Livres de S-F J'ai Lu Retour Menu  Accueil

TitreL'Anneau-Monde     AuteurLarry NIVEN     GenreS-F


Les Livres   > Différentes éditions :   J'ai Lu - SF/Fantasy  :  Opta - Galaxie Bis  :  Opta - Galaxie Bis  :  Mnémos  :  Opta - Club du Livre Anticipation

Les Couvertures
Toutes les couvertures
01 -L'Anneau-Monde(1970)- n° 3527
> Prix : - HUGO 1971 - NEBULA 1970 - LOCUS (SF) 1971
02 -Les Ingénieurs de l'Anneau-Monde(1979)- n° 3893
03 -Le Trône de l'Anneau-Monde(1996)- n° 166 (Mnémos)
04 -Les Enfants de l'Anneau-Monde(2004)- n° 177 (Mnémos)

L'Histoire par Jean-Marie PLUSQUELLEC   le 24/06/2001.

Un Marionnettiste (race extra-terrestre à 2 têtes et 3 pattes, poltronne, mais à la technologie très avancée) vient sur Terre pour constituer une équipe qui l'aidera à percer le mystère qui entoure une planète. Celle-ci, l'Anneau-Monde, se présente sous la forme d'un cercle de 600.000 kilomètres de long sur 1.500 kilomètres de large !
Quelle race l'habite ? Sont-ils aussi dangereux que leur potentiel semble démontrer ? ...


Mon Avis par Jean-Marie PLUSQUELLEC   le 24/06/2001.

Ce roman présente de nombreux aspects séduisants, dont l'écriture, très agréable, grâce au talent de conteur de Larry Niven qui mèle avec succès explications techniques avancées, déductions diverses et pensées intimes. Il y a aussi les personnages, différents aussi bien physiquement que mentalement qui, en opposant leurs modes de pensée, offrent de réjouissantes joutes verbales, ce qui augmente la tension au fur et à mesure que chacun se dévoile. Et enfin, il y a l'anneau-monde lui-même, avec son immensité et son mystère...

Tout ceci est vraiment merveilleux et passionnant et j'insiste sur ces points, oui, mais voilà, on a malgré tout l'impression de "pédaler dans le vide" et de faire du sur-place malgré l'arrivée sur la planète et les découvertes des aventuriers. Ce qui est un comble quand on découvre une planète de cette taille !

Et comme j'ai refermé le livre avec ce sentiment, j'en garde un souvenir très mitigé, entre plaisir de lecture et ennui de ne pas avoir vu l'histoire "démarrer" à un moment pour apporter des réponses à toutes les questions posées !

Bref, trop de théorie et pas assez de pratique. Dommage...

PS : Je ne sais pas encore si je lirai la suite...



Votre Avis


par GORKY   le 31/07/2001.
Original, intriguant, passionnant !
Tels sont les termes qui pourraient résumer "l'Anneau-Monde".

Au début, je dois dire que j'étais plutôt sceptique; un monde artificiel, en forme d'anneau, aux proportions titanesques, et de surcroit disposé autour d'une étoile... tout ceci me paraissait invraisemblable.
Mais, petit à petit, j'ai compris mon erreur : l'auteur fait appel à de multiples connaissances scientifiques et à de nombreuses descriptions, de telle sorte que l'ensemble devient rapidement cohérent !

Les personnages, quant à eux, ne manquent pas de profondeur et ne cessent d'évoluer malgré leurs caractères très affirmés.
A cela, ajoutez une histoire propice à de nombreuses découvertes et surprises et vous obtenez une oeuvre majeure de la science-fiction !

La suite est de la même veine. On y retrouve la cohérence de "l'Anneau-Monde", le caractère des personnages ressort toujours autant, et le roman réserve encore bien des découvertes.
Si vous êtes resté sur votre faim précédemment, "les Ingénieurs de l'Anneau-Monde" vous satisfera.
Dans le cas contraire, c'est l'occasion de retrouver un univers passionnant, dans une suite plus longue.

On peut toutefois regretter un certain manque d'innovations, le but de cette oeuvre étant clairement de répondre à certaines questions restées en suspend à la fin de "l'Anneau-Monde". D'autre part certains passages auraient peut-être gagnés à être plus courts.



par LUDOVIC747   le 04/03/2002.
Chef-d'oeuvre absolu, et vraisemblablement inégalé, de la science-fiction et du space-Opéra ultra moderne.

Dès le début, la construction psychologique des protagonistes est époustouflante.
Trois races sont réunies pour constituer l'équipe d'exploration du mystérieux objet apparu sur des photos spatiales et qui ne peut être qu'un objet fabriqué de la taille d'un système solaire.

La description intellectuelle et physique des diverses races, de leurs civilisations, de leur histoire et de leurs guerres est passionnante et d'une savoureuse complexité, ainsi que les démêlés des protagonistes qui doivent monter l'expédition.

La quête, à bord du vaisseau spatial nommé "Foutu Menteur", de construction marionnettiste et qui fonce dans l'espace vers l'objet inconnu, est une épopée fabuleuse dont la fascination ne faiblit pas, jusqu'à la découverte et l'exploration de l'anneau, gigantesque planète, qui entoure son propre soleil.

Ce récit quasi épique est comme un souffle, qui vous donne la chair de poule d'un bout à l'autre.
Chaque ligne de l'écriture magnifique de Larry Niven mérite d'être savourée.
Il est vrai qu'on est étonné et presque déçu quand l'aventure se termine, car on est obligé de "redescendre" à regret.

Un livre, après lequel on ne voit plus jamais l'univers de la même façon.

A noter que c'est dans ce livre qu'est vraisemblablement "piquée" l'idée des épées-laser de StarWars. Ici elles se nomment épées variables.



par Sylvain GAY   le 16/06/2003.
J'ai trouvé la suite meilleure et plus intéressante que le premier volume. Larry Niven abandonne certaines idées qui ne fonctionnaient pas bien à mon avis dans le premier roman.
Il parvient à donner de l'ampleur à son récit dont l'enjeu devient la survie de milliards d'être vivants intelligents. Par ailleurs, il intègre de façon magistrale certains éléments (le "fil", les "Paks") provenant de certains de ses autres romans comme "Protecteur" qui date de 1973.

Larry Niven a écrit "son" Histoire du Futur et en anglais, ses "Tales of the Known Space" sont très connus. Dommage que seule une partie d'entre eux aient été traduits en français !



par Jean-Marie PLUSQUELLEC   le 01/09/2003.
J'ai finalement lu la suite et je ne le regrette pas car Larry Niven est toujours aussi plaisant à lire et parce que les personnages s'impliquent bien plus que dans le premier !
Leur opposition d'idéologie est aussi plus marquée et offre encore un jeu de chat à la souris plein de suspense et de tension.

Par contre, tout comme Gorky, je pense qu'il y a parfois des baisses de régime un peu longues et que l'anneau-monde garde encore pas mal de secrets... même si un bon coin du voile a enfin été levé.




J'attend vos commentaires, n'hésitez pas à les rajouter en cliquant ICI !


Dernière modification de cette page le Lundi 1er Septembre 2003