Je Sais Tout ... Les Animaux et les Plantes Retour Menu  Accueil

B (3/3) de  BOEUF  à  BUSE
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Boeuf
BOEUF 19 références trouvées

Le boeuf est un mammifère ruminant de la famille des bovidés que l'on destine, tout jeune, au travail et à l'engraissement, contrairement à son frère, le TAUREAU, qui assure la REPRODUCTION. Le boeuf est un ANIMAL puissant, d'un poids moyen de 800 kg, il traîne aisément une charge de 4.500 kg. Le mot "boeuf" se retrouve dans un grand nombre d'expressions populaires. "Travailler comme un boeuf" : ne pas plaindre sa peine ; "avoir un boeuf sur la langue" : ne rien dire ; "mettre la CHARRUE avant les boeufs" : négliger l'ordre logique.

Au XVIIe. siècle, à Paris, la procession du "boeuf gras" était le grand divertissement du CARNAVAL. Cette coutume, d'origine druidique, avait été prise en charge, dès le XVe siècle, par la corporation des garçons bouchers. Le Jeudi gras, ceux-ci promenaient à travers la ville un boeuf gras, au son d'instruments de musique, dans une ATMOSPHÈRE de fête et de mascarade. La fête du boeuf gras fut supprimée à la Révolution. Rétablie en 1805 par NAPOLÉON 1ER, elle déroula ses fastes jusqu'à la guerre de 1870.


BOULEAU

De la famille des bétulacées, le bouleau est un arbre ou un arbuste des régions FROIDES et tempérées de l'HÉMISPHÈRE nord. Il aime les ALTITUDES élevées. De la quarantaine d'espèces connues, la plus caractéristique est le bouleau blanc, arbre élancé de 10 à 25 m de hauteur. Son tronc est enveloppé d'une écorce brune et lisse qui devient, vers l'âge de 4 ANS, d'un blanc argenté semé de taches noires et se crevasse à la fin de son existence. Il porte de petites feuilles. légères et mobiles, qui donnent une ombre très limitée. Le bois du bouleau est blanc ; ses GRAINES se dispersent au gré du VENT.

Le bois du bouleau, peu recherché en menuiserie, est excellent pour le chauffage, la fabrication des échelles et de la pâte à papier. Les Lapons du Grand Nord se servent de sa sève comme sucre ; avec son écorce, ils couvrent leurs cabanes et fabriquent des corbeilles, des cordes, des chaussures et même de la vaisselle. Avec le tronc du bouleau noir d'Amérique du Nord, les Indiens construisaient leurs pirogues. De l'écorce de bouleau, on tire encore une espèce de goudron, utilisé dans le tannage des peaux, qui donne au célèbre cuir de Russie sa résistance et son odeur agréable.

Bouleau

Bouquetin
BOUQUETIN

Le bouquetin est un mammifère ruminant de la tribu des ovinés. C'est un ANIMAL très voisin de la CHÈVRE, à laquelle il ressemble par la magnifique paire de cornes arquées, fortes et bosselées, qui peuvent mesurer 90 cm et peser 15 kilos (en fait, le bouquetin est une race ou sous-espèce de la chèvre sauvage). Le pelage du bouquetin est fauve. Il vit dans les MONTAGNES de l'HÉMISPHÈRE boréal, et l'on a cru longtemps qu'il s'y était réfugié pour fuir l'homme. En fait, c'est sa NATURE, remarquablement adaptée à la VIE en haute ALTITUDE, qui le pousse à choisir les endroits les plus escarpés. Il existe pratiquement une race de bouquetins par massif montagneux : bouquetin des Alpes, de Crète, du Caucase, des Pyrénées, etc.

On a entrepris en 1973 de renouveler, dans les Pyrénées, l'opération sauvegarde, qui avait si bien réussi pour les isards. Des études ayant montré qu'il restait au maximum une vingtaine de bouquetins dans le parc national espagnol d'Ordesa, derrière Gavarnie, les autorités françaises et espagnoles ont décidé de tenter un repeuplement, des 2 côtés de la frontière, en bouquetins ibériques, un peu plus petits que les bouquetins des Alpes : 70 kilos environ contre 100. Ces bouquetins auront la possibilité de se reproduire dans le parc des Pyrénées, interdit aux chasseurs, et on espère que, bientôt, on les comptera à nouveau par milliers.


BOUVREUIL

Le bouvreuil est un passereau qui vit dans l'HÉMISPHÈRE boréal. Il tire son nom du mot "bouvier". Il se nourrit de GRAINES, de baies, en HIVER de bourgeons et donne des INSECTES (chenilles) à ses petits. Le bouvreuil répandu en France a la tête noire et le dessous du corps rouge. C'est un oiseau discret qui vit dans les bois et se montre dans les JARDINS en hiver.

Au milieu du XIXe siècle, le baron de Rothschild voyageait au Tyrol. Un JOUR qu'on relayait les CHEVAUX de sa voiture, un jeune paysan s'approcha de lui et lui proposa une cage dans laquelle se trouvait un OISEAU au plumage peu brillant. Le baron ne semblait pas très intéressé lorsque l'oiseau se mit à chanter. Des trilles mélodieuses s'élevèrent qui reproduisaient, note pour note, de vieux airs populaires allemands. Le baron, charmé, donna au jeune Tyrolien une jolie somme et l'invita à venir le voir à Paris avec de nouveaux bouvreuils. Voilà pourquoi, aux alentours de 1860, un jeune Tyrolien arrivait à Paris, chaque ANNÉE, avec une cinquantaine de cages d'oiseaux qu'il vendait aux personnages importants de la capitale, tout heureux de posséder un bouvreuil chanteur.

Bouvreuil

Brochet
BROCHET 3 références trouvées

Seigneur des rivières et des étangs, le brochet se plaît dans les eaux calmes des régions tempérées. Il se reconnaît à son corps allongé, sa tête terminée par un long bec, qui ressemble à celui d'un canard, sa gueule fendue armée de dents acérées qui en font un chasseur redoutable de petits poissons.

Son milieu d'élection est l'EAU peuplée de PERCHES et de brêmes qui lui fournissent les alevins nécessaires à la nourriture de ses propres petits. Ce gros POISSON, dont la taille peut atteindre 1 mètre, et le poids 25 kilos, nage peu. Il sait attendre des HEURES entières dans les HERBES une proie sur laquelle il bondit avec une rapidité foudroyante. Il complète son menu en avalant des larves d'INSECTES, des SAUTERELLES, des GRENOUILLES et même des petits CANARDS ou des petites POULES d'eau. Sa voracité débarrasse son domaine de CHASSE des poissons trop nombreux ou malades. Il est donc utile et mérite d'être protégé bien que sa chair fine soit très recherchée. Une PÊCHE trop intensive risquerait de le faire disparaître de nos eaux et de priver celles-ci d'un de leurs hôtes les plus prestigieux.


BUIS

Le buis d'Europe est un arbrisseau, c'est-à-dire qu'il n'a pas de tronc principal, mais des branches qui poussent sur sa base, un peu au-dessus du SOL. Il appartient à la famille des buxacées. Il croît de préférence dans les terrains secs et garde ses feuilles en HIVER. Son bois est très dur et de couleur jaune. Il existe plusieurs variétés de buis, de tailles très diverses, dont le buis nain, qui forme des bordures dans les JARDINS. Une espèce américaine, le zapatero, atteint la taille d'un arbre.

Lorsque Jésus-Christ entra dans Jérusalem, il fut accueilli par les Juifs, brandissant des PALMES; les chrétiens célèbrent chaque ANNÉE cet évênement, lors du "Dimanche des Rameaux", en distribuant, selon les régions, des palmes, des branches d'OLIVIER ou du buis bénit. Le buis était utilisé, au XVIIIe siècle, en dédoction, pour soigner les rhumatismes. A cette époque, en Allemagne, un homme, qui vendait des drogues sur la place publique, gardait jalousement la formule d'un "médicament miracle" contre la fièvre. L'empereur Joseph II, soucieux de la santé de ses sujets, acheta très cher le secret de ce remède et le fit analyser : il s'agissait, tout simplement, de teinture de buis.

Buis

Buse
BUSE

La buse est un rapace dont de nombreuses espèces sont répandues dans le monde. La plus abondante en Europe est la buse commune, un bel OISEAU de 55 cm de long. Certaines d'entre elles ont le plumage brun, d'autres beige ou presque blanc. La buse niche sur les grands arbres. Elle chasse pendant le JOUR et se nourrit de vers, d'INSECTES et surtout de rongeurs, d'oiseaux, de REPTILES et de BATRACIENS. En été, elle plane dans le CIEL, après s'être élevée en larges spirales en émettant un cri qui ressemble au miaulement du CHAT et plonge sur sa proie. L'HIVER, elle chasse à l'affût, immobile sur une branche. Une vraie buse : personne stupide.

Longtemps la buse, accusée injustement de détruire le gibier - LAPINS et LIÈVRES -, a été victime d'une CHASSE implacable. Dans les campagnes, on lui tendait des pièges. En réalité, son vol lourd ne lui permet pas de saisir le gibier trop rapide. Tout au plus s'attaque-t-elle à un lapereau ou à un levraut. Elle recherche habituellement les petits rongeurs et, à ce titre, elle est l'auxiliaire des AGRICULTEURS. On a réglementé sa chasse. Les gros tuyaux de ciment, de terre cuite ou de fonte utilisés pour l'écoulement des eaux et des liquides, portent le nom de "buses".


Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011