Je Sais Tout ... Les Animaux et les Plantes Retour Menu  Accueil

C (5/7) de  CHOUETTE  à  COCCINELLE
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Chouette
CHOUETTE 2 références trouvées

Les chouettes sont des rapaces le plus souvent nocturnes. Leur nom vient de l'ancien français choue. Elles se distinguent des hiboux en ce qu'elles n'ont pas d'AIGRETTES ou "oreilles". Leur tête est ronde, leur bec crochu et la plupart ont de grands yeux qui regardent de face. La chouette hulotte mesure 40 cm environ et l'envergure de ses ailes peut atteindre 1 m. Il y a des chouettes sur presque toute la surface du globe. Les effraies, d'une famille voisine de celle des strigidés, sont des chouettes de taille moyenne. Chouette ! : Quelle aubaine !

A Athènes, les chouettes avaient élu domicile, en grand nombre, autour de l'ACROPOLE. Les Athéniens consacrèrent cet OISEAU à la déesse Athéna. Leurs pièces de monnaie portaient, d'un côté la déesse, de l'autre une chouette. C'est ainsi que cet oiseau devint le symbole d'Athènes dans tous les pays que cette dernière soumit à son pouvoir. Dans nos campagnes, la chouette a été longtemps regardée comme un oiseau de malheur et détruite inconsidérément. Aujourd'hui, son utilité est reconnue, car elle se nourrit principalement de rongeurs nuisibles pour les cultures, et on la laisse pondre ses oeufs dans les granges et les greniers qu'elle affectionne tout particulièrement.


CIGALE 1 référence trouvée

La cigale est un INSECTE hémiptère de la famille des cicadidés. Son corps est court et ses 4 ailes entièrement membraneuses. Le mâle fait entendre un bruit strident, produit par 2 membranes SONORES placées sous son abdomen. La larve de la cigale vit plusieurs ANNÉES sous terre, sucant la sève des racines des plantes. Il existe, dans tous les pays chauds et ensoleillés, de nombreuses espèces de cigales.

Les poètes se sont plu de tout temps à célébrer le "chant" de la cigale. Ainsi, La Fontaine l'a choisie comme exemple d'insouciance dans sa fable La Cigale et la FOURMI, cette dernière personnifiant, par contraste, l'esprit d'économie. Il nous conte que la cigale avait chanté tout l'ÉTÉ sans penser à mettre de côté de quoi se nourrir pendant les longs MOIS d'HIVER. Lorsque, le FROID arrivé, elle s'aperçut qu'elle n'avait rien à manger, affamée, elle alla demander à sa voisine, la fourmi, de lui prêter quelque nourriture qu'elle lui rendrait l'été suivant. Mais la fourmi, qui n'est pas prêteuse, lui dit : "Que faisiez-vous au temps chaud ? - je chantais, avoua la cigale. - Eh bien, dansez maintenant !", répondit la fourmi, en fermant sa porte au nez de l'infortunée.

Cigale

Cigogne
CIGOGNE 5 références trouvées

La cigogne est un échassier MIGRATEUR de la famille des ciconiidés dont on connaît 9 espèces répandues en Europe, Asie, Afrique et Amérique du Sud. La cigogne blanche a des pattes et un long bec rouge, un plumage blanc et des ailes blanches à bout noir, d'une envergure de 2 m. Elle construit son nid de branchages sur le faîte des maisons et les cheminées. Elle faisait vraiment partie du paysage en Alsace et en Hollande où son apparition, au PRINTEMPS, était signe de joie et de renouveau; malheureusement, elle s'y fait de plus en plus rare, depuis plusieurs ANNÉES. La cigogne se nourrit de rongeurs, de REPTILES, d'INSECTES et de vers de terre.

Dans l'Antiquité, pour railler une personne ou lui témoigner du mépris, on tendait vers elle son index et on le courbait et relevait rapidement, comme un cou de cigogne : geste dont on ignore d'ailleurs l'origine et l'explication. Au Moyen Age, on utilisait, pour puiser de l'EAU, une machine constituée d'une longue poutre pivotant autour d'une fourche verticale, qu'on appelait "cigogne", car elle rappelait le cou de cet échassier. Une machine semblable servait d'instrument de siège : montée sur roues, elle comportait au bout de sa longue poutre une sorte de nacelle où prenait place un soldat qui franchissait ainsi les murs des CHÂTEAUX FORTS.


CIGUË

On désigne sous ce nom plusieurs plantes de la famille des ombellifères, répandues dans toute l'Europe. La petite ciguë, 50 cm de hauteur, a une tige verte ramifiée et des feuilles découpées comme celles du PERSIL; c'est une plante vénéneuse qui pousse dans les JARDINS. La grande ciguë, dont la taille est double ou triple, porte des taches VIOLETTES à la partie inférieure de sa tige; elle pousse dans les lieux incultes et dégage une mauvaise odeur. Enfin, la ciguë vireuse est une plante aquatique, beaucoup plus petite que les précédentes et qui sent très mauvais. Son suc est un poison violent comme celui de l'espèce précédente.

Dans la Grèce antique, on accordait aux condamnés la possibilité de mourir sans douleur en buvant de la ciguë. Le philosophe athénien Socrate s'était attiré l'hostilité de nombreux compatriotes en dispensant un enseignement qui, estimait-on, ébranlait les traditions. Il fut accusé de corrompre la jeunesse. Les disciples du philosophe le supplièrent de se défendre, mais celui-ci refusa, se contentant de dire : "La postérité se prononcera entre mes juges et moi". Condamné à mort en 399 av. J.-C., il réunit une dernière fois ses disciples et, après s'être entretenu calmement avec eux de l'immortalité de l'âme, il approcha de ses lèvres, sans trembler, la coupe mortelle de ciguë.

Ciguë

Circaète
CIRCAÈTE

OISEAU rapace, le circaète appartient à la famille des accipitridés. En grec, son nom signifie aigle et FAUCON, ce qui situe bien cet ANIMAL qui fait la transition entre les 2 groupes. Le circaète mesure 65 centimètres de long, pèse 1,8 kilogramme environ et a 1 mètre 70 d'envergure. Il possède une grosse tête, des yeux jaunes, des pattes bleues et un plumage clair. On le trouve en Europe, en Asie et en Afrique. Il CHASSE le JOUR et se nourrit essentiellement de SERPENTS, de LÉZARDS et d'INSECTES dont il fait une grande consommation.

En février 1973, un bruit commence à courir dans les villages qui s'étagent au pied du Mont Lozère : "Jean-le-Blanc a disparu !... Jean-le-Blanc est parti !..." Bruit aussitôt confirmé par les chasseurs et les bergers, et qui plonge tout le pays dans la consternation. Qui est donc ce Jean-le-Blanc qui, sans crier gare, a déménagé un beau matin, avec sa compagne, du logis qu'il occupait depuis tant d'ANNÉES ?... Tout simplement un circaète, connu depuis toujours sous le nom d'AIGLE Jean-le-Blanc, et qui n'a pu supporter le bruit que faisait un chantier de travaux publics près de son nid. Les couples de circaètes vivant actuellement en France ne sont probablement pas plus de 300.


CITRONNIER 7 références trouvées

Le citronnier ou limonier - d'où vient le mot "limonade" - est un arbrisseau de la famille des rutacées. Épineux, surtout à l'état sauvage, il ne dépasse guère 5 m de hauteur. Ses feuilles, vert foncé, sont ovales, ses FLEURS blanches et roses, son fruit, le citron, d'un beau jaune franc. L'écorce du citron, ou zeste, est amère et son jus très ACIDE. Le citronnier, originaire d'Asie occidentale, est cultivé en pleine terre dans tous les pays chauds. En France, on le trouve sur le bord de la Méditerranée. Jaune comme un citron : très jaune. Presser quelqu'un comme un citron : en obtenir tout ce qu'on peut.

Le bois de citronnier, d'un beau jaune veiné, se prêtant au polissage, a été travaillé très tôt par les ébénistes. L'écorce de citron, elle, donne une essence aromatique qui entre dans la composition de l'EAU de Cologne, tandis que le suc, extrait de la pulpe, est utilisé avec profit dans le traitement des maux de gorge. C'est sans doute à cette propriété que tout bon grog doit être accompagné d'une rondelle de citron... Les Prix Citron sont décernés, chaque ANNÉE, aux personnalités de l'actualité qui ont témoigné du caractère le plus désagréable. A l'origine, elles recevaient, en "récompense", leur propre poids de citrons.

Citronnier

Citrouille
CITROUILLE

La citrouille est une plante cucurbitacée. Elle porte des feuilles alternes d'un vert soutenu et, à la fin du PRINTEMPS, des FLEURS orangées dont la corolle fragile prend la forme d'un entonnoir. Son fruit, très gros et très lourd, est recouvert d'une peau épaisse, partagée en portions. Sa chair, jaune, est légèrement farineuse; on la consomme en potage ou en confitures. Gros comme une citrouille : très gros.

Cendrillon, l'héroïne du conte de Perrault, est une jeune fille très malheureuse. Un JOUR, le roi organise un bal auquel elle voudrait bien assister. Hélas ! elle n'a pas de robe de gala et ne sait comment se rendre au palais royal. Soudain, sa marraine la fée apparaît. D'un coup de baguette magique, celle-ci transforme les haillons de Cendrillon en une belle robe de bal et une citrouille en un somptueux carrosse qui emportera la jeune fille vers son prince charmant. La citrouille est encore le "personnage" principal d'une vieille coutume anglo-saxonne, toujours répandue aux États-Unis. Un jour de fin octobre, les enfants pendent à la fenêtre de leurs maisons une citrouille artistiquement décorée et sortent, déguisés, dans la rue. Par petits groupes, ils passent de maison en maison et reçoivent de petits cadeaux qui leur permettent de célébrer joyeusement ce beau jour de fête.


COBAYE

Le cobaye est un petit mammifère rongeur de la famille des caviidés, dont la silhouette rappelle celle du RAT. Il a des formes dodues, de courtes pattes, de petites oreilles et un pelage généralement bicolore. Les Espagnols le découvrirent au Pérou et l'importèrent en Europe sous le nom de cochon d'Inde. Les cobayes ont 4 doigts aux pattes de devant et seulement 3 doigts à celles de derrière. Ils sont végétariens.

En 1802, LAMARCK, en France, et Treviranus, en Allemagne, ont employé, pour la première fois, le mot "BIOLOGIE" pour définir la science qui, dans leur esprit, devait grouper tout ce qui expliquait et concernait la VIE ANIMALE et VÉGÉTALE. Cette science a nécessité et nécessite toujours de nombreuses expériences qui ne peuvent être pratiquées, dans la majorité des cas, sur l'homme. C'est donc le cobaye qui, le plus souvent, permet d'étudier in vivo les réactions d'un organisme à différentes agressions CHIMIQUES ou microbiennes. Cet animal a été choisi parce que ses réactions sont en effet assez voisines de celles de l'homme. Par extension, on désigne sous le nom de cobaye toute personne ou tout animal qui est utilisé pour des expériences.

Cobaye

Coccinelle
COCCINELLE 1 référence trouvée

Il existe de nombreuses espèces de coccinelles, insectes coléoptères de la famille des coccinellidés. La plus répandue dans nos JARDINS, la coccinelle à 7 points, est remarquable par ses élytres en coupole, rouges ou jaunes, tachetés de 7 points noirs. La coccinelle à 2 points, moins répandue, est plus petite. Larves ou adultes, les coccinelles sont des carnassiers qui détruisent, en grand nombre, les pucerons nuisibles aux cultures. Elles n'hésitent pas à effectuer de longs déplacements pour se porter aux endroits où ils pullulent.

On pense que c'est à leur rôle utile que les coccinelles doivent d'être appelées bêtes à bon Dieu. Assez curieusement, elles se réunissent en groupes sous les feuilles et dans les arbres, au début de la mauvaise SAISON; elles émettent une substance âcre qui sort des articulations des panes quand on les dérange ou qu'on les touche. Certaines coccinelles mangeuses de plantes, les "épilachnés", causent des dégâts dans les cultures. On a donné, en France, le nom de "coccinelle" à l'AUTOMOBILE Volkswagen dont la carrosserie évoque assez bien la forme de cet INSECTE.


Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011