Je Sais Tout ... Les Animaux et les Plantes Retour Menu  Accueil

S (3/3) de  SERIN  à  SUREAU
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Serin
SERIN

Le serin est un OISEAU de la famille des fringillidés dont l'espèce la plus répandue, le serin cini, habite l'Europe occidentale et méridionale ainsi que l'Afrique du Nord. Il est de petite taille, élancé, avec un plumage vert, mélangé de jaune et de noir, dont la couleur passe progressivement au jaune pâle chez l'ANIMAL domestiqué. Le serin est un chanteur à qui l'on peut apprendre des airs connus. Il forme avec sa serine un couple tendrement uni et il n'est pas rare, lorsque l'un d'eux meurt, de voir le survivant se laisser mourir à son tour. Le canari est un serin, plus petit, qui vit aux îles Canaries. Serin : personne peu intelligente. Seriner : répéter sans cesse.

A son retour des ÎLES Canaries, Walter Raleigh offrit à la reine Élisabeth d'Angleterre une cage d'or qui renfermait 2 serins, oiseaux alors inconnus en Europe. Devant le plumage gris foncé de ces derniers, la souveraine murmura : "Pour venir de si loin, ils n'en sont pas plus beaux. - Que Votre Majesté daigne auparavant entendre chanter ces petits musiciens", supplia Raleigh. Et les serins se mirent à interpréter un air à la mode... Ils devinrent aussitôt les favoris de la reine et lui donnèrent de nombreuses nichées dont les petits devinrent progressivement jaunes. Un poème de Shakespeare a célébré ce "miracle"...


SERPENT 29 références trouvées

On groupe sous le nom de serpents ou ophidiens tous les REPTILES dépourvus de pattes; leur corps, recouvert de fines écailles et de plaques cornées, est de forme cylindrique et allongée. Leurs yeux ont des paupières soudées et transparentes qui leur confèrent un regard fixe. Il existe des serpents de toutes tailles et de toutes couleurs. Ils sont tous carnassiers; la plupart sont ovipares. Les mâchoires sont fortes et articulées de telle façon que le serpent peut engloutir des ANIMAUX bien plus gros que lui. Ses dents sont souvent munies de glandes à venin qui rendent sa morsure mortelle. Serpent : instrument de musique à VENT, peu utilisé.

La légende rapporte qu'Hercule, âgé de 10 MOIS, dormait, avec son frère Iphiclès, sur un bouclier d'airain, lorsque 2 serpents surgirent dans l'obscurité. Junon les avait envoyés, dans l'espoir que leur morsure mortelle la débarrasserait à jamais du fils de son mari Jupiter, qu'elle haïssait tout particulièrement. Le sifflement des 2 horribles bêtes éveilla les 2 enfants, Iphiclès, terrorisé, chercha à s'enfuir; mais Hercule fit face et, doué déjà d'une force peu commune, il saisit chaque serpent dans ses petites mains et serra si fort que, lorsque sa nourrice apparut, attirée par les cris d'Iphiclès, Hercule déposa à ses pieds les corps sans VIE des 2 serpents.

Serpent

Serpentaire
SERPENTAIRE

Ce grand OISEAU rapace ne vit qu'en Afrique, du sud saharien au CAP de Bonne-Espérance. Son corps est gris. Ses ailes aussi, mais elles sont terminées par des plumes noires. Ses yeux sont entourés d'une tache orange. Hautes de 1 m, ses longues pattes le font plus ressembler à un échassier qu'à un oiseau de proie. C'est le seul rapace vivant au SOL, bien qu'il vole avec aisance. Sédentaire, le serpentaire utilise pendant plusieurs ANNÉES le même nid qu'il construit avec des branches, des feuilles et des HERBES. Il l'édifie au sommet d'un grand arbre ou sur un haut buisson, au milieu de son TERRITOIRE de CHASSE.

Infatigable marcheur, le serpentaire arpente la SAVANE pendant tout le JOUR à la recherche des SERPENTS qui constituent l'essentiel de sa nourriture, d'où son nom. Il ne dédaigne cependant pas pour autant les SCORPIONS et les petits rongeurs. Il alimente ses oisillons avec la bouillie des proies qu'il a déjà avalées et qu'il régurgite. En cas de danger, il ne s'envole pas, mais se met à courir très vite. Il est toujours protégé par les habitants, car il les débarrasse des REPTILES dangereux. Les Anglais l'ont surnommé le "secrétaire", à cause de la huppe de plumes noires qui surmonte l'arrière de sa tête et rappelle les plumes que les clercs d'autrefois portaient sur l'oreille.


SIRÈNE 6 références trouvées

La sirène est un BATRACIEN urodèle, comme les SALAMANDRES et les TRITONS. Elle a des poumons et conserve, en plus, des branchies externes. Son corps est cylindrique, muni d'une unique paire de pattes, et sa queue allongée. Tous ces caractères témoignent des MÉTAMORPHOSES incomplètes que subit l'ANIMAL. La sirène vit exclusivement aux États-Unis : elle a une existence amphibie.

Les Sirènes de la mythologie grecque avaient une tête et un buste de femme, un corps et des ailes d'OISEAU. Leurs voix incomparables attiraient sur les RÉCIFS les navigateurs qui faisaient ainsi naufrage. Au cours de son "Odyssée", Ulysse entendit leur chant, mais, attaché au mât de son navire, il put résister à leur appel. On a donné le nom d'ÎLES Sirénuses à un ensemble d'îlots rocheux, au sud de l'Italie, sur la côte de Campanie, auprès desquels, d'après la légende, les Sirènes se tenaient à l'affût. Ce mot désigne aussi un appareil d'appel, utilisé dans les usines et les bâtiments publics; et, mieux encore, un appareil d'alarme : sirène de BRUME des navires, sirènes qui annoncent les alertes aériennes en temps de guerre.

Sirène

Sole
SOLE 4 références trouvées

POISSON téléostéen, la sole appartient à la famille des pleuronectidès. Son nom vient du latin solea, qui signifie "sandale". La sole est, en effet, plate comme une semelle. De forme ovale, entourée par une nageoire unique, de chaque côté du corps, la sole présente une face dorsale gris-vert, piquetée de points rouges, et une face ventrale blanche. Sur la face dorsale se trouvent 2 petits yeux superposés. Son corps est recouvert de fines écailles et terminé par une petite queue. La sole est carnassière. Elle vit dans toutes les MERS du globe, sur les fonds sablonneux avec lesquels elle se confond aisément. Plat comme une sole : très plat.

A Rome, les soleae (pluriel de solea) étaient de simples semelles retenues sous le pied par une courroie. Les paysans portaient des soleae de bois, les gens de la ville des soleae en cuir. On plaçait également des soleae sous les sabots des bêtes de somme et de trait. De nos JOURS, on appelle toujours "sole" la plaque cornée qui tapisse le dessous du sabot du CHEVAL et de l'ÂNE. La sole est aussi une partie du four d'ACIER Martin, sur laquelle reposent les corps à traiter et qui permet des échanges CHIMIQUES. Le soléaire est un des MUSCLES du mollet, dont le tendon inférieur forme avec ceux des muscles jumeaux le "tendon d'Achille".


SOUFFLEUR

Le souffleur est un mammifère CÉTACÉ qui rappelle le DAUPHIN par sa forme et son comportement : il saute aisément hors de l'EAU et a le tempérament joueur. Il doit son nom à l'unique narine externe placée au-dessus de sa tête, qui sert exclusivement à sa RESPIRATION et n'a aucune fonction olfactive : l'évent. Ce dernier permet à l'ANIMAL de rejeter l'AIR humide qu'il a emmagasiné dans ses poumons et non des "jets d'eau", comme on le croit trop souvent. Les souffleurs vivent en bandes, de préférence dans les MERS FROIDES ou tempérées.

Connaissez-vous l'autre souffleur, ce personnage essentiel du théâtre ? Il se tient sur le devant et en dessous de la scène. Il parle par une ouverture pratiquée dans le plancher, le "trou du souffleur", protégé des regards du public par une sorte de coffre qui sert souvent de pupitre au chef d'orchestre, dans les théâtres lyriques. Le souffleur, qui connaît généralement tous les rôles du spectacle, ne quitte pas des yeux les acteurs, prêt à leur apporter, à la moindre hésitation, l'aide du texte qu'il a sous les yeux. Dans les théâtres modernes, le trou du souffleur, jugé inesthétique, tend à disparaître de plus en plus, les répliques étant "envoyées" des coulisses.

Souffleur

Souris
SOURIS 9 références trouvées

La souris est un rongeur de la même famille que le RAT, les muridés, mais de taille beaucoup plus petite. Dans son élégant pelage soyeux, brillent 2 petits yeux noirs malicieux. Elle a un museau long, de larges oreilles nues, de longues moustaches qu'elle lisse avec ses pattes, une queue fine. Elle élit domicile dans les habitations de toutes les régions chaudes ou tempérées où, avec ses dents pointues, elle s'attaque au linge, aux papiers, aux denrées alimentaires. Dans la NATURE elle creuse un petit terrier douillettement tapissé de MOUSSE. Elle cause d'importants dégâts car elle coupe le blé en HERBE, grignote les épis mûrs et le grain engrangé après la récolte. Son plus grand ennemi est le CHAT.

Rien n'est plus amusant que ce petit ANIMAL occupé à savourer un grain de BLÉ qu'il tient entre ses panes aux minuscules doigts habiles. Craintive, la souris fuit au moindre bruit, la queue raide, pour se cacher dans un trou d'où elle sort, un instant plus tard, le museau pointé, l'oeil inquiet et attentif. Elle transporte des germes de maladies, causes d'épidémies, ce qui justifie la CHASSE dont elle est l'objet. Quant à la fameuse peur que les souris inspirent aux ÉLÉPHANTS : le danger est réel; ce petit animal peut, en effet, s'introduire dans la trompe de ce dernier, et provoquer sa mort.


SPATULE BLANCHE

La spatule est un èchassier de la famille des plataléidés. Plus petite que la CIGOGNE, elle se reconnaît à son long bec noir et jaune qui s'élargit à son extrémité. Son plumage est uniformément blanc et ses pattes noires. Elle porte, en ÉTÉ, une huppe touffue. Elle fréquente les eaux des MARAIS, des PLAGES et des estuaires. Elle plonge son bec dans l'EAU pour attraper mollusques, CRUSTACÉS, petits poissons et GRENOUILLES. La spatule construit son nid avec des morceaux de ROSEAUX et de branches. Parfois, plusieurs couples font leur nid sur le même arbre, mais chacun défend le sien avec vigueur contre l'intrusion des voisins.

OISEAU migrateur, la spatule passe l'HIVER en Afrique occidentale et vient nicher au PRINTEMPS en Espagne, en Hollande et en Europe centrale. C'est au cours de sa MIGRATION vers la Hollande que l'on peut la voir en France, sur les côtes de l'Atlantique. Les oiseaux qui vivent en Asie hivernent dans le Sud de l'Inde et de la Chine. Un gros POISSON, dont le museau est aussi long et plat, le spatulaire ou poisson-pagaie, habite un grand FLEUVE, le Mississippi, en Amérique du Nord. Comme l'échassier, il tient son nom de la "spatule", instrument en forme de pelle plate dont se servent les sculpteurs pour modeler la terre glaise et les cuisiniers pour tourner leurs sauces.

Spatule Blanche

Sureau
SUREAU

Le sureau est un arbuste de la famille des caprifoliacées qui comprend plusieurs espèces croissant dans toutes les régions tempérées. L'espèce la plus répandue en Europe est celle du sureau noir qui se rencontre plus souvent autour des fermes que dans les bois. Petit arbre robuste, il peut vivre une centaine d'ANNÉES. En juin il se couvre de larges FLEURS blanches et odorantes en forme d'ombelles de 20 cm de diamètre. Son fruit est une petite baie noire et luisante. Les branches du sureau contiennent une moelle utilisée dans les laboratoires comme support dans les coupes microscopiques.

Autrefois, à la campagne, presque toutes les maisons possédaient un pied de sureau dans leur JARDIN, tant étaient nombreux les emplois des feuilles et des baies en médecine populaire pour soigner diverses affections : bronchite, fièvres, rhumatismes... C'est avec des branches de sureau, vidées de leur moelle et pourvues à chaque extrémité d'une pelure d'OIGNON, que les bergers fabriquaient des petites flûtes rustiques avec lesquelles ils imitaient le chant des OISEAUX. Cette flûte leur servait aussi pour appeler leurs CHIENS et rassembler leurs troupeaux de CHÈVRES ou de MOUTONS. La flûte des bergers a donné naissance au mirliton, cet amusant accessoire de cotillon.


Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011