Livres de S-F J'ai Lu Retour Menu  Accueil

TitreLa Saga des Étoiles     AuteurEdmond M. HAMILTON     GenreS-F


Les Livres   > Différentes éditions :   Le Rayon Fantastique  :  J'ai Lu - SF/Fantasy  :  J'ai Lu - SF/Fantasy  :  Opta - Club du Livre Anticipation

La Saga des Étoiles
01 -La Saga des Étoiles(1946)- n° 6794

L'Histoire par Jean-Marie PLUSQUELLEC   le 17/03/1999.

John Gordon, un petit employé New-Yorkais accepte d'échanger temporairement son esprit avec Zarth Arn, un scientifique vivant 200.000 ans plus tard. Mais une guerre se déclenche et l'oblige à assumer le rôle de Zarth Arn, qui est également prince, pour défendre l'Univers.


Mon Avis par Jean-Marie PLUSQUELLEC   le 17/03/1999.

Voilà une histoire comme je les aime !

John Gordon se trouve entrainé malgré lui dans une guerre spatiale avec les inévitables problèmes d'alliances et de traitrises qui en découlent alors qu'il doit préserver le secret de Zarth Arn vis à vis de sa famille, de sa fiancée et de ses ennemis.

L'histoire est captivante car elle possède de multiples rebondissements, des personnages attachants et surtout un "méchant" avec un charisme fantastique !

La seconde partie est tout aussi intéressante que la première grâce à un "bestiaire" d'extra-terrestes possédant des pouvoirs mentaux et au talent de conteur de Edmond Hamilton qui réussit encore à nous faire apprécier tous ses personnages.



Votre Avis


par EBOURIFON   le 24/09/2000.
Deux livres superbes, grotesques et grandioses.
Le Space-Opéra dans toute sa splendeur, avec un oubli total d'une quelconque réalité scientifique, mais on se prend à aimer john, et sa belle reine, et même l'infâme Skhor Khan.

Du grand Hamilton (qui est aussi le papa du "Capitaine Flam") pour les connaisseurs, on reconnaitra le style).



par LUDOVIC747   le 05/11/2001.
C'est une histoire fondée presque uniquement sur les péripéties.
Ce n'est pas réellement de la SF;
Avec les mêmes rebondissements, en changeant les pistolets atomiques pour des épées ou des colts, et les vaisseaux spatiaux pour des carrosses ou des diligences, vous obtenez "Les trois mousquetaires" ou "Le train sifflera trois fois" ou même "Touchez pas au Grisbi" avec des pistolets automatiques et des limousines.

Bref, les protagonistes s'expliquent tout au long du livre à coups de pistolets qui tirent des pastilles atomiques et se poursuivent à travers l'espace à l'aide de vaisseaux spatiaux pour empêcher une révolution de Palais dans le fief de l'empereur et repousser une attaque galactique des traîtres et les deux camps ont chacun une arme secrète, mais celle des gentils est meilleure.

Le héros est un homme du 20ème siècle projeté 200.000 ans plus tard dans la peau d'un prince amateur d'échange d'âme et de corps; Il tombe amoureux de la belle princesse. Un peu comme "Flash Gordon" sur la planète Mongo.

En fait, il n'y a aucune analyse politique, philosophique, économique, scientifique, psychologique ou autre; c'est juste une description d'actions, un western spatial comme la "Guerre des étoiles" où les déplacements et les combats tiennent toute la place.
La peinture du monde est plutôt pauvre, celle de la société inexistante.

Ce n'est pas désagréable à lire, mais c'est vieillot et simpliste; on voit que cela a été écrit avant l'âge d'or de la SF; C'est très inférieur aux chefs-d'oeuvre du Space opéra comme le cycle de "Tschaï" par exemple ou "L'Anneau-Monde";
Même l'assez ennuyeux "Empire de l'Atome" de Van Vogt, qui traite d'un sujet très similaire, est beaucoup plus fouillé sur le plan psycho-politique.



par Christian MARCHANDON   le 18/11/2002.
Un excellent space opéra.

On peut peut-être s'étonner qu'un auteur américain imagine une société du futur gouvernée par un empereur, des rois, des barons et des comtes plutôt que par une constitution style USA. Et évidemment, c'est un américain de la fin des années 40 qui est le héros. Mais cela passe aisément.
Les bons sont très bons, les méchants très méchants (sauf leur chef qui finit par attirer une certaine sympathie).
Cela reste très agréable à lire (j'ai lu ces livres ado, et je viens de les racheter !).
Mais je pense qu'hamilton a fait beaucoup mieux dans "Les Loups des Étoiles".




J'attend vos commentaires, n'hésitez pas à les rajouter en cliquant ICI !


Dernière modification de cette page le Lundi 18 Novembre 2002