Livres de S-F J'ai Lu Retour Menu  Accueil

TitreLa Moïra     AuteurHenri LOEVENBRUCK     GenreFantasy


Les Livres   > Différentes éditions :   J'ai Lu - SF/Fantasy  :  Bragelonne  :  Bragelonne

Les Couvertures
Toutes les couvertures
01 -La Louve et l'Enfant(2001)- n° 6757
02 -La Guerre des Loups(2001)- n° 6935
03 -La Nuit de la Louve(2002)- n° 7331

L'Histoire par Samuel REICHENBACH   le 22/10/2001.

Alors que l'antique peuple des Tuathanns resurgit du fin fond des montagnes pour reconquérir ses anciennes terres, une jeune orpheline, Aléa, découvre un corps enfoui dans le sable... C'est ainsi que démarre une fantastique épopée à travers le pays de Gaelia, car la jeune fille doit désormais aussi redouter le terrible Maolmòrha...


Mon Avis par Samuel REICHENBACH   le 22/10/2001.

Une superbe histoire, emplie de poésie, et incluant tous les ingrédients pour donner jour à une superbe saga (prévue en 3 volumes).

A conseiller à tous, et plus particulièrement (MAIS PAS UNIQUEMENT !!!) aux amatrices de Fantasy, puisque, pour une fois (non, il y en a d'autres, mais ce n'est pas la majorité), le premier rôle est attribué à une jeune fille...



Votre Avis


par Alea LALECTRICE   le 18/04/2010.
Je suis daccord avec Samuel, c'est une trilogie superbe ! Mais, la fin déçoit.

Alea est une jeune fille de 13 ans, orpheline et voleuse, elle habite dans l'île Gaelia, elle va recevoir un pouvoir étrange et puissant. Et bien sûr, la magie ne rend jamais la vie simple.
Pourchassée de tous les côtés, seul son incroyable force de caractère, sa tenacité et son amour de la vie lui permettra d'avancer sur la voie de la sagesse et de changer son monde.

Ce qui est bien, pour ceux qui n'aiment pas lorsqu'il y a pleins de combats d'orcs ou d'autres créatures, c'est qu'il n'y en a pas de trop dans cette trilogie.

Un dérivé de "La Moïra" est paru chez les Editions Bragelonne, "Gallica" qui est la suite de "La Moïra".



par Marc CHAUVEL   le 18/04/2010.
Pour commencer, je vous annonce la couleur : je n'ai pas aimé ce bouquin.

Le monde est d'une grande platitude, sans innovation (magie ultraclassique, méchant ultraméchant, style celtico-n'importe quoi, etc...) sans grande imagination (il suffit de voir la carte, photocopie de l'Irlande, pour s'en convaincre) et surtout très mal décrit (je vous renvoie à tout ce qui concerne la tour des druides)

L'intrigue ne relève pas le niveau, même si ce n'est pas le point le plus noir.
En fait, ce sont les personnages qui m'attristent, aucun ne retient l'attention, leur caractère est nivelé à zéro, leurs motivations ne sont pas crédibles,...
Pour combler le tout, l'intrigue parallèle avec la louve, principale originalité de ce roman, n'apporte strictement rien à l'histoire. En fait, on dirait qu'elle arrive comme un cheveu sur la soupe...

Bref, tout cela manque de saveur.
Cette histoire m'a donc terriblement déçu.

A lire les avis sur divers sites, on croirait que la Moira est un grand classique de la fantasy française !
Si c'est le cas, eh ben il ne nous reste plus qu'à nous consacrer exclusivement aux oeuvres anglosaxonnes.



par Amy   le 18/04/2010.
Je l'ai trouvé trop bien, c'est un livre à lire absolument.
Aléa est une excellente heroïne !!
Mais la fin est trop rapide, c'est le seule inconvénient.



par Elanor   le 25/04/2010.
"La Moïra", c'est trop bien et je vous conseille la suite, "Gallica", qui raconte l'histoire du fils de l'héroïne de la Moïra (il faut dire que cette trilogie se finissait un peu en queue de poisson...).


par Floriane LOIZEAU   le 08/05/2010.
J'ai trouvé ce livre génial !
J'aime la relation qu'a Alea avec sa louve.
Le monde entier doit lire cette trilogie, il ne faut pas la manquer !



par Jean-Félix PÉTRAUD   le 09/05/2010.
Ce sont vraiment des livres de pur plaisir qui nous révèlent un univers avec de multiples facettes et une histoire très prenante et bien écrite.
Des héros, une compagnie, c'est vraiment génial mais je n'en dis pas plus.
A lire absolument.




J'attend vos commentaires, n'hésitez pas à les rajouter en cliquant ICI !


Dernière modification de cette page le Dimanche 9 Mai 2010