveloppées dans du papier noir, dans un tiroir de son bureau. Or ces plaques, qu'il croyait bien protégées, sont impressionnées comme si elles avaient été exposées à la lumière du JOUR ! Comment expliquer cette anomalie ? Henri Becquerel cherche et trouve. A côté de ces plaques, dans le même tiroir, se trouvaient des sels d'URANIUM qu'il utilisait pour ses expériences. C'est de ces sels qu'étaient partis des rayons invisibles, mais assez puissants pour franchir sans difficulté un emballage de papier noir. Henri Becquerel venait de découvrir un très important phénomène auquel peu après sera donné le nom de radioactivité naturelle, et qui recevra de nombreuses applications, notamment en médecine.

Radioactivité

Radioélément
RADIOÉLÉMENT 1 référence trouvée

Substance qui n'émet à l'état naturel aucune RADIOACTIVITÉ, mais qui devient radioactive après avoir séjourné quelque temps à l'intérieur d'un RÉACTEUR ATOMIQUE.

Certains gauchos du Texas ont une manière bien à eux de faire cuire la viande. Ils allument un grand FEU sur lequel ils déposent de grandes pierres plates. Lorsque celles-ci sont brûlantes, ils les retirent et placent la viande dessus. Un radioélément est un peu comme la pierre des gauchos. Certaines substances, lorsqu'elles sont exposées à l'intérieur d'un réacteur où se déroule une RÉACTION EN CHAÎNE, absorbent des NEUTRONS. Tout comme la pierre exposée au feu absorbe de la CHALEUR, puis, une fois retirée du feu, la rend et refroidit, un radioélément se débarrasse lentement des neutrons en surnombre, une fois sorti du réacteur. Les médecins utilisent les neutrons en surnombre que rejette le radioélément pour bombarder et tuer des CELLULES atteintes d'un CANCER. L'iode, le cobalt fournissent d'excellents radioéléments à usage médical.


RADIOPHONE

Système de transmission à distance par ondes hertziennes et de réception de sons. La radio est le premier système de TÉLÉCOMMUNICATION international.

Dans une maisonnette de Wimereux, près de Calais, 3 hommes, penchés sur une sorte de boîte bourrée d'instruments, sursautent : de l'appareil montent soudain des claquements secs. Sur la bande de papier qui sort de la boîte par saccades, ils lisent un hommage à Édouard Branly, l'inventeur du cohéreur, petit dispositif grâce auquel ce prodige a été rendu possible. Car nous sommes en 1899, et le message est parti de Douvres, à 50 kilomètres de là, de l'autre côté de la Manche ! Il a été rédigé par Guglielmo Marconi, qui vient de prouver que les ONDES HERTZIENNES se moquent des bras de mer... La radiotélégraphie est née... Mais déjà des savants rêvent de transmettre par "sans fil" la voix humaine. En 1907, Lee de Forest inventera le TUBE ÉLECTRONIQUE. La radiophonie est en vue. En 1920, les premières stations d'émission privées voient le JOUR. On ne compte alors que quelques centaines d'appareils récepteurs. Aujourd'hui, rien qu'en France, on évalue leur nombre à près de 15 millions !

Radiophone

Radiotélescope
RADIOTÉLESCOPE 1 référence trouvée

Instrument capable de capter les émissions radio des astres et GALAXIES les plus éloignés, souvent hors de portée des télescopes OPTIQUES.

Vers 1930, Karl Jansky, ingénieur radioélectricien américain, est chargé d'établir une liaison par T.S.F. entre l'Amérique et la Grande-Bretagne. Il éprouve des difficultés car un mystérieux émetteur d'ONDES radiophoniques perturbe la réception des messages. Or, à des centaines de kilomètres à la ronde, il n'existe pas de station de radio qui pourrait provoquer cette perturbation. Karl Jansky pense que ce mystérieux émetteur doit se trouver dans le CIEL. Personne ne le croit. En 1940, l'énigme est résolue par d'autres radioélectriciens : les émissions qui gênaient l'ingénieur provenaient du SOLEIL ! Les ATOMES du Soleil et des ÉTOILES sont soumis à une agitation incessante qui leur fait émettre des ondes ÉLECTRIQUES. Afin de capter ces radiations, les ASTRONOMES ont construit des radiotélescopes, c'est-à-dire des récepteurs de radio géants, extrêmement sensibles. Ces instruments permettent l'étude d'ASTRES que les plus puissants TÉLESCOPES ne permettent pas de voir.


RADIOTHÉRAPIE 1 référence trouvée

Traitement de certaines maladies, principalement le cancer, à l'aide de rayons X ou de RAYONS GAMMA.

Un des moyens de soigner le CANCER consiste à tuer les CELLULES malades en les mitraillant. Pour atteindre ces cellules extrêmement petites, il faut employer des projectiles ou des "balles" également très petites. Ces "balles" peuvent être produites par des RAYONS X ou des substances qui émettent naturellement des projectiles, comme le RADIUM. Mais ce métal est très rare et très cher. Les savants français Frédéric et Irène Joliot-Curie ont découvert que certains métaux, comme le cobalt, d'une part se chargeaient en "projectiles", si on les exposait un moment à l'intérieur d'une pile atomique, et d'autre part, tiraient ensuite ces "balles" aussi bien que le radium. Selon la forme et le type de cancer, les médecins utilisent des rayons X ou des projectiles tirés par du cobalt auquel on a donné une RADIOACTIVITÉ artificielle. Les rayons X et le cobalt radioactif doivent être employés avec les plus grandes précautions, et leurs projectiles dirigés avec précision car ils peuvent également tuer des cellules saines.

Radiothérapie

Radium
RADIUM 10 références trouvées

Le plus radioactif des éléments, à l'état naturel. Le radium est un métal blanc, brillant, soluble dans l'EAU, découvert par Pierre et Marie Curie en 1898.

Dans une pièce vétuste, humide et glaciale, un soir de 1902, une jeune femme épuisée de FATIGUE s'affaire autour d'un chaudron chauffé sur un poêle. Elle s'appelle MARIE CURIE. Son mari, Pierre, est un physicien renommé. Depuis de longs MOIS, les deux savants s'acharnent 15 à 18 HEURES par JOUR autour du chaudron. Marie a découvert qu'il existait dans le MINERAI d'où elle extrayait de l'URANIUM et du polonium une substance encore inconnue, beaucoup plus radioactive que ces deux ÉLÉMENTS. Les deux savants veulent isoler cette substance, mais elle leur échappe toujours. Jusqu'à ce soir d'HIVER où le couple voit soudain, dans l'obscurité qui a envahi leur laboratoire, divers objets devenir luminescents. Cette luminescence est provoquée par la substance mystérieuse dont, enfin, quelques milligrammes se trouvent à l'état pur dans le chaudron. Cette substance hautement radioactive, qui rendra d'immenses services à la science et particulièrement à la médecine, c'est le radium.


RAFFINAGE 6 références trouvées

En matière pétrolière, opération qui consiste à tirer du pétrole brut diverses substances utilisées pour la propulsion des véhicules ou la production de matières diverses.

Il y a bien longtemps que l'homme a découvert le PÉTROLE. Déjà, dans l'Antiquité, certaines peuplades avaient essayé de s'éclairer à l'aide d'un liquide brunâtre qui remontait à la surface du SOL. Plus tard, les Romains apprirent à badigeonner les coques de leurs navires à l'aide de bitume afin de protéger le bois contre les INSECTES et l'attaque de l'EAU de MER. En 1859, le colonel DRAKE, ayant découvert du pétrole en Pennsylvanie (États-Unis), en tira un liquide qui permettait de s'éclairer et des huiles pour graisser les machines à vapeur. Aujourd'hui, le raffinage permet de tirer du pétrole brut une infinité de substances et non pas seulement des CARBURANTS pour autos et avions. Le pétrole brut permet par exemple d'obtenir, après raffinage, des MATIÈRES PLASTIQUES, de l'asphalte, de la cire, du nylon, des colorants, des insecticides, des DÉTERGENTS, du caoutchouc synthétique, des produits protecteurs du bois, et même des médicaments !

Raffinage

Rayons Alpha
RAYONS ALPHA 1 référence trouvée

Atomes d'hélium éjectés en un flux continu par des ÉLÉMENTS radioactifs comme le radium tandis qu'ils se transforment lentement en plomb.

Deux ANS après sa découverte par PIERRE ET MARIE CURIE en 1898, ce fabuleux métal qu'est le RADIUM pose encore des énigmes aux physiciens. L'une d'entre elles intéresse plus particulièrement un savant britannique, Lord Rutherford. Ce dernier cherche à savoir pourquoi on trouve toujours de l'HÉLIUM à l'intérieur des récipients abritant du radium. Lord Rutherford finira par élucider ce mystère : il découvrira que des ATOMES d'hélium s'échappent du radium en jets continus. Comme des projectiles, les atomes d'hélium fusent de toutes parts d'un fragment de radium aussi minuscule soit-il. Ces projectiles s'évadent à la vitesse de 20.000 kilomètres à la seconde. Le physicien anglais donnera à ces projectiles le nom de rayons alpha. Composés d'atomes d'une extrême légèreté, ces rayons ne sont pas très pénétrants : une mince couche d'AIR, une feuille d'aluminium, un vêtement de caoutchouc suffisent pour nous protéger extérieurement de leurs effets.


RAYONS BÊTA

Radiations ayant pour origine des électrons éjectés avec plus ou moins de force par les ATOMES de certaines substances et notamment du radium.

Trois taches blanches bien distinctes, qui apparaissent lorsqu'une plaque photographique est déposée à quelque distance de sels de RADIUM, à l'intérieur d'une pièce parfaitement obscure, passionnent les savants vers 1900. L'une des trois taches, celle du milieu, ne change jamais de place quelle que soit la puissance de l'AIMANT que l'on intercale entre les sels de radium et la plaque photographique. PIERRE ET MARIE CURIE donnent le nom de RAYONS GAMMA aux rayons qui provoquent cette tache centrale. Lord Rutherford, lui, découvrira l'origine des rayons qui provoquent la deuxième tache et qui se laissent facilement dévier par un aimant : il les appellera RAYONS ALPHA. Reste le rayonnement provoquant la troisième tache. Il est moins puissant que celui des rayons gamma mais plus fort que celui des rayons alpha. Pierre et Marie Curie découvrent que ces rayons sont provoqués par des ÉLECTRONS éjectés par le radium à quelque 200.000 kilomètres à la seconde : ils leur donnent le nom de rayons bêta.

Rayons Bêta

Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011