Je Sais Tout ... Le Monde et la Nature Retour Menu  Accueil

L (1/2) de  LAC  à  LÉGUMES
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Lac
LAC 45 références trouvées

Etendue d'eau accumulée dans une dépression provoquée soit par un effondrement du SOL, soit par l'ÉROSION. Un CRATÈRE de VOLCAN éteint peut se transformer en lac.

Au volant de sa voiture dont le moteur peine le long de l'interminable route de MONTAGNE, le touriste venu de la PLAINE redoute la crevaison d'un pneu. A plus de 3.800 mètres d'ALTITUDE, le moindre effort, dans l'AIR raréfié, est très pénible pour l'organisme humain non habitué à ces hauteurs. Soudain, la route débouche devant une immense étendue d'EAU d'un bleu et d'une limpidité qui forcent l'admiration. C'est le lac Titicaca, aux frontières du Pérou et de la Bolivie, dans les Andes. D'une longueur de 165 kilomètres sur plusieurs dizaines de kilomètres de largeur, c'est le lac de cette étendue le plus haut perché. Des Indiens Aymaras vivent le long de ses rives. D'autres Indiens, les Uros, ont été repoussés sur des ÎLES marécageuses, au large. Derniers descendants d'une tribu farouche, ils habitent ces îles flottantes faites de ROSEAUX accumulés en couches épaisses et vivent exclusivement de la PÊCHE.


LAGUNE 2 références trouvées

Etendue d'eau qui se forme sur une côte aux eaux peu profondes, au fond d'un GOLFE ou dans une région abritée et séparée de la mer proprement dite par un banc de sable ou d'ALLUVIONS.

4 novembre 1966. Une TEMPÊTE d'une violence exceptionnelle balaie l'Adriatique. La MER en furie déferle en VAGUES impressionnantes vers la côte. Devant Venise, elle ne trouve qu'une fragile barrière de SABLE. Par les passes réservées aux navires, l'EAU s'engouffre par paquets énormes dans la lagune. Puis, ici et là, des brèches s'ouvrent dans le banc de sable. A l'intérieur de la lagune l'eau monte irrésistiblement. Les Vénitiens connaissent bien ce phénomène des hautes eaux qu'ils appellent aqua alta et qui, sporadiquement, recouvre la célèbre place Saint-Marc sur plusieurs dizaines de centimètres. Mais cette fois, l'INONDATION est d'une gravité exceptionnelle. Au petit matin, il y a 1,94 m d'eau sur la place. C'est à des centaines de milliards de lires que l'on estimera les dégâts subis par les irremplaçables oeuvres et ouvrages d'art de la Cité des Doges.

Lagune

Lande
LANDE 8 références trouvées

Région au sol pauvre, où ne pousse qu'une végétation d'HERBE maigre, d'arbustes, de bruyères, de GENÊTS par exemple. Dans certains cas, en Bretagne, en Gascogne, des landes ont pu être rendues cultivables grâce à l'IRRIGATION.

Sous un CIEL bas et gris, sur un SOL où ne poussent en dehors de broussailles chétives que quelques CHÊNES rabougris, tordus par le VENT qu'amènent les furieuses TEMPÊTES, la lande offre un étrange spectacle. Dans ce décor lugubre, une fois la NUIT tombée, une forme effrayante apparaît. C'est une bête, un CHIEN énorme au souffle rauque, au pelage phosphorescent... Conan Doyle, le "père" du célèbre Sherlock Holmes, a été vivement impressionné par le spectacle de désolation et de mystère qu'offre la lande du Devonshire, qui sert de décor au célèbre Chien des Baskerville. L'Angleterre toutefois n'a pas l'exclusivité de ce genre de paysage. La lande bretonne, de ce point de vue, n'a rien à lui envier. Elle aussi sert de décor à maints récits fantastiques et à plus d'une légende propres au beau pays d'Armor...


LAPILLI 1 référence trouvée

Petits grains de LAVE et de roches éruptives projetés avec une violence inouïe par certains volcans lorsqu'ils entrent en éruption. Les lapilli peuvent parfois retomber fort loin du CRATÈRE d'où ils ont surgi.

Avec le Belge Haroun Tazieff, le Britannique Hammond Innes est un des plus grands spécialistes de l'étude des VOLCANS. Sa vocation est née de façon inattendue, en 1944. A l'époque, Hammond Innes se trouvait à Naples. Le JOUR précédent il était monté jusqu'au sommet du Vésuve. Le lendemain, vers 17 HEURES, il se trouvait dans un JARDIN, au pied du volcan. "Soudain, dit-il, la maison se mit à trembler tandis que retentissait un vacarme semblable à celui qu'auraient fait 50.000 trains fonçant dans un tunnel à toute vapeur. Au-dessus de nous, un énorme NUAGE montait du Vésuve en volutes épaisses, illuminées par des ÉCLAIRS. A très haute ALTITUDE régnait un VENT d'est violent. Il entraîna vers Bari, à 200 kilomètres de là, un nuage de lapilli qui retomba sur la ville en une couche de 15 centimètres d'épaisseur. Depuis ce jour-là conclut Hammond Innes, les volcans ont exercé sur moi une fascination irrésistible".

Lapilli

Lave
LAVE 17 références trouvées

Matière en fusion, plus ou moins fluide, selon qu'elle est à base de SILICE ou de BASALTE. La lave s'écoule du CRATÈRE d'un volcan ou d'une fissure ouverte dans les flancs de ce même volcan.

Le 16 novembre 1963, alors qu'il survole l'OCÉAN au large de l'Islande, le pilote d'un avion de ligne signale qu'une immense colonne de fumée, mêlée de vapeur, surgit des flots et monte dans le CIEL, en volutes épaisses, dont le sommet atteint bientôt l'ALTITUDE de 5.000 mètres. Au fond de la MER, un VOLCAN est entré en éruption. Des entrailles de la TERRE surgissent des flots de lave incandescente. En quelques HEURES, un îlot se forme, et s'élargit dans tous les sens, des RUISSEAUX de lave rougeoyante ne cessant de s'échapper des fissures ouvertes dans la lave refroidie. Cet îlot deviendra une ÎLE de près de 5 kilomètres de diamètre. Mais à quelques centaines de mètres de là, un autre îlot se formera également. C'est ainsi qu'aujourd'hui, sur les cartes les plus récentes, on peut voir figurer au large de l'Islande 2 îles qui portent le nom de petite et grande Surfsey. Deux îles qui n'existaient pas le 15 novembre 1963 !


LÉGUMES 17 références trouvées

Mot qui ne s'applique, en botanique, qu'aux cosses de HARICOTS ou aux gousses de POIS, mais qu'on étend aujourd'hui aux racines, GRAINES ou fruits couramment utilisés dans l'alimentation humaine.

Aux environs de 1560, il était de bon ton de conduire ses visiteurs au JARDIN pour leur montrer une curiosité que seuls pouvaient se procurer quelques rares privilégiés. C'était une plante ornementale d'un vert sombre, pas très belle, aux feuilles odorantes. A un certain moment de l'ANNÉE, elle portait, en grappes serrées, de gros fruits jaunes. A cause de leur couleur, les Italiens avaient appelé ces fruits pomi d'oro (POMMES d'or). Nul n'osait en manger. En effet, la "pomme d'or" provenait d'une famille de plantes réputées tellement dangereuses qu'on leur avait donné des noms comme "morelle crève-chien", "raisin de LOUP", "HERBE du diable"... Finalement quelqu'un osa goûter aux fruits de cette plante venue du Pérou et les trouva très comestibles. Depuis, devenue rouge à la suite d'une longue évolution, la TOMATE, car c'est d'elle qu'il s'agit, est devenue un légume courant.

Légumes

Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011