Livres de S-F Denoel - Folio SF Retour Menu  Accueil

TitreLe Jeune Homme, la Mort et le Temps     AuteurRichard B. MATHESON     GenreS-F


Les Livres   > Différentes éditions :   Denoel - Présence du Futur  :  Gallimard - Folio SF

Le Jeune Homme, la Mort et le Temps
01 -Le Jeune Homme, la Mort et le Temps(1975)- n° 34
> Prix : - WORLD FANTASY 1976

L'Histoire par Jeanne   le 05/01/2004.

Un homme de 36 ans va mourir dans 3 mois. Et comme tout homme devant cette situation, il est tenté de faire un bilan de sa vie; mais voilà, sa vie, jusque là, n'a été que du vide. Pour ses 3 derniers mois à vivre, il décide de prendre la route et de divaguer à la recherche, peut-être, du temps perdu...
Il se retrouve dans un vieil hôtel où règne le passé. Il sombre dans une sorte de psychose. Puis, arrive le jour où il voit la photo d'une belle femme. Il tombe amoureux de cette femme et cherche à la connaître comblant cette furieuse envie, non seulement d'être aimé, mais surtout d'aimer.
On découvre le profil de la femme qu'il aime : une actrice ayant vécu au XIX siècle. Puis, c'est sa vie qui nous est dévoilée, par les livres qu'à trouvé Richard (le jeune homme) : depuis le jour du 11 novembre 1886, elle changea radicalement, après 10 mois de solitude passés loin de tout, elle ne se consacra qu'à son travail, affichant sur son visage cette expression de tristesse indescriptible... Au fil de sa lecture, il se rend alors compte qu'il n'est fait que pour aimer Élise McKenna.
Pris d'une folie maladive, l'homme cherche à voyager dans le temps, par le contrôle mental. Enfin, il se retrouve en 1886, le 11 novembre, dans ce même hôtel...


Mon Avis par Jeanne   le 05/01/2004.

Cette première partie du roman est prenante.
L'auteur a une telle aisance à nous transmettre les sentiments du personnage, son désespoir, sa haine et sa colère, sans pour autant tomber dans le pathétique niais, que c'en est terrifiant.
Car, son ton est amer, acerbe, et le personnage est vrai. On a mal pour lui. Le narrateur économise des mots, il n'a pas le temps, il va mourir ! Et il est absolument obstiné à vouloir à tout prix trouver cet amour, il ne veut pas mourir sans avoir connu ce qu'il lui a toujours manqué !

La deuxième partie est radicalement différente.
Plus de découragement, plus d'amertume : seul subsiste l'espoir de voir cette femme. Il tombe malade en la rencontrant sur la plage, et à entendre ses mots : "c'est vous ?".
On comprend au fil du récit pourquoi, depuis ce jour, tout changea dans la vie d'Élise.

Il y a certaines longueurs (quant à l'enlèvement de Richard et les "je t'aime" à tout bout de champ) mais elles sont vite noyées sous la pertinence de ce roman, qui, pour n'avoir pas la prétention de nous faire réfléchir, nous fait bien rêver et voyager.
Le tout est jalonné de commentaires du frère du narrateur qui nous prévient : le jeune homme délire, obsédé par sa mort imminente, par le temps si restreint qui le sépare de sa fin.

A lire !



Votre Avis


par Ely   le 30/05/2010.
Les 50 premières pages du roman ne sont guère convaincantes : le style est minimaliste, presque parlé, le voyage dans le temps complètement fantaisiste...
Et puis, il y a cette rencontre, cette passion naissante, et là le récit prend toute son ampleur et devient davantage une belle histoire d’amour auréolée de fantastique.



par Luciole   le 30/05/2010.
Je viens de terminer ce livre et je me suis empressée d'aller sur internet pour connaître un peu mieux l'auteur et les sources de ce roman passionnant.
J'ai, en effet, beaucoup apprécié les recherches philosophiques sur le temps et comment le personnage parvient à revenir en 1896.
J'ai également beaucoup aimé la façon dont Richard évoque ses sentiments. Comment il définit cette rencontre mystérieuse et unique...




J'attend vos commentaires, n'hésitez pas à les rajouter en cliquant ICI !


Dernière modification de cette page le Dimanche 30 Mai 2010