Livres de S-F Pocket - SF Retour Menu  Accueil

TitreDune     AuteurFrank HERBERT     GenreS-F


Les Livres

Les Couvertures
Toutes les couvertures
01 -Dune(1965)- n° 5069 [Tome 1]
02 -Dune(1965)- n° 5070 [Tome 2]
> Prix : - HUGO 1966 - NEBULA 1965
03 -Le Messie de Dune(1969)- n° 5073
04 -Les Enfants de Dune(1976)- n° 5167
05 -L'Empereur-Dieu de Dune(1981)- n° 5245
06 -Les Hérétiques de Dune(1984)- n° 5322
> Prix : - "COSMOS 2000" 1986
07 -La Maison des Mères(1985)- n° 5387

L'Histoire par Walter MARINELLA   le 17/03/1999.

Dans tout l'empire il n'existe pas de planète plus inhospitalière que Dune; partout un désert brûlant et d'énormes dunes de sable sous lesquelles courent des vers géants. C'est pourtant la planète la plus convoitée aussi car née du désert, l'Epice de Longue Vie et de Prescience est la plus grande richesse de l'Univers et sa valeur n'a pas de prix. Elle permet de deviner l'avenir, d'assurer les voyages spatiaux et d'allonger la durée de vie. Qui possède Dune possède l'Epice et donc le pouvoir. Paul Atreides, le jeune prince rebelle sera celui-là, mais il s'apercevra aussi que conquérir le monde, c'est le détruire.


Mon Avis par Walter MARINELLA   le 17/03/1999.

La grande fresque cosmologique des années 70, la plus riche et la mieux construite.
L'auteur Franck Herbert y développe le thème récurrent de son oeuvre : l'écologie; le tout teinté de réferences théologiques et philosophiques.

Cette saga est surtout connu pour ses 2 premiers volumes qui comptent l'initiation, la gloire et la chute de Paul "Muad'ib" Leto qui par vengeance deviendra prophète et maître de l'Univers.



Votre Avis


par Laurent BOISSY   le 09/08/2000.
Ce livre n'a d'égal à sa complexité que son génie.
Le premier volet (Dune) est une oeuvre majeure de la Science-Fiction. On en a fait un film incohérent, bourré d'erreurs, compréhensible uniquement par les gens ayant lu le livre, ceux-là même qui ne pouvaient pas aimer le film.

Les 2 premiers tomes (Dune) sont les meilleurs et on peut se contenter de ne lire qu'eux.
Le troisième est une transition, sans grand intérêt, à moins de vouloir lire les 4 volumes qui restent, qui forment de la bonne SF.



par Jean-Marie PLUSQUELLEC   le 02/12/2000.
Que dire de plus, si ce n'est en rajouter une couche en disant que je pense également que le troisième volet de DUNE est en complète rupture avec les fantastiques 2 premiers tomes et que la suite exige des goûts différents que tout le monde n'a pas forcément.

Moi, personnellement, le côté humain de Paul "Muad'id" m'avait énormément plu, mais son passage au statut de Dieu omniscient grâce à des bestioles qui se collent à lui (c'est le souvenir vieux de 10 ans que j'en ai) m'avait franchement fait tomber le bouquin des mains !



par Christine NEUNREUTHER   le 17/12/2000.
Effectivement, il s'agit là d'un des lives cultes de la sf.

Pour ma part, j'ai lu la saga en entier et je dois avouer que les deux premiers tomes sont plus à comprendre que les suivants (notamment les successions de gholas et les intrigues des soeurs de la dispersion). J'ai surtout eu l'impression que le succès des premiers tomes l'a poussé à continuer une histoire à laquelle il ne parvient que difficilement à mettre fin (et encore, il se laisse le champ libre pour une suite eventuelle).

Sinon, c'est vrai que c'est une histoire fascinante par sa complexité et par son attachement à créer une société de toute pièce, même si elle n'est pas si éloignée que ça de la nôtre en fait.

Pour finir je voudrais plaider pour le film qui en a été fait, car je l'avais vu bien avant de lire les livres et il m'a vraiment donné envie d'en savoir plus. L'ambiance musicale et surtout lumineuse correspond bien à l'image qui émane du livre. Même si c'est vrai qu'il ne traduit pas toute sa complexité, au moins nous permet-il de ressentir une certaine atmosphère.

Et pour ceux que ça intéresse, j'ai récemment entendu à la radio, qu'une adaptation sous forme de série télé venait de sortir aux U.S.A. et connaîtrait un franc succès.



par Isabelle POPOVICS   le 10/12/2001.
Comme tous les précédents avis, j'ai été conquise par les 2 premiers tomes. A dévorer pour ceux qui ne connaissent pas encore ce cycle.

La suite n'est nullement obligatoire, étant beaucoup plus basée sur le suivi d'une politique à très long terme (2000 ans...), que sur des aventures comme les 2 premiers chapitres.

Le film m'a énormément déçu, ne serait ce qu'en enlevant, à mon goût, le côté humain des personnages : j'ai eu l'impression de regarder un film biblique des années 60 !



par Ugo DEGRIGNY   le 17/12/2001.
Dune est une véritable oeuvre de science-fiction et l'exotisme du récit n'est qu'un prétexte pour porter le message de Frank Herbert : écologique bien sûr, mais pas seulement.

Ce livre a du corps et quelque chose à dire, c'est de là que vient sa complexité que beaucoup peuvent trouver rebutante. Et pourtant, Dune saura récompenser tout ceux qui fouleront ses sables...

Je précise que Dune est une trilogie même si elle est édité en deux tomes, les titres des trois livres sont : "Dune", "Muad'Dib" et "Le Prophète".

En ce qui concerne les autres livres de la série, je dirai qu'ils sont plus des histoires que des messages, et donc, toujours dépaysants, mais moins intéressants. D'ailleurs ils n'étaient pas prévus à l'origine et on peut trouver des incohérences dans le fil des récits des différents livres de la série par rapport aux annexes originelles de Dune.
Frank Herbert était prophète, ensuite il est devenu écrivain.

Les produits dérivés reflètent bien le problème qu'il y a à concilier le message de Dune et le commercial... Le scénario du film n'a pas grand chose à voir avec l'histoire et pris seul, ce n'est pas un très bon film de SF. Il y a eu des jeux vidéos, plus inspirés du film que l'histoire. Dune 2 à lancé le genre très prisé de la stratégie en temps réel, mais son scénario est à des années-lumières de l'histoire.
Récemment il est sortit une nouvelle adaptation (cité plus haut), à la télévision cette fois, et en trilogie, comme le récit original. Avec ce temps supplémentaire on aurait pu espérer que cette fois enfin les scénaristes ne tailleraient pas à la serpe : malheureusement cette espérance est déçue.
Chaque moment clef du texte est modifié par des dialogues de sitcom, et tous les effets tombent à plat. En plus, contrairement au film, les images et le design est moche. Dune ne contient pas beaucoup de descriptions mais certaines choses sont précises, les ornis par exemple. Las, les ornis de télévision sont cubiques et n'ont plus rien à voir avec un "gros insecte somnolent".

Dune est un livre, celui qui l'adaptera sur un autre support n'est peut-être pas encore né ?



par Elendil   le 05/08/2002.
Les 2 premiers tomes de la série sont effectivements très bons, mais reste de la sf classique, avec des aventures et un monde fantastique...

Le troisième volet, comme pour la majorité d'entre vous, m'a un peu déçu...
En revanche, les quatre autres livres sont pour moi les meilleurs et contrairement à ce qui a été dit, le cycle devait se terminer à l'origine avec "L'Empereur Dieu de Dune".
Frank Herbert y expose ses critiques sur la politique, la religion, sur le comportement des individus en société qui sont _vraiment_ très interessants.
Bien sûr, on peut retrouver ces théories dans des bouquins de sociologie, etc.., mais l'exploit de Frank Herbert tient justement dans le fait qu'il a réussi à les insérer dans un cycle de science-fiction.

Pour ma part, la lecture du cycle de Dune a été un moment de plaisir à découvrir la complexité du monde qu'il a créé, mais aussi de réflexion et de critique personnelle.
Les livres qui sont susceptibles de vous faire remettre en question vos propres jugements (à vous de juger) sont malheureusement trop rares dans la sf, c'est à mon avis ce qui fait du cycle de Dune une oeuvre majeure de la science-fiction.



par David GELLE   le 20/01/2003.
Dune est selon moi l'un des meilleurs cycles de science-fiction jamais écrit.

La complexité des livres est issue de plusieurs composantes :
- géopolitique
- commerciale
- sélection génétique
- religion
- divination.

Néanmoins, cette multitude de composantes n'est pas un frein à la lecture et à la bonne compréhension. L'univers du cycle est riche, les personnages fouillés et la description poussée.

A mon sens, étant amateur de jeux de rôle, j'ai apprécié "L'Empereur dieu de Dune" encore plus que le reste pour son aspect ultime en terme de puissance.
Je pense comme dit dans les précédentes critiques que Franck Herbert aurait du arrêter à ce tome le cycle.

Le concept de "gola" (réplicateur utérin) a été repris comme concept dans d'autres oeuvres.
Je ne sais pas si Franck Herbert a été le premier à l'énoncé.



par Vincent SWID   le 03/03/2003.
J'ai un peu de mal à comprendre cette unanimité en faveur des deux premiers tomes et la rupture apparemment généralisée avec les suivants...
Personnellement, si les deux premiers tomes m'ont (évidemment) fasciné, j'avoue avoir été également émerveillé par leur suite.

Alors que l'action de Dune se limite à 1 planète et à 1 opposition, celle des Harkonnens et des Atréides, les deux livres suivants, "L'Empereur-Dieu de Dune" et les "Enfants de Dune", nous permettent enfin de mieux apprécier le rôle central de la planète Dune dans la galaxie. De nouveaux adversaires apparaissent, aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur, de sombres complots voient le jour...
ET, PLUS IMPORTANT ENCORE, les personnages cessent enfin d'être déséspérément manichéens !!!
Fini la lutte entre gentils Atréides et méchants Harkonnens, on découvre l'influence du pouvoir, de la religion, etc. sur les actions de chacun.
Rien que pour ça, la lecture de ces deux tomes est indispensable !

Pour ce qui est du tome 5, je ne vais pas le nier, c'est celui qui m'a paru le plus interminable. L'action est minimale. Mais quand on arrive à la fin, tout s'éclaire... et cette histoire d'amour est quand même très touchante, non ?
Par la suite, la cohérence en prend un coup. Les tomes 6 et 7 m'ont laissé sur ma faim, et le tout dernier chapitre m'a tout bonnement écoeuré.
Je conseille à ceux qui ne l'ont pas lu de déchirer les pages correspondantes et de les brûler rapidement !

D'ailleurs j'aimerais bien entendre quelques avis à ce sujet...



par Shaft   le 01/12/2003.
Je viens de relire la totalité du cycle et les deux premiers tomes sont en effet LA référence.

La suite reste, pour moi, un des meilleurs cycles de la littérature de science-fiction.
Quand au "fameux" dernier chapitre de "La Maison des Mères", je l'ai plutôt interprété comme un "adieu" de l'auteur (dans le rôle du jardinier) et de sa femme Bev.

J'ai noté l'affection particulière qu'a Franck Herbert pour les personnages de Ducan Idao et de Miles Teg.



par Julien   le 20/03/2004.
Personnellement, je trouve que la saga va crescendo mais qu'on reste sur sa faim : la maison des mères devait avoir une suite, mais Frank Herbert est décédé avant de l'avoir terminé hélas.
Après tout, le tome 7 reste vague quant à la menace qui forçait les honorés à revenir de la dispersion...




J'attend vos commentaires, n'hésitez pas à les rajouter en cliquant ICI !


Dernière modification de cette page le Samedi 20 Mars 2004