Livres de S-F Divers Retour Menu  Accueil

TitreSpecies Technica     AuteurGilbert HOTTOIS     GenreS-F


Les Livres

Species Technica
01 -Species Technica(2002)- [Vrin]

L'Histoire par Julien MAWART   le 18/08/2003.

André Gillian, auteur de livres sur la philosophie de la technique, est hanté par la disparition de sa femme et de son fils, disparition qu'il attribue à Anarchec, un mouvement technophobe extrémiste que son opinion proscientifique a pu choquer. Cette même opinion lui vaut d'être invité dans un institut de cybernétique...
Le roman est prolongé par un dialogue philosophique autour de "Species Technica" vingt ans plus tard.


Mon Avis par Julien MAWART   le 18/08/2003.

"Species Technica" est un roman à la destinée particulière : lorsque son auteur le présente en 1981 aux différents éditeurs de SF, il reçoit immanquablement la même réponse : trop philosophique pour une collection visant un public populaire.

Convaincu de l'appartenance de son roman à la SF, il refuse de le proposer à des éditeurs plus traditionnels et finalement, oublie son manuscrit. Pour l'exhumer 20 ans après.

Ouh lala ! un philosophe qui fait de la SF ! auront vite fait de s'exclamer les puristes avant de se sauver en courrant. On peut en effet craindre de ces profanes faisant une excursion dans la SF en ayant ni la culture ni les références nécessaires à cet exercice.
Gilbert Hottois n'est pas de ceux-là, on peut même dire que pour un philosophe, c'est un expert en SF. Il a notamment coordonné la rédaction de deux ouvrages consacrés au genre : "Science-fiction et fiction spéculative" (éditions de l'université de Bruxelles, 1985) et "Philosophie et science-fiction" (Vrin, 2000). Autant dire qu'il en connaît les codes !

Hottois écrit ce qu'il préfère nommer de la "technoscience-fiction", où la réflexion est basée sur l'évolution technoscientifique, dégageant les questions philosophiques y étant liées (bioéthique, transcendance opératoire,...) ainsi que les problèmes de société qui en découlent (opposition technophiles-technophobes,...).
Là encore, Gilbert Hottois est dans son élément (il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur la philosophie de la technique et la bioéthique). Et le mieux dans tout ça est que l'humain n'est pas oublié et le scénario bien construit (tout en étant assez classique).

Le dialogue philosophique qui suit est la cerise sur le gâteau.
Proposant plusieurs lectures du roman (psychanalytique, d'un point de vue politique ou bioéthique,...), il pousse très loin les thèmes abordés dans "Species Technica". Fourmillant de références (de Legendre à Wittgenstein), certains de ses passages sont assez difficiles pour qui n'a qu’une expérience sommaire de la philosophie (moi par exemple).

En bref, un livre riche, dense mais difficile, que je conseille vivement à tous les science-fictionnaires avertis.



Votre Avis

J'attend vos commentaires, n'hésitez pas à les rajouter en cliquant ICI !


Dernière modification de cette page le Lundi 18 Août 2003