Citations A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z ?
Retour Menu  Accueil


r   17 auteur(s)
  66 citation(s)

FRANCOIS RABELAIS (1494 - 1553) :
Romancier français
L'appétit vient en mangeant.
Science sans conscience n'est que ruine de l'Ăąme.

FERNAND RAYNAUD (1926 - 1973) :
Comique, acteur et chanteur français
Combien de temps le fût du canon met-il pour refroidir ? - ... - Un certain temps !
Il vaut mieux ĂȘtre riche et bien portant que pauvre et malade.
RĂ©ussir un si beau costume sur un type si mal foutu !

JEAN-FRANCOIS REGNARD (1655 - 1709) :
Dramaturge français
C'est posséder les biens que savoir s'en passer.

HENRI DE REGNIER (1864 - 1936) :
Romancier et poÚte français
Le Français chante faux et pense juste, l'Allemand chante juste et pense faux, l'Italien ne pense pas, mais il chante.
Les femmes ne se souviennent guĂšre que des hommes qui les ont fait rire, et les hommes que des femmes qui les ont fait pleurer.

ERNEST RENAN (1823 - 1892) :
Ecrivain français, auteur de "Histoire des origines du christianisme"
La bĂȘtise humaine est la seule chose qui donne une idĂ©e de l'infini.

JULES RENARD (1864 - 1910) :
Ecrivain français, auteur de "Poil de Carotte"
Penser ne suffit pas : il faut penser Ă  quelque chose.
N'Ă©coutant que son courage, qui ne lui disait rien, il se garda bien d'intervenir.
La mauvaise charité, c'est celle qui offre plutÎt un verre de vin qu'une bouchée de pain.
Il est plus facile d'ĂȘtre gĂ©nĂ©reux que de ne pas le regretter.
Mon ami ne me sert qu'Ă  embĂȘter ceux de mes ennemis qui sont ses amis.
Quand il fait l'éloge de quelqu'un, il lui semble qu'il se dénigre un peu.
Etre heureux, c'est ĂȘtre enviĂ©. Or, il y a toujours quelqu'un qui nous envie. Il s'agit de le connaĂźtre.
Il y a des gens qui retirent volontiers ce qu'ils ont dit, comme on retire une épée du ventre de son adversaire.
La peur de l'ennui est la seule excuse du travail.
La femme est un roseau dépensant.
BĂȘtise humaine. "Humaine" est de trop : il n'y a que les hommes qui soient bĂȘtes.
Cherchez le ridicule en tout, vous le trouverez.
Soyez tranquille ! Je n'oublierai jamais le service que je vous ai rendu.
Dis quelquefois la vérité, afin qu'on te croie quand tu mentiras.
La modestie va bien aux grands hommes. C'est de n'ĂȘtre rien et d'ĂȘtre quand mĂȘme modeste qui est difficile.
Je connais bien ma paresse. Je pourrais écrire un traité sur elle, si ce n'était un si long travail.
Paresse: habitude prise de se reposer avant la fatigue.
Le talent, c'est comme l'argent : il n'est pas nécessaire d'en avoir pour en parler.
Un savant, c'est un homme qui est Ă  peu prĂšs certain.
Il ne faut pas dire toute la vérité, mais il ne faut dire que la vérité.
Nos vertus, nous les devons Ă  l'impuissance oĂč nous sommes d'avoir des vices.
La vieillesse, c'est quand on commence Ă  dire : "Jamais je ne me suis senti aussi jeune".
La joie d'avoir travaillĂ© est mauvaise : elle empĂȘche de continuer.
Un homme de caractĂšre n'a pas bon caractĂšre.
Le sot qui sent sa sottise n'est déjà plus si sot, mais le paresseux peut connaßtre sa paresse, en gémir, et le rester.
Pour nous punir de notre paresse, il y a, outre nos insuccĂšs, les succĂšs des autres.
La paresse a cela de mortel que, dĂšs qu'on en triomphe, on la sent qui renaĂźt.
Je sais nager juste assez pour m'empĂȘcher de sauver les autres.
On place ses Ă©loges comme on place de l'argent, pour qu'ils nous soient rendus avec les intĂ©rĂȘts.
Écrire, c'est une façon de parler sans ĂȘtre interrompu.

JEAN-FRANCOIS REVEL (1924 - ) :
Critique et écrivain politique français
C'est un des principaux arts humains que d'inventer des mobiles moraux Ă  des actes malhonnĂȘtes.
Le temps efface le souvenir des malheurs, jamais celui des fautes. La morsure d'un remords se ravive chaque jour plus cruelle dans notre conscience, Ă  mesure que la vie passe.

ANTOINE RIVAROL (1753 - 1801) :
Polémiste français
Ces mots ont dépassé ma pensée. - Ils n'ont pas dû aller bien loin.
Le silence n'a jamais trahi personne.
La grammaire étant l'art de lever les difficultés d'une langue, il ne faut pas que le levier soit plus lourd que le fardeau.
Si la pauvreté fait gémir l'homme, il bùille dans l'opulence. Quand la fortune nous exempte du travail, la nature nous accable du temps.

GERARD DE ROHAN-CHABOT :
La timidité est le résultat de l'opinion généralement exagérée qu'on se fait du mérite des autres.
La suffisance est une façon pour certains d'accabler les autres de leur infériorité.

FERNANDO DE ROJAS (1465 - 1541) :
Dramaturge espagnol
C'est une erreur de ne pas croire, et une faute de tout croire.
N'est vaincu que celui qui croit l'ĂȘtre.

ROMAIN ROLLAND (1547 - 1614) :
Ecrivain français, prix Nobel de littérature en 1915
Une discussion est impossible avec quelqu'un qui prétend de ne pas chercher la vérité, mais déjà la possÚder.
Le bonheur, c'est de connaĂźtre ses limites et de les aimer.
La fatalité, c'est l'excuse des ùmes sans volonté.
Celui qu'on aime a tout droit contre vous, mĂȘme de ne plus vous aimer.

JULES ROMAINS (1885 - 1972) :
Romancier et dramaturge français, auteur de "Knock"
Les esprits d'élite discutent des idées, les esprits moyens discutent des événements, les esprits médiocres discutent des personnes.
On récompense des écrivains parfois pour leur oeuvre. Pourquoi n'en punit-on jamais ?

ISABELLA ROSSELINI (1952 - ) :
Actrice italienne
Le luxe c'est le superflu qui donne du rĂȘve au quotidien.

JEAN ROSTAND (1894 - 1977) :
Biologiste et académicien français
Mieux vaut obéir sciemment à ses passions qu'avilir sa raison à les justifier.
Les hommes qui disent qu'ils dorment comme des enfants n'en ont certainement jamais eu.
Ce n'est pas le goût du luxe qui est condamnable, mais le sentiment d'y avoir droit

JEAN DE ROTROU (1609 - 1650) :
Dramaturge français
L'ami qui souffre seul fait une injure Ă  l'autre.

JEAN-BAPTISTE ROUSSEAU (1671 - 1741) :
PoÚte français
Les lois sont toujours utiles Ă  ceux qui possĂšdent et nuisibles Ă  ceux qui n'ont rien.
Quand je paie une dette, c'est un devoir que je remplis, quand je fais un don, c'est un plaisir que je me donne.
L'argent qu'on possÚde est l'instrument de la liberté, celui qu'on pourchasse est celui de la servitude.
L'espĂšce de bonheur qu'il me faut, ce n'est pas tant de faire ce que je veux que de ne pas faire ce que je ne veux pas.

BERTRAND RUSSEL (1872 - 1970) :
Philosophe et logicien britannique
L'ennui dans ce monde, c'est que les idiots sont sûrs d'eux et les gens sensés pleins de doutes.
Le défaut fondamental des pÚres est de vouloir que leurs rejetons leur fassent honneur.

Vers S

Ce symbole indique les derniĂšres modifications du mois.

DerniĂšre modification de cette page le Mercredi 1er Octobre 2003